aleteia.org

Castelnau : la foi du centurion qui dérange toujours

par Benoît Chenu

mardi 19 mars 2019

Édouard de Castelnau, général parmi les plus brillants de la Grande Guerre fut le moins récompensé. Volontiers provocateur et sans calcul, il détestait se mettre en avant. Il était surtout un catholique assumé, ce qui ne plaisait guère, et n’est toujours pas bien porté. Il reste le grand oublié du centenaire de la fin de la Grande Guerre.

« Le maréchal Haig n’a rien vu, rien préparé, le général Pétain ne s’est occupé que de préserver sa situation. Quant au général Foch, c’est un malade, un impulsif, nerveux et brutal qui traite les divisions comme un ballon de football… Un seul général émerge, c’est le général de Castelnau ! » C’est par ces mots que Lord Milner, le secrétaire d’État à la Guerre britannique apostrophe Clemenceau lors des heures les plus graves de cette Grande Guerre en mars 1918.
C’est la troisième fois au cours de cette guerre que le nom de Castelnau est mis en avant pour le commandement suprême. Rares, en effet, sont les généraux français ou anglais pouvant s’enorgueillir d’un parcours tel que le sien.


Voir en ligne : https://fr.aleteia.org/2019/03/16/c...

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.