Des catholiques déchirés ?

par Gérard Leclerc

lundi 9 janvier 2017

Nous avons sans doute été plusieurs, sinon beaucoup, à vivre un week-end studieux. C’est le cas d’Antoine-Marie Izoard, directeur de la rédaction de Famille Chrétienne. Cela a été aussi le mien. Nous avons occupé plusieurs heures de notre repos dominical à lire deux ouvrages, d’évidence contraires et contradictoires, avec cette particularité que leurs auteurs sont catholiques et n’en expriment pas moins des points de vue que l’on peut qualifier à peu près d’incompatibles. Résultat : le déchirement des catholiques est constaté et proclamé dans la presse. Il éclate à la une de deux hebdomadaires, Valeurs Actuelles et La Vie, qui l’un et l’autre mettent en avant les mérites de leurs champions respectifs. À ma droite, Laurent Dandrieu [1], auteur d’un essai sur le grand malaise provoqué par le Pape à cause de ses positions sur l’immigration. À ma gauche, si j’ose dire, car l’intéressé ne se veut pas de gauche, Erwan Le Morhedec [2], qui met en cause l’obsession identitaire de certains catholiques.

Je connais les deux hommes, j’apprécie leurs talents. Je conseille la lecture de leurs deux essais, qui suscitent l’un et l’autre la réflexion. La réflexion et la perplexité, car les sujets abordés sont d’une gravité et d’une complexité considérables. Dans le court espace d’un éditorial, il m’est impossible de résumer leurs argumentaires et encore moins de trancher de façon catégorique. J’ajoute que si je voulais formuler ma propre opinion, il me faudrait aussi presque l’espace d’un livre. Il ne s’agit pas de se dérober, ce serait lâche. Et je compte bien m’exprimer pour ma part de façon substantielle un jour prochain. Pour aujourd’hui, on me permettra d’émettre simplement un vœu. C’est que s’ouvre un débat loyal, sans exclusive, qui évite autant que possible les anathèmes et les excommunications. Ce n’est pas la première fois que les catholiques sont divisés entre eux. Il est arrivé que les oppositions soient quasiment irrémédiables. Cela avait été le cas pendant la guerre d’Algérie. Pour les réunir, l’abbé Jean-Marie Lustiger qui était alors aumônier des étudiants du centre Richelieu, avait pris l’initiative d’une rencontre dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, où au moins les deux camps pouvaient communier dans la prière. Faudra-t-il recommencer l’expérience ? Qui sait ? En attendant, il n’est pas interdit d’essayer de se parler.

Chronique diffusée sur Radio Notre-Dame le 9 janvier 2017.


[1Laurent Dandrieu, Église et immigration le grand malaise. Le Pape et le suicide de la civilisation européenne, Presses de la Renaissance.

[2Erwan Le Morhedec, Identitaire. Le mauvais génie du christianisme, Éditions du Cerf.

Pour aller plus loin :

Messages

  • Catholiques déchirés, catholiques identitaires ?

    Il faut que ce débat ait lieu pour aider chacun à se "désinstaller" chacun de ses positions et de ses retranchements...Les chrétiens ne sont-ils pas spirituellement des hébreux, c’est-à-dire des gens en mouvement dans ce monde ? Leur identité n’est-elle pas un devenir ?

    Et je fais confiance à Gérard Leclerc pour baliser ce débat du mieux possible, avec la hauteur de vue et l’absence de sectarisme qui caractérise ses contributions. Cela fait bien des années que j’apprécie de le lire et que je lui reste fidèle à cause de ça...France catholique est un lieu privilégié où tenir la discussion si, comme je le crois, cette "maison" est fréquentée, Dieu merci, par plus d’une "identité" catholique...

    Ne mettons pas les choses au noir. C’est en chacun de nous d’abord qu’existe le catholique déchiré et le catholique identitaire. Nous n’en survivons pas moins avec nous-mêmes : ce devrait être possible avec les autres...

    Nous sommes souvent "déchirés" parce que la foi catholique est exigeante et que le glaive de la vérité vient tailler dans le vif de nos ambiguïtés, de nos compromissions, de nos renoncements, de nos raideurs et de nos préjugés aussi...La "vigne du Seigneur" ne se laisse pas émonder facilement, y compris par l’humble "ouvrier" de Rome comme disait Benoit XVI...En ce moment, l’ouvrier argentin peine à la tâche...

    Et nous sommes "identitaires" peut-être parce que nous ne parvenons pas à nous faire assez proche du prochain, par peur de nous perdre et par réflexe de protection (c’est le propre de toute minorité qui se sent menacée), par indifférence, bref par manque de charité... N’est-on pas identitaire aussi par manque de confiance en son identité confrontée à celle d’autrui ? Intransigeance identitaire qui cache une faiblesse, et dureté et rigidité confondues avec fermeté ?

    Mais pour réconcilier ces identités perturbées, ne s’agirait-il pas de devenir tout "simplement" plus catholique c’est-à-dire plus chrétien ?

    Une France catholique plus catholique, pour aider à refaire pour tous ses enfants de mille et une origines une France plus française, c’est-à-dire plus fidèle à sa devise républicaine trinitaire, ça me plairait assez comme objectif 2017...

  • Très bien vu Gilberte @ 9 janvier à 23h38 sur le billet intitulé : la Russie préoccupe les États-Unis.

    Ici Gérard Leclerc met bien en relief la tournure aigüe grandissante des relations qui se font jour au sein du catholicisme. Deux siècles de république maçonnique auront, en France, frelaté l’essence-même du catholicisme. Pourquoi mettre ne serait-ce qu’une petite cuiller de vinaigre dans une bouteille d’un vieux cru extra qui s’en trouve maintenant dénaturé ?
    Ainsi, par exemple, une fois de plus (Ph. P. @ ci-dessus) à chaque réponse que vous faites, ici vous dites : (....) fidèle à la devise républicaine trinitaire ça me plairait comme objectif 2017 (....) on dirait toujours que vous espérez que Jésus-Christ va enfin demander pardon à Caïphe ou s’ "arranger" avec lui... Pourtant Jésus-Christ s’est laissé sacrifier pour tous les hommes, donc y compris Caïphe et tout ce que celui-ci représente. En plus, le pouvoir auquel appartenait Caïphe, sauf erreur, fut anéanti 37 ans après la Passion du Christ.

    Je ne connaissais pas ce député "européen", mais ce lien (vidéo de quelques minutes) m’a été envoyé de Pologne. Voilà une intervention de quelqu’un de clair, très conscient de nos principaux abandons et de la situation dans laquelle nous nous trouvons.

    https://gloria.tv/video/73v134EksQbx1bgtA9JrAJiGi

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication