25 - Une volonté religieuse d’action

vendredi 18 décembre 2009

Entre ces textes de 57 et celui de 66 que l’on a cité in extenso, les nuances ne manquent, toutefois pas...

D’abord, il y a une différence de tonalité. Les premiers avaient des accents polémiques et combattants. Le spirituel était proclamé en danger ! « Au XXe siècle, plus que jamais le temporel menace le spirituel » (FC 6/12/57). Les ennemis étant le laïcisme, le marxisme, notamment.

Cette approche militante l’a cédé à une mise en perspective plus socio-politologique. Entre 1957 et 1966, le cimat culturel a changé en France - de ce point de vue il est remarquable que ces mots "temporel" ; "spirituel" ont disparu - et les "unions paroissiales" sont, désormais, peuplées de ce nouveau type humain : le "Cadre".

Et puis le Concile a eu lieu. Dans son sillage, la critique du "monde moderne" doit être renouvelée. Elle se fait moins idéologique et davantage sociologique. D’où les nouvelles menaces - au surplus perspicaces et prospectives - "le bureau, le technicien, l’agent de publicité".

Indubitablement, il y a, là-dessous, du Gabriel Marcel - d’ailleurs, cf. F.C. 5/4/1948) et du Ellul - d’ailleurs cf. FC 3/12/54, à propos du livre d’Ellul : La Technique, enjeu du siècle.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.