PÈLERINAGE À L’ÎLE-BOUCHARD

Du bonheur dans les familles

mardi 12 mai 2015

Hubert Moreau, président de la fédération des AFC du Poitou, Bruno Rondet, président de la fédération des AFC de Touraine et le père Xavier Malle,
recteur du sanctuaire de L’Île-Bouchard, nous expliquent le pèlerinage des familles.

Le 31 mai 2015 aura lieu le 31e pèlerinage des familles vers L’Île-Bouchard, au sud de Tours. Pourquoi un pèlerinage des familles dans ce lieu ?

Père Xavier Malle : En 1947, quatre fillettes témoignent avoir vu «  une belle Dame  » dans l’église paroissiale. Elle apparaît à dix reprises.
Elle demande de prier pour la France, qui est alors en grand danger, et fait une promesse que l’on n’a pas comprise à l’époque : «  Je donnerai du bonheur dans les familles.  »

Aujourd’hui les pèlerins viennent de plus en plus nombreux, et de plus en plus loin. Ils viennent prier pour la France et pour leurs familles. Les ex-voto qui fleurissent prouvent que les grâces sont nombreuses : le Cœur de Dieu est largement ouvert.

Parlez-nous du déroulement de ce pèlerinage ?

Hubert Moreau :
Ce pèlerinage est ouvert à tous, avec une invitation particulière à venir en famille. On marche vers L’Île-Bouchard (sur un trajet de dix kilomètres) en différents chapitres organisés selon les âges : enfants, adolescents, adultes, accompagnés par un prêtre et des animateurs.

À noter que l’itinéraire est accessible aux poussettes, toujours nombreuses.

Accueil dès 9h15 dans la propriété de Chézelles (37220). À 10 heures, messe dans le parc, sous la présidence cette année de Mgr Pascal Wintzer, archevêque de Poitiers. Pique-nique sur place. À 13 h 30, départ de la marche. À 17 h, Salut du Saint-Sacrement, vêpres et consécration des familles dans l’église de L’Île-Bouchard.

Le nombre des pèlerins est-il limité ?

Bruno Rondet : Le parc de la Maison de Chézelles, peut accueillir plusieurs milliers de personnes, et sur les dix kilomètres de petites routes qui séparent le lieu de départ de L’Île-Bouchard, le nombre des chapitres et des pèlerins n’est pas limité. On peut accueillir tous ceux qui souhaitent participer.

Ce pèlerinage est-il reconnu par l’Église ?

Père Xavier Malle : Le 8 décembre 2001, Mgr André Vingt-Trois publia le décret suivant : «  Depuis 1947, de nombreux catholiques viennent en pèlerinage à l’église paroissiale Saint-Gilles de L’Île-Bouchard pour y vénérer la Vierge Marie. Ces pèlerinages ont porté de nombreux fruits de grâce… ils développent un esprit de prière et contribuent à la croissance de la foi des participants. Après avoir soigneusement étudié les faits et pris conseil des personnes compétentes, j’autorise ces pèlerinages et le culte public célébré en l’église paroissiale Saint-Gilles de L’Île-Bouchard pour invoquer Notre-Dame de la Prière, sous la responsabilité du curé légitime de cette paroisse.  »

Pourquoi ce nom de Notre-Dame de la Prière ?

Bruno Rondet : Pendant une semaine, Marie s’est faite éducatrice de la prière pour ses quatre petites confidentes, et par leur intermédiaire pour la paroisse tout entière et pour nous.

Marie donne de nombreuses intentions de prière : prier pour la France, pour les pécheurs, pour les familles, pour les vocations. On comprend que l’invocation traditionnelle à L’Île-Bouchard soit : «  Notre-Dame de la Prière, apprenez-nous à prier  ».

Au cours des sept jours d’apparitions, la grotte de lumière dans laquelle l’ange et Marie apparaissent est permanente. Cette grotte est une invitation, à rentrer en nous-mêmes, là où Dieu habite.

Notre monde fait vivre les hommes et les femmes hors d’eux-mêmes. Notre-Dame nous apporte le remède qui peut nous guérir : rentrer en nous-mêmes par la prière pour y retrouver Celui qui nous donne la vie et refait notre unité intérieure. La grotte de la Prière est la voie que Marie nous indique.

Et la Neuvaine de prière pour la France ?

Père Xavier Malle : Nous savons que les lecteurs de France Catholique y sont très sensibles. Plusieurs sanctuaires mariaux ont créé un réseau de prière : «  Les sanctuaires prient pour la France  ». L’objectif est de s’encourager, de partager des pratiques et d’aider les initiatives de prière pour la France qui renaissent continuellement.

Ces sanctuaires ont donc soutenu la Neu­vaine de prière pour la France, lancée par un groupe de laïcs, qui a lieu pendant neuf mois, du 15 novembre 2014 au 15 août 2015. Marie aime notre pays : elle exaucera notre prière.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.