Cameron et les chômeurs

par Maître Jean-Philippe Delsol, avocat fiscaliste

vendredi 26 novembre 2010

Dans le cadre des efforts budgétaires qu’il a promis, le gouvernement britannique prévoit de réduire de 81 milliards de livres les dépenses publiques d’ici à 2015 et d’avoir retrouvé à cette date l’équilibre du budget de la Couronne. Dans ce cadre le ministre du travail et des retraites de David Cameron, Iain Duncan Smith, a présenté un projet de loi pour remettre les chômeurs au travail. Si ce projet est définitivement adopté, les agences pour l’emploi pourront imposer aux 1,4 millions de chômeurs indemnisés que compte actuellement la Grande Bretagne de faire des travaux d’intérêt général, pendant 30 heures par semaine et sur une durée de quatre semaines, en contrepartie de leur allocation chômage de 64,30 livres par semaine. A défaut, les chômeurs seront privés de leur indemnité pendant trois mois. Il en sera de même pour ceux qui refusent des offres de travail ou n’en cherchent pas.

Les Anglais ne semblent pas vouloir, à la française, multiplier les manifestions et les grèves. Le Parti travailliste lui-même exprime ses critiques avec pondération. Seul l’archevêque de Canterbury, chef de l’église anglicane, crie au scandale : « Je suis très inquiet. Je ne pense pas que cela soit juste ». Il est oublieux sans doute de la seconde lettre de Saint Paul aux Thessaloniciens (3, 7-12) : « …si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas non plus ». Faudra-t-il encore longtemps que les chrétiens raisonnables continuent de croire malgré leurs clercs ?

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.