Vers l’abolition du crime de blasphème au Pakistan ?

Asia Bibi est libre !

Centre européen pour le droit et la justice - ECLJ

mercredi 31 octobre 2018

Asia Bibi, mère de cinq enfants, condamnée à mort en 2010 pour « blasphème », a été acquittée aujourd’hui par la Cour suprême du Pakistan, après 3 422 jours en prison à l’isolement complet.

C’est une magnifique nouvelle, qui intervient quelques semaines à peine après la libération du pasteur Brunson des prisons turques.

Accusée par des femmes musulmanes de son village (Penjab) d’avoir souillé l’eau d’un puits par le simple fait d’y avoir bue, parce que chrétienne, il était reproché à Asia Bibi d’avoir répondu à ses accusatrices : « Je pense que Jésus voit les choses différemment de Mahomet » et que « Jésus est mort sur la croix pour les péchés de l’humanité » avant de demander « Qu’est-ce que votre prophète Mahomet a fait pour sauver l’humanité ? » Elle fut ensuite battue, emprisonnée et condamnée à être pendue.

Cette condamnation a suscité une indignation mondiale. Plusieurs personnes au Pakistan ont été assassinées pour avoir témoigné leur soutien à Asia Bibi. C’est pourquoi il faut rendre hommage au courage des juges pakistanais qui, en adoptant aujourd’hui cette décision, prennent un risque personnel important.

Nous sommes fiers de pouvoir dire que notre partenaire au Pakistan, l’Organization for Legal Aid (OLA) a contribué à la libération d’Asia Bibi. Cette organisation travaille depuis des années à la défense des chrétiens persécutés dans un trop grand nombre d’affaires. Nombreuses sont les personnes accusées de blasphèmes au Pakistan qui sont lynchées et parfois tuées avant même la tenue d’un procès.

L’ECLJ, avec nos collègues américains de l’ACLJ, avons aussi œuvré en Europe, aux États-Unis et aux Nations unies pour demander cette libération et l’abolition du crime de blasphème au Pakistan. Il y a peu encore, nous intervenions au Conseil des droits de l’homme en ce sens. Nous soutenons plus généralement la liberté d’expression sur l’islam dans les pays à majorité musulmane, mais aussi en Europe où elle a récemment été mise en cause.

L’ECLJ et ses partenaires à travers le monde continueront de travailler pour défendre et faire libérer les chrétiens emprisonnés pour leur foi. Cette victoire aujourd’hui nous encourage et nous montre que notre mobilisation internationale porte des fruits.

Nous vous remercions pour votre soutien. Nous comptons sur votre fidélité dans la prière pour les chrétiens persécutés dans le monde entier.

Centre européen pour le droit et la justice - ECLJ

Pour aller plus loin :

Messages

  • Cette annonce a été saluée par des manifestations monstres de musulmans ivres de fureur. Furieux de voir leur proie leur échapper. A celle-ci ils promettent rageusement "la corde", tandis que contre les trois juges libérateurs ils ont prononcé une fatwa sans équivoque.
    Loin d’être définitivement tirée d’affaire, le salut d’Asia Bibi réside dans une fuite rapide de son propre pays.

    Cela doit nous interpeler.

    On nous serine sans cesse qu’il "ne faut pas faire d’amalgames". Certes, certes...
    Il n’est cependant pas interdit de se poser lucidement des questions au regard des inquiétantes dérives, de plus en plus excessives, que l’on constate en France depuis quelques décennies. En particulier depuis que l’Islam, traditionnellement paisible et raisonnable, des pays du Maghreb a fait une très large place à une immigration en provenance de pays nettement plus radicaux (en guerre - sainte ou pas -, intolérants, prosélytes, etc.).

    Contrairement à une vision irénique, cette intolérance frénétique et violente n’est pas hermétiquement confinée dans quelques pays d’Islam intégriste, tel le Pakistan. Des germes ont été introduits (délibérément ou non) dans nos contrées de tradition chrétienne et véhiculés par les bagages des "voyageurs". Qu’il suffise d’aller observer sans oeillères nombre de quartiers et de cercles communautaires...

    L’explosion (violente ou diffuse) n’est désormais qu’une question de temps et de masse critique.

    Ce qui ne veut pas dire, pour autant, qu’il faille sombrer dans de stériles imprécations racistes en guise de réflexion politique intelligente et construite.

  • Je remercie les trois juges Pakistanais pour leur courage,mille fois bravo, mais je suis très inquiet pour cette mère de famille, devant ce troupeau de hyènes qui cherche que du SANG, que pouvez-vous faire pour la sauvée de nouveau cette femme si fragile devant cette barbarie ??? es-t-il normal que les chrétiens se fassent massacrés sans aucune opposition ? les maisons, les églises, les commerces brulés.....les enfants, les femmes violés, viols collectifs, dans ces pays se sont des personnes qui sont les plus pauvres démunis de tout, jusqu’à quand allons nous voir mourir les chrétiens sans se révoltés ?? à la question : avez-vous peur de l’ISLAM ma réponse est dix milles fois oui ?? à bon entendeur salut

  • D’après l’AFP du 31 octobre au soir, le 1er ministre pakistanais a lancé dans son appel au calme aux manifestants : "ne nous forcez pas à agir" Ce qui nous interpelle aussi : est-on prêt à agir, à dire non à l’injustice, à la défense de l’innocent, à dire non à l’obscurantisme d’un islam archaïque ? à ne pas prendre nos désirs de fraternité égalité etc... pour des réalités universelles

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.