Bras de fer

par Gérard Leclerc

jeudi 21 juin 2018

Faut-il parler d’une sorte de bras de fer entre Donald Trump et le pape François ? Il est incontestable que les positions du président des États-Unis et de l’évêque de Rome sont aux antipodes sur la question des migrants. Depuis que Donald Trump a pris des mesures très dures à l’égard des familles de sans-papiers, enfermant les enfants mineurs dans ce qu’on appelle des cages, l’indignation est à son comble. Le Pape n’accepte pas cette séparation des enfants de leurs parents. Et qui donc pourrait le lui reprocher, en tant que pasteur « présidant à la charité » pour reprendre l’expression de saint Ignace d’Antioche ? Si le Pape ne défendait pas cette exigence minimum de l’intégrité du lien familial, qui pourrait le faire à sa place, avec son degré d’autorité ? Mais en même temps, un autre langage s’exprime, auquel on ne peut dénier sa part de légitimité. Un langage sans doute dénué de la brutalité de Donald Trump, mais qui condamne néanmoins l’irréalisme d’une politique immigrationiste, par ailleurs de plus en plus insupportable aux peuples européens.

« Le populisme et les psychoses ne sont pas, dit François, des réponses aux problèmes mondiaux de l’immigration. La solution c’est le consentement, l’étude, la prudence. » Que faut-il entendre ici par consentement ? Sans doute ce qu’il y a de plus légitime dans la démocratie, c’est-à-dire l’acquiescement, autant que possible, réfléchi des citoyens à une orientation ou à une décision politiques. Mais alors il s’agit pour les citoyens d’intégrer toutes les données rationnelles d’un dossier, aussi complexe que celui des mouvements migratoires. Ce n’est pas du tout évident ! Les chrétiens, en tant que citoyens, doivent participer à cette réflexion, en tenant compte des principes de l’Évangile mais aussi des données concrètes sans lesquelles les principes confinent à un idéalisme dangereux.

Pourquoi ne pas le dire ? Face à un défi aussi redoutable que celui-là, il est plus que légitime d’être soi-même partagé entre des sentiments contraires, inspirés par la difficulté extrême du sujet. Il ne suffit pas de sauvegarder les vies menacées en Méditerranée. Il faut sérieusement réfléchir aux conditions d’intégration d’une population nouvelle, celle qui s’entasse dans les quartiers perdus de la République. Voilà qui relève aussi de l’étude et de la prudence recommandées par le Saint-Père.

Chronique diffusée sur Radio Notre-Dame le 21 juin 2018.

Messages

  • Je pense qu’en matière de division, c’est le malin le plus fort.... Je ne me positionnerai donc pas par rapport à Trump ou au pape François.
    La situation dans laquelle nous sommes était prévisible. En fournissant des armes, on nourrit les guerres, en éduquant au consumérisme, on nourrit le travail des enfants, en fermant les yeux sur la prostitution, notamment des étrangères et de surcroît des étrangères mineures, on nourrit les passeurs......ETC. Nous voulons avoir des échanges avec des pays dans lesquels le minimum de justice et d’égalité de traitement de la femme et de l’enfant ne sont pas respectés. Et nous payons cette situation. Rémunérons les producteurs de matières premières honnêtement de façon à ce que nos frères d’Afrique et d’Asie aient le même niveau de vie que nous. Arrêtons d’engraisser les gouvernements des pays pauvres et vérifions que l’argent arrivent à ceux qui travaillent.... Ayons le vrai sens de la fraternité, reconnaissons notre frère dans celui qui est au bord de la route. Arrêtons de couper l’humanitaire de l’Évangélisation : une population vraiment chrétienne est formée de personnes responsables. Pour vous donner un exemple personnel : je loge une femme demandeuse de protection de la France. Elle est Sénégalaise. Tout le monde croit que le Sénégal est un pays sûr. Et bien non. En Casamance, il y a des régions où les rebelles font la loi, des tribu où les filles sont excisées à 7 ans et mariées de force à 12 ou 14 ans.... Des régions sans électricité ni eau potable....... Et la France a des liens avec le Sénégal. Pourquoi fermons nous les yeux ??? Réveillons nous, regardons la doctrine sociale de l’Eglise en face, arrêtons de déborder de tout, vivons ce que nous chantons : AIMER C’EST TOUT DONNER ET SE DONNER SOI MÊME.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.