Gilets jaunes : des injures antisémites contre Finkielkraut

mardi 19 février 2019

Rapidement dénaturé par l’infiltration politique d’éléments extrémistes de gauche et de droite, le mouvement de protestation sociale des Gilets jaunes s’est trouvé encore plus compromis ce week-end par une odieuse démonstration de haine antisémite. Un groupe d’une quinzaine d’individus porteurs de Gilets jaunes a lancé des injures antisémites à Alain Finkielkraut en marge du défilé de la manifestation organisée à Paris, samedi en pleine rue, à l’angle du Boulevard Montparnasse : de passage dans le quartier, le philosophe juif membre de l’Académie française a notamment été traité de « sale sioniste de merde ». Il a été longuement apostrophé par un barbu connu comme islamiste par les services de renseignement : tout en agitant le keffieh palestinien qu’il portait autour du cou, ce fanatique a crié à l’académicien sur le ton d’une Fatwa : « Dieu va te punir ! » et « Elle est à nous la France ! ». D’autres individus lui ont lancé : « Tu vas mourir ! », «  Sale raciste, dégage ! Rentre chez toi à Tel Aviv ! », ou ont crié plusieurs fois le mot « Palestine ».

Il a fallu que des policiers s’interposent pour qu’Alain Finkielkraut puisse repartir sans subir davantage d’avanies. La veille, alors qu’il l’avait initialement approuvé, il avait déploré dans un entretien au Figaro la radicalisation du mouvement des Gilets jaunes, en l’attribuant notamment à l’« arrogance » affichée par ses chefs de file. Même s’il est le fait d’une minorité particulièrement agressive aux connotations islamistes, le traitement qui lui a été réservé par un groupe de manifestants ne saurait lui donner tort…

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication