Emmanuel Macron chez le Pape

par Gérard Leclerc

lundi 25 juin 2018

La visite d’Emmanuel Macron au Vatican était une étape obligée de son parcours présidentiel. Du général de Gaulle à François Hollande, aucun président n’a manqué le rendez-vous qui s’impose pour des raisons qui relèvent d’une dimension supérieure de la politique. La période où les relations diplomatiques avaient été rompues entre la République et le Saint-Siège est bien révolue. Quelle que soit la personnalité du président, les rencontres s’imposent, même si elles n’ont pas la même teneur. De Gaulle, au début de la Ve République, ne dédaignait pas d’envisager une influence française directe dans l’élection du nouveau Pape, après la mort de Pie XII. Ses successeurs n’étaient pas dans le même état d’esprit, mais ils ne pouvaient non plus sous-estimer le poids de la continuité de la présence française dans la culture catholique. N’est-ce pas Paul VI qui déclarait encore en 1964 que c’est en France que se cuit «  le pain intellectuel de la chrétienté  » ? En dépit des vicissitudes du temps, la tradition s’est continuée.

Avec l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Élysée, il n’est pas douteux qu’une évolution s’est produite dans les relations de la France et de l’Église en général. En cela très différent de son prédécesseur François Hollande, le nouveau Président a marqué fortement son souci de réparer le lien des catholiques avec l’État, en n’hésitant pas, lors de son discours aux Bernardins, à aller très loin dans l’empathie avec la culture chrétienne. Cela ne signifie nullement que des désaccords graves ne risquent, à brève échéance, de ternir la belle harmonie envisagée. Des sujets aussi sensibles que ceux de la bioéthique, créent, d’ores et déjà, troubles et désaccords, même si le Président tente, de toutes façons, d’amortir les chocs. La rencontre de mardi avec le pape François entre, sans nul doute, dans cette stratégie d’apaisement, dont on saura, dans des délais assez brefs, si elle est susceptible d’aboutir.

Il semble bien, en effet, que le Président ait décidé de faire voter assez rapidement l’extension de la procréation médicalement assistée aux couples de femmes et aux célibataires, répondant ainsi à une des promesses de son programme électoral. En revanche, la légalisation de la gestation pour autrui serait toujours proscrite, de même que celle de l’euthanasie. On sait qu’une large fraction du parti présidentiel est très fermement coalisée en faveur du suicide assisté. Agnès Buzyn, ministre de la Santé, s’y montre au contraire défavorable et semble refléter l’opinion du Président. La légalisation de l’extension de la PMA n’en créerait pas moins une nouvelle crise, avec le sentiment d’une désagrégation continue du lien familial, avec l’élision de la figure paternelle. Ce n’est sûrement pas l’entretien du Président et du Pape qui a permis la mise au point de fond qui s’imposait, d’autant qu’il y avait d’autres dossiers, extrêmement lourds, à évoquer. En toute hypothèse, il est précieux que le dialogue se poursuive, dans l’attente de dénouements encore problématiques.


Voir la rencontre sur KTO http://www.ktotv.com/emmanuel-macron-au-vatican

Qui accompagne le président Macron au Vatican ?

https://www.bfmtv.com/politique/qui-accompagnera-macron-au-vatican-mardi-1477744.html

Messages

  • Certes, de grosses divergences persisteront entre l’Eglise et le Gouvernement français, quel qu’il soit. Nos élus ne sont pas là pour proclamer le Royaume de Dieu, mais coller au plus prés à ce qui leur parait être la pensée, le désir de la majorité. Nous devons donc être le levain dans la pâte pour éclairer cette pensée, ce désir. Aux Bernardins , notre Président à insisté pour que le voix de l’Eglise se fasse entendre dans les problèmes sociétaux. Il faut se réjouir de cette amorce d’un pouvoir qui semble rejeter l’esprit laïcard , cet ostracisme qui considéré que la foi doit rester du domaine privé et n’a pas à éclairer la vie de la société. Profitons donc de cet appel pour que dans le respect de chacun, sans ostentation ni prosélytisme exagéré nous osions porter le message évangélique dans ce Monde....et l’Esprit fera le reste.

  • Bonjour,
    Tout cela n’est qu’une étape l’hypocrisie n’a pas de limite que va ton laisser a nos enfants de le foi catholique , combien vont oublier et applaudir aujourd’hui la visite au Vatican et les actions de ce président aux reforme de l’être ,de l’idéologie de la destruction de la volonté ,afin de faire aboutir en autre, toutes les actions destructives de le famille, de l’être entrepris depuis bien année soutenues et actés par toutes les Présidents et politiques,et de bien de Catholiques et de nos Pasteurs.Ne nous faisons pas d’illusions ,nous ne sommes pas encore aux fond du puits . Ce Président n’ai qu’un maillons dans le temps de cette idéologie

  • Depuis 1964, la boulangerie française, suivant le chemin d’une grande distribution en croissance exponentielle, s’est largement industrialisée. Les étals se sont remplis de "pains de mie", cette espèce d’horrible chose molle et fadassouille venue des habitudes d’outre-Atlantique.

    Désormais le pain bien cuit, croustillant et fondant à la fois et fierté des artisans boulangers, est rejeté par une majorité de consommateurs qui veulent, ô hérésie, du "pain bien blanc" !
    Tant pis pour les estomacs malmenés par cette préparation indigeste et insipide...

    Il en est advenu, hélas, de même du "pain intellectuel de la chrétienté", les bonnes grandes fournées se cuisent ailleurs qu’en France (même s’il y existe encore quelques bonnes adresses...) !

  • bonjour,
    soyons réaliste la dégradation de la dite famille va être anéantie dans le futur pour laissé place une organisation ou l’enfant comme l’être humain ,deviendra la chose et ou l’éthique ne sera que manipulation pour les intérêts de chacun combien de catholique sont en phase avec cette idéologie du choix , et le credo en second plan les rencontres au Bernardin comme au Vatican , ne sont que relation, et parade , le reste l’Argent et le Reste est Roi.

  • un peu d’eau bénite, un petit discours sur le retour des humanités, un peu de Jeanne d’Arc et des étendards de délivrance et voilà que la droite catholique frétille et est aux anges. Cette droite est drolatique, elle accepte d’être plumée mais il faut y mettre la forme. Le catholicisme ne demande qu’une chose "respectez la vieille dame", elle n’en a plus pour très longtemps. D’autant plus que la vieille dame sert encore : on l’utilise comme tous ces grands hommes devenus séniles et qui tristement sont instrumentalisés par leur entourage. Le pape devient l’idole des medias hystériquement anti-catholiques pour sa défense de l’Europe camping, un évêque que l’inénarrable Hollande avait baptisé de "cardinal de Normandie" pose une question à laquelle j’avoue ne pas avoir pensé "le christ n’a jamais dit que la France ne serait pas musulmane.."
    Bref, le président Macron, jeune homme comme il faut, plaît aux catholiques : ce jeune homme est redoutable, il sait investir l’imaginaire catholique et l’imaginaire nationale pour le servir dans sa politique mondialiste. Les médias ont réussi à retourner ce voyage qui avait tout pour leur déplaire : le pape europe camping a donné des leçons au jeune homme pour qui la France n’a pas de culture, le résultat évangélique c’est que nous allons recueillir des migrants du lifeline mais juste un peu, trop peu....encore un effort, et enfin nos ports pourront jouer un grand rôle maritime, que les bateaux des ONG si "évangéliques" puissent mouiller sans frein, sans restriction alors enfin le nouveau monde de Macron que l’on n’oserait pas appeler la France de peur de faire "très vieux" redeviendra "chrétien" ou "mondialiste" mais on s’y perd....

  • Dans une école pendant la campagne électorale.
    Macron dans une salle de classe d’enfants autour de 10 ans.
    Extrait. Macron leur dit entre plusieurs propos très "à la page" :
    "vous savez qu’on peut avoir deux papas ou deux mamans ?"
    Il s’agit tout simplement de signes à lire, clairs à comprendre, il y en a tellement venant de lui et de son entourage. Ce monsieur, littéralement porté au poste où il se trouve par les plus grands médias, banalise ainsi ce qui ne l’est pas, banalise ce qui est contre-nature. Toute l’ambiance frelatée d’une époque dont il est l’enfant se dégage de ce personnage qui a été désigné "officiellement"(?) mais essentiellement par défaut et par ignorance par une petite minorité d’électeurs influencés inconsciemment par le marketing des plus riches et puissants.
    À l’image de l’abstention massive qui a présidé à l’ "élection" de Macron, puisse la société naturelle et ses enfants résister sainement, confondre et chasser ces propagateurs du mensonge.

  • Un grand merci à Renaud grâce à qui ont été remises en mémoire quelques phrases : "Ses professeurs sont allés jusqu’à lui dire qu’il avait de la chance parce qu’il allait avoir deux mères et deux foyers. Et il eut bientôt également deux pères...". Il s’agit d’un passage de l’article d’Anthony Esolen dans The Catholic Thing : "L’enfant invisible".

    Publié le 04 octobre 2015 et traduit par Bernadette Cosyn, ce billet relate, sous forme d’un conte, les péripéties d’un petit garçon balloté.... Mais chut... Inutile d’en dire plus, sauf qu’on peut aller, si on le souhaite, à la rencontre de cet enfant pourtant invisible sous l’encadré 825 de la rubrique "Chroniques". Et alors, bonne lecture !

  • Cher Gerard Leclerc, vous avez dit "dialogue", quel "dialogue" ? sur les sujets anthropologiques fondamentaux, vous êtes un observateur suffisamment ancien et exercé de la vie politique, intellectuelle et sociale en France pour savoir que précisément en ces domaines il n’y a aucun dialogue. Le "la" est mis par les tenants, puissants et riches, de l’idéologie libérale-libertaire
    qui n’ont qu’un but, celui de Voltaire, "écraser l’infâme"....Le reste est de l’habillage....
    De grâce, que France Catholique ne rallie pas une certaine presse assomptionniste dans son souci de plaire aux puissants du temps....

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.