Après l’opération séduction

mercredi 10 mai 2017

Cette année qui n’a cessé de multiplier les surprises, qui saurait dire sur quoi elle débouchera ? Les commentateurs politiques les plus avisés sont bien en peine de nous le dire. Ils n’en sont pas encore, comme les prêtres de la Rome antique à interroger les phénomènes de la nature. Nos augures d’aujourd’hui sont plutôt statisticiens, responsables d’instituts de sondage, et c’est eux qui sont en charge de nous renseigner sur les signes favorables ou défavorables. Le président Macron aura-t-il ou non une majorité ? Mais ce n’est pas le seul sujet de perplexité. Il y a aussi, et peut-être préalablement, la question de savoir quelle est la pensée profonde du Président, en quoi consiste ce positionnement ni droite ni gauche, ou gauche ou droite. En quoi consiste exactement ce progressisme hautement proclamé, qui peut résonner agréablement dans certaines oreilles, mais qui a déjà beaucoup servi, y compris pour qualifier des idéologies dont les effets n’ont guère été agréables.

Le phénomène Macron est d’abord un phénomène de génération, bien qu’il soit curieusement supporté par des personnages des anciennes générations. J’ai pu constater que ce phénomène avait joué dans certaines familles de droite, au moment du « Penelopegate », les parents soutenant mordicus François Fillon, leurs enfants adultes se laissant séduire par ce personnage inattendu, qui prétendait changer toutes les données du débat et de la vie politique. Mais cette opération séduction n’a vraiment mordu que sur un quart de l’électorat, et les trois autres quarts sont encore à conquérir, notamment parmi ceux qui ont voté Macron au second tour par défaut.

C’est dire qu’Emmanuel Macron risque de ne connaître qu’un très bref état de grâce, car il a tout à prouver. Prouver d’abord que sa singularité correspond à une pensée structurée, substantielle. Montrer ensuite que cette pensée est capable d’organiser une majorité cohérente et un gouvernement muni d’une solide feuille de route. Gare ! Car tout ce qui a fait la séduction du jeune candidat risque de se retourner contre lui s’il déçoit, s’il multiplie les faux-pas. On ne le lui souhaite pas, mais il a une sacrée performance à réaliser en quelques semaines…

Chronique diffusée sur Radio Notre-Dame le 10 mai 2017.

Pour aller plus loin :

Messages

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.