Rencontre avec Mehdi Djaadi

Coming-out catholique

par Camille Bouyé

jeudi 13 février 2020

D’origine algérienne, ancien musulman, ancien dealer, Mehdi-Emmanuel Djaadi est désormais catholique, fils de France... et comédien.

Son nouveau spectacle au nom un brin provocateur, « Coming Out », est un seul-en-scène dans lequel il retrace son parcours spirituel. Sur les planches, ce n’est pas seulement sa voix que l’on entend, mais aussi celles de tous ceux qui ont, un jour ou l’autre, croisé sa route.

Né à Saint-Étienne, c’est à l’origine un garçon très pieux et qui craint Allah – mais aussi son professeur de l’école coranique, passage obligé du week-end. Il reçoit de son père une éducation religieuse teintée d’antisémitisme, et fait sa fierté par sa maîtrise de l’Adhān, le chant d’appel à la prière. Témoin de cette période, la beauté poétique et mystique de cette mélopée orientale, que Mehdi nous donne à entendre sur la scène, ne peut que toucher le spectateur.

Jésus peut « changer sa vie »

Adolescent, il traîne dans les rues et devient une racaille, fait de la boxe. Et c’est mi par défi, mi par hasard, qu’il entre un jour dans un temple protestant. D’une harangue presque commerciale du pasteur, il retiendra ce qui le rejoint dans sa réalité propre : Jésus peut « changer sa vie ». Et changer de vie, il en aurait bien besoin ! Une Bible lue en cachette lui permet de découvrir davantage celui qu’il croyait n’être qu’un prophète, Haïssa, fils de Myriam dans le Coran. Il en est bouleversé. Toutefois, il est alors loin d’opérer tout de suite un changement radical. Ce n’est en effet pas une voie directe vers la foi qu’a empruntée Mehdi Djaadi, mais des chemins de traverse.

Plus tard, après avoir passé six mois en centre alternatif à l’incarcération et échappé de peu à la prison pour usurpation d’identités, se développe sa passion pour le théâtre. C’est au cours d’une retraite que ses interrogations le rattrapent, tant il est frappé par la beauté du chant bénédictin et la jeunesse des moines. Lorsqu’il décide de se former, en homme de sa génération, c’est Internet qui sera son meilleur allié, pour se nourrir des vies de saints et conciles. Une solide année à Philanthropos complètera malgré tout ce catéchisme.

Enracinement

La conversion de Djaadi s’accompagne aussi d’un enracinement renouvelé dans son pays. En embrassant la religion catholique, c’est l’histoire d’une nation qu’il a appris à aimer, au travers notamment des chemins de sainteté que sont ses multiples pèlerinages.

Dans le monde du spectacle toutefois, sa nouvelle religion étonne et, souvent, dérange. Elle gêne d’autant plus aux entournures ses interlocuteurs que ceux-ci, au premier abord, voient dans sa personne le reflet de la diversité française et un signe d’inclusion – avant de se rendre compte qu’il est, « horreur », catholique. En effet, s’il n’en fait pas un étendard ni le seul thème de ses spectacles, Mehdi-Emmanuel, ne s’en cache pas.

Beau témoignage mais difficile posture ! Ainsi sa participation au spectacle « I am Europe », semée d’embûches, fut au bout du compte l’occasion de partager sur scène son histoire singulière et parfois douloureuse. À ses côtés, des acteurs aux parcours diamétralement opposés – par exemple un homme rejeté par sa famille catholique à cause de son homosexualité – racontaient quant à eux des histoires plus « politiquement correctes ». Au quotidien, c’est souvent une lutte, mais toujours un témoignage que sa présence dans un milieu très largement antichrétien.

Le « coming out » catholique de Djaadi n’est pas un spectacle moralisateur, idéologue, provocateur ou méchant ; plutôt théâtral, corrosif, qui questionne. Ce récit co-écrit et mis en scène par Thibaut Evrard nous interroge en effet, qui que nous soyons. Nous, catholiques, sur les clichés d’un certain « milieu » – il campe sur scène le chacha, le tradi, la mondaine… –, mais aussi sur la manière dont nous vivons de notre foi au quotidien ; les musulmans, qui ne peuvent manquer d’être interpellés par ce récit ; les athées et les indécis enfin, par l’originalité du parcours de ce comédien de talent.

Saje Prod co-organise, avec Staouëline Production, une e-séance du spectacle de Mehdi Djaadi, Coming Out, le 25 juin à 21h00.
 
Coming Out
Écrit par Mehdi Djaadi et Thibaut Evrard
Avec Mehdi Djadi
Mise en Scène de Thibaut Evrard
 
La séance sera suivie d’un débat en direct avec Mehdi Djaadi.
 

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.