Saint de la semaine (22 mai)

Émile renégat repenti

par Défendente Genolini

vendredi 20 mai 2022

Ce Carthaginois mourut martyr au milieu du IIIe siècle avec saint Caste. On fête sainte Rita le même jour.

C’est par le grand évêque de Carthage, saint Cyprien, lui-même martyr en 258, que nous connaissons l’histoire d’Émile et de Caste qui moururent brûlés vifs huit ans avant lui lors de la persécution de Dèce.

Chrétiens de Carthage, ils sont arrêtés, emprisonnés et interrogés par le préfet qui leur ordonne de sacrifier aux dieux. Faibles et terrorisés par la perspective des supplices dont ils ont vu la cruauté sur leurs amis, ils jettent de l’encens sur les braises qui rougeoient devant la statue des dieux. « Enfin, des citoyens raisonnables ! » pense le préfet qui les relâche. Mais la nuit de liberté fut terrible pour eux. Remords et repentir agitent leur esprit. Le lendemain ils reviennent au tribunal, qui poursuit ses sentences meurtrières sur les autres chrétiens. « Mais je vous ai déjà vus hier ! Votre cas est tranché ! Vous êtes libres ! », s’exclame le préfet ahuri de les revoir. « Hier, tu as vu deux renégats, aujourd’hui tu vois des chrétiens qui viennent réparer leur lâcheté. Nous voulons recevoir aujourd’hui le baptême de sang. » Pas de problème. Partagé entre la fureur et la stupéfaction, il ordonne de les jeter dans le feu. Émile et Caste meurent martyrs.

À fêter aussi
Nous ne pouvons pas passer oublier ce 22 mai la fête si populaire de sainte Rita (diminutif de Margharita), l’avocate des causes désespérées ou la sainte de l’impossible. Elle vécut et mourut à Cascia, en Ombrie, en 1457. Après avoir été mariée 20 ans avec un homme violent, elle se retire, à sa mort, dans le silence et la prière, ressentant physiquement la marque de la couronne d’épines du Christ sur sa tête et ayant une plaie en forme d’épine sur le front. Malades et malheureux trouvèrent auprès d’elle soutien et réconfort.

Étymologie du prénom
Du nom de famille latin, la gens Æmilia « qui imite, comparable ». Pour certains, du latin aemulus qui veut dire « rival » (et donne en français le mot « émulation »). Pour d’autres c’est un nom d’origine étrusque à la signification obscure.

Célébrités
L’Émile, ouvrage de Jean-Jacques Rousseau paru en 1762 sur l’éducation des enfants. Ce jeune garçon fictif est sans doute pour quelque chose dans la diffusion de ce prénom.

Pensée spirituelle de sainte Rita (qui ne veut pas que ses deux enfants vengent la mort de leur père) :
« Plutôt la mort que la vendetta. »

Courte prière à sainte Rita
« Sainte Rita, exaucez nos prières, soulagez nos souffrances, et essuyez nos larmes. »

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.