France Culture et les conférences de Carême

par Gérard Leclerc

lundi 14 mars 2011

Ainsi Olivier Poivre d’Arvor, le directeur de France Culture, a-t-il décidé de ne plus retransmettre en direct les conférences de Carême de Notre-Dame de Paris. Ce n’est pas un abandon radical puisque la chaîne continue à enregistrer depuis la cathédrale et offre la possibilité à ses auditeurs de retrouver les conférences sur son site Internet. De plus, une retransmission en différé est faite après minuit (qui concerne aussi le carême protestant). On comprend l’émoi du cardinal archevêque, averti au dernier moment de cette décision qui pose, par ailleurs, beaucoup de questions.

C’est au lendemain de la guerre, en 1946, que France Culture avait commencé à retransmettre ce qu’il faut appeler, en parodiant Pierre Nora, un objet de mémoire. En effet, depuis le Père Lacordaire au XIXe siècle, les conférences de Notre-Dame sont inscrites dans l’histoire de notre pays et la chaire de la cathédrale de paris constitue un des hauts-lieux de l’éloquence française. De très grandes voix de prédicateurs ont poursuivi la tradition après la seconde guerre mondiale, il suffit de se souvenir du Père Michel Riquet, Ambroise-Marie Carré, et de notre ami le Père Bernard Bro. France Culture était donc directement associée à un événement culturel majeur.

Bien sûr, les évolutions qui se sont produites ces dernières décennies, ont transformé le paysage intellectuel. La formule des conférences s’est elle-même transformée. Il n’empêche que dans l’univers actuel, on peut penser que loin d’être obsolètes, ces conférences demeurent une référence très vivante d’expression de la pensée spirituelle en notre temps. En s’en éloignant, France Culture se prive d’une source de richesse, précieuse à ses auditeurs ainsi qu’au débat intellectuel contemporain. Il n’y a pas tant d’événements aussi stimulants et le direct — pas si abondant sur la chaîne — est ainsi privé d’un de ses moments les plus précieux. Il n’est peut-être pas déraisonnable de penser qu’Olivier Poivre d’Arvor puisse reconsidérer sa décision.

Messages

  • C’est encore un des effets de l’anti-cléricalisme archaïque qui persiste dans nombre de cervelles médiatiques.

    Cette décision n’est qu’une mesquine idiotie qui ne grandit pas son auteur.

    • Voilà la presentation de ce Monsieur sur France 2 à l’occasion de l’émission "Semaine Critique"

      http://programmes.france2.fr/semaine-critique/index.php?page=article&numsite=6092&id_article=21758&id_rubrique=6095

      Olivier Poivre d’Arvor, écrivain, directeur de France Culture

      C’est l’aspirant puissant. Petit frère mais bientôt grand sachem. Simple écrivain, philosophe, diplomate – passé du rayonnement de la culture française à l’étranger au rayonnement de la culture française en France, de "Culturesfrance" à "France Culture" – OPDA rêve d’OPA sur la culture. Oublié le poisseux Georges-Marc Benamou qui lui barra la route de la villa Médicis, désormais, il montre la voie de la raison culturelle à son amie Martine Aubry. Le pitch : la France a capitulé, il faut changer d’attitude, brandir nos héros, investir, échanger et niquer ces satanés Américains qui numérisent tout ce qui bouge. Voilà la Reconquista OPDA...

      Bug made in France ou l’histoire d’une capitulation culturelle
      Olivier Poivre d’Arvor
      Ed. Gallimard, coll. Hors série Connaissance
      Paru le 20 janvier 2011
      152 p. - 12 euros
      ISBN : 9782070132447
      Site de l’éditeur

      Ce Monsieur vient d’écrire un livre dont le titre laisse à penser qu’il décrit sa propre action....

      Faites passer le message pour que tous ceux qui apprécient son action réserve l’accueil qu’il mérite à son dernier ouvrage...

      Pour ma part si j’ai à dépenser 12€ je les dépenserai plutôt pour acheter le recueil des conférences de carême...si vous voyez ce que je veux dire...

      Faites passer l’info à votre carnet d’adresses...

  • On aurait aimé connaître les arguments qui ont motivé le choix de M. Poivre d’Arvor, et quelle émission comblera le temps d’antenne ainsi libéré. Pourriez-vous nous éclairer davantage ? Merci.

  • Quand on écoute le personnage, on devine que le contenu des émissions ne présente d’intérêt pour lui que dans la mesure où il est “ouvert” au pluralisme et à la nouveauté... Alors, le Christ et l’Église, vous comprenez, c’est pas prioritaire. Son bouquin, par contre...
    Allez, courage, l’utilisation du podcast monte en flèche sur cette station.
    Conclusion, ne comptons pas sur les autres pour diffuser la bonne parole : allons sur les stations qui sont faites pour ça.

  • Gérard,
    Un peu moins de circonlocution pour exprimer ta pensée !!!
    Formule clairement ton souhait qu’Olivier Poivre d’Arvor reprenne la retransmission des conférences de carême sur France Culture. Par cela il commet une faute contre l’Esprit mais donne des gages à l’esprit du temps !

  • oh ! J’imagine que c’est pour des questions de laïcité que PPDA a fait ce choix...
    Enfin... on sait ce que c’est que cette laïcité dont on nous rebat les oreilles : c’est de la discrimination positive à l’égard de tout ce qui n’est pas chrétien !
    Le choix de PPDA va dans ce sens ! J’espère qu’il s’en mordra les doigts !

  • Par curiosité, j’ai écouté quelques minutes, dimanche dernier, l’émission programmée à la place de la conférence de Carême. Cette émission était extraordinaire : un animateur réussissait à dire des mots formant un discours absolument vide de sens (essayez,cela n’est pas facile) ; mais il a triché puisqu’il entrecoupait ses propos par un fond musical insipide...

    Mon avis est que l’autorité fixant le programme préfère diffuser n’importe quoi plutôt que d’entendre dire la vérité sur ce qu’est la famille.

  • Cette décision entre dans le cadre d’une volonté générale des sociétés occidentales d’entrer irrémédiablement dans un monde post-chrétien.Le christianisme n’est plus qu’une religion comme une autre, pire un groupuscule d’autant moins visible et influent que le nombre de pratiquants s’amenuise.

    La décision résulte forcément de "pressions" que l’on observe partout.Ainsi, France Catholique pourrait-il nous informer sur ce groupe qui propose une citoyenneté musulmane et qui voudrait que dorénavant toutes les fêtes célébrées soient représentatives de toutes les religions et communautés installées sur le territoire français ? Ces idées font progressivement leur chemin, il s’agit d’éradiquer toute présence chrétienne ou de la réduire à une petite minorité sans importance qui l’assimilerait à une secte.

    Dans le cadre du discours laic mis à toutes les sauces ; en effet, pour beaucoup de gens, les conférences de carême apparaissent comme une préférence donnée à une religion.J’ai toujours pensé que toute pensée laiciste menait en fait à une lutte anti-chrétienne : cela est très habile.On interdit le voile, mais on interdit aussi de mettre une croix à son cou dans les écoles.Toute restriction à des pratiques musulmanes permet en fait des grignotages contre l’église.Il faut en être conscient.

    Le christianisme est en fait victime de la laïcité à la française, anti-chrétienne par essence et de la montée de l’islam en france. Le laicisme, par sottise, règle ses vieux comptes avec la seule religion qu’il exècre vraiment. La lutte contre le communautarisme lui donne de nouvelles armes.Bref, nous nous trouvons dos au mur..
    Cordialement
    Patricia

  • Pourquoi OLivier Poivre d’Arvor reconsidérait sa position ?
    On peut toujours espérer.
    La soumission à l’esprit du temps est le pire des services qu’on peut rendre au dialogue . C’est en supprimer la substance.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.