Imprimer cette page

Affaire DSK

Coup de tonnerre

par Gérard Leclerc

lundi 16 mai 2011


Dominique Strauss-Kahn a été arrêté — le 14 mai à bord de l’avion qui devait le ramener en France — par la police de New York et présenté à un juge. Une femme de chambre de l’hôtel où il était quelques heures auparavant, l’accuse de tentative de viol…

Martine Aubry a aussitôt défini cette effroyable affaire comme «  un véritable coup de tonnerre  », l’expression qu’avait employée Lionel Jospin au soir de sa défaite du 21 avril 2002. Mais la dimension de l’événement ne concerne pas seulement la situation du Parti socialiste, elle atteint la réputation de la France dans le monde à cause des responsabilités de l’intéressé au Fonds monétaire international. Enfin l’aspect sexuel du scandale souligne — notamment d’un point de vue anglo-saxon où le tabou du sexe reste très présent — la fragilité des symboles les plus forts de notre modernité. Il y a quelques jours seulement, Dominique Strauss-Kahn apparaissait comme le présidentiable le plus fiable de la prochaine échéance électorale française. Sa réputation de politique avisé, de gestionnaire compétent, voire de réformateur génial lui conférait la prééminence dans les sondages. N’était-il pas le symbole même de la réussite totale, avec les aspects très concrets d’une aisance matérielle qui placent au sommet de la jet-société, mais qui contreviennent au tabou — bien latin cette fois-ci — de l’argent  ?

Tout cela se trouverait fracassé par un fait divers pitoyable et atroce. Bien sûr, les garanties de la justice doivent être assurées pour la défense d’un homme qui proclame son innocence. Mais la plaignante, qui crie qu’elle a été agressée, doit être elle aussi respectée. L’hypothèse d’un coup monté par la jeune femme [la presse américaine nous la présente comme étant une employée sans histoire, d’origine sénégalaise et mère-célibataire d’une fille de 10 ans, mais les avocats de DSK cherchent à prouver qu’elle aurait eu un intérêt matériel à porter plainte et affirment que DSK a un alibi], traverse l’esprit, et pas seulement celui des amis de l’accusé, mais elle est aussi susceptible d’être contredite comme diffamatoire. Il convient donc de laisser la procédure judiciaire se dérouler, selon les normes américaines, afin de parvenir à des conclusions équitables. Mais nous n’échapperons pas au climat pesant qui correspond à un pareil drame et qui accompagnera fortement la politique française dans les prochains mois.

Cette événement judiciaire intervient dans un contexte européen et international particulièrement tendu. DSK devait à nouveau intervenir auprès des autorités d’Athènes pour régler le dossier d’une dette abyssale, tandis que l’Europe et les États-Unis vivent dans l’incertitude de leur avenir économique le plus proche. DSK était le rouage d’un système qui se grippe et sa chute n’en est que plus inquiétante.

8 Messages de forum

  • 16 mai 2011 14:52, par admin

    Dominique Strauss-Kahn a été abattu en plein vol. Chez les socialistes, on a eu beau en appeler, à la dignité, insister sur la présomption d’innocence et affirmer que rien n’est encore prouvé, tout se passe comme si, rue de Solférino, on avait fait déjà le deuil de sa candidature à la présidentielle.

    Pour la gauche, le coup est terrible. Dominique Strauss-Kahn était le candidat le mieux placé pour battre Nicolas Sarkozy et écarter la menace d’un nouveau 21 avril. En matière économique, il était aussi le plus crédible des socialistes, le mieux à même de séduire les déçus du sarkozisme. Que pouvaient peser en face de lui les autres candidats ? Que pèsent une Ségolène Royal plus ou moins discréditée, ou un François Hollande qui n’a jamais siégé dans un gouvernement ? Le PS risque fort de retomber dans les archaïsmes qui l’ont si souvent conduit à l’échec.

    Et puis il y a ces images sinistres montrant un homme menotté au visage lugubre, encadré par la police new-yorkaise. Pour des Français abreuvés de séries américaines, l’effet ne peut être que dévastateur. Certains ont eu beau crier au complot, à la manipulation, ces images montrent un homme sinon convaincu, du moins fortement suspect et cela suffit.

    Mais la chute de la maison Strauss-Kahn n’est pas une si bonne nouvelle à droite, en particulier pour Nicolas Sarkozy et ses partisans. Car enfin, ce qui rendait le succès de DSK si probable était son positionnement au centre gauche, un centre gauche réaliste qui ne terroriserait pas outre mesure les électeurs de droite. En cela, il avait l’immense mérite, pour les partisans de Sarkozy, de réduire l’espace des éventuels concurrents du centre droit, à commencer par François Bayrou et Jean-Louis Borloo. Aujourd’hui, ce même centre droit voit un boulevard s’ouvrir devant lui. Jean-Louis Borloo est plus rassurant que Martine Aubry.

    Enfin, il ne faut pas oublier Marine Le Pen qui, à tort ou à raison, n’a pas fait montre de la même retenue que le reste de la classe politique. Elle sait bien que, quelle que soit son issue, l’affaire Strauss-Kahn ne peut que lui profiter.

    Dire que l’affaire Strauss-Kahn a rebattu les cartes de la présidentielle n’est qu’un euphémisme. C’est le jeu lui-même qui a changé en ce matin du 15 mai.

    Serge Plenier

    Répondre à ce message

  • 16 mai 2011 17:03, par dupanloup

    Les journalistes qui appartiennent à la petite entreprise "médiatico-politique" générationnelle qui gére, ment, gouverne, donne des leçons aux imbécilles que nous sommes et se maintient au pouvoir depuis les années 70 ne comprendra décidément jamais rien.Je ne parlerai pas de l’"affaire" mais du vrai scandale : la manière dont ces messieurs des medias se comportent.Depuis hier, nous avons assisté sans vergogne à la cohésion d’un petit monde qui se sent menacé et serre les coudes. A droite et à gauche, même consigne : silence dans les rangs, malheur à celui qui n’observe pas l’omertà.
    On vit même un journaliste distingué monsieur Duhamel, venir dire "je crains que cette campagne électorale autorise tous les coups" et presque désigner les manants que nous sommes comme responsables de ce "coup de tonnerre".Je crus un moment qu’on allait dire que les populistes ou les souverainistes étaient responsables de la pire cabale jamais vue : l’arrestation du pape de la mondialisation par les amis américains de cet important personnage.Les manants en restaient la bouche ouverte !!!on avait tout entendu (depuis 1992) mais alors là, c’est le pompon !!!il s’agissait certainement d’un coup des grecs et des méchants petits canards qui ne sont pas économes et ne veulent pas rentrer dans le rang de la sainte mondialisation ??.

    Et tout ce beau monde de venir nous dire de faire attention, tout accusé est présumé innocent : certes, mais il me semble que ces beaux préceptes n’ont jamais été tenus par ces gens-là en d’autres circonstances.
    Je me souviens même de notre pape traité de nazi par ces mêmes énergumènes qui dans ce cas ne vérifiaient rien, ne faisaient que détruire et calomnier selon l’idéologie qui est la leur.Notre nouveau brillant ministre des affaires extérieures proclamait à une époque peu lointaine en parlant de Benoît XVI : cet homme me pose problème, gardait-il un silence prudent et digne, savait-il de quoi il parlait ??
    S’agissant du pape du mondialisme, on est gêné, ce grand notable, cet homme "compétent"," intelligent", etc (dixit la caste qui nous "représente", on prend des gants, on affirme qu’il s’agit d’un complot.Les socialistes font mieux : le témoignage d’une femme de chambre, tout de même ? et on les entend en sourdine dire ce qu’ils disaient déjà en 92, en 2005 et tout le temps maintenant qu’ils ont trahi le peuple : "salauds de pauvres" !!!!.

    Comme il était révoltant d’entendre pendant des heures tous ces "gens-là".Ils ne parlaient pas en journalistes mais en commensaux, en amis de DSK.Il est bien d’être fidèles à ses amis mais quand on est journaliste, il s’agit de compromission et d’un manque d’éthique.On ne leur demande pas de condamner et de vilipender mais d’être justes, d’enquêter et de dire la vérité. On eut ce dimanche tous les discours de la complaisance et de la hargne : ces gens-là nous en voulaient, de quoi grand Dieu ? nous ne sommes pas des amis de DSK, il est tout ce que les peuples européens doivent rejeter (c’est-à-dire notre mort à court terme), mais le combat méprisé de ceux qui sont anti-mondialistes se déroulent sur le plan des idées et non des calomnies.Ce n’est pas de notre faute si le grand homme de la caste s’est fait prendre si bêtement et misérablement.
    A vrai dire, je me moque de l’"affaire strauss khann" mais par contre je suis indignée de l’attitude de cette caste : l’explosion de leur représentant annonce-t-elle leur fin ??
    Cordialement
    Patricia

    Répondre à ce message

    • Coup de tonnerre 17 mai 2011 11:58, par Elisabeth

      Tout à fait d’accord avec l’analyse de Patricia !
      Des médias en faisant des "tonnes", jouant sans cesse sur la corde sensible des "pauvres gens" . DSK est montré comme une victime....mais on ne parle pas ou peu de la "vraie victime ,qui elle, ignorait tout de ce monsieur ! J’ai même entendu l’impensable, ( sur itélé), ce serait Nicolas Sarkozy qui aurait organisé tout ce complot, disait quelqu’un interrogé sur place, car un adhérent de l’UMP donnait les informations sur Twitter avant tout les journalistes et par conséquent était "complice " pour dénoncer DSK !

      On voit les résultats de notre société , qui n’a plus de repères, du ravage de" lavage de cerveau" par les différentes politiques qui ce sont succédés et vus par les médias . On s’en tient aux sondages et à ce que disent ceux-ci.
      L’utilisation du virtuel a développé une certaine communication,mais lorsqu’elle celle -ci devient "réelle" , elle fait peur et crée l’impensable : le peuple est en état de "choc".
      Le Dieu DSK est tombé de son trône, mais il peut renaître comme l’affirment les médias !

      Confiance en Dieu seul.

      "il y a des faibles qui réclament de l’aide, pauvres de moyens et riches de dénuement :
      le Seigneur les regardent avec faveur,
      il les relèvent de leur misère.
      il leur fait relever la tête
      et beaucoup s’en étonnent.
      Bien et mal, vie et mort,
      pauvreté et richesse, tout vient du Seigneur.
      La sagesse, la science et la pratique des bonnes oeuvres viennent de lui.
      La folie des ténèbres sont crées pour les pêcheurs ;
      de ceux qui se plaisent au mal, le mal accompagne la vieillesse.

      L’ECCLESIASTE, CHAPITRE II 7 22

      Répondre à ce message

  • 17 mai 2011 18:00, par Jérôme

    Bonjour,

    Ce qui est étonnant ce n’est pas tant qu’un homme puisse commettre de graves fautes, mais c’est qu’il soit jugés avant son jugement.

    Mais il est vrai que nous voyons à quel point nos élites ont le sentiment de la même impunité que l’on reproche aux voyous. Quand je repense à l’affaire Frédéric Mitterrand, à l’affaire Polanski, à l’affaire Cohn Bendit qui continuent d’avoir pignon sur rue et à occuper des postes politiques.

    Tout acte immoral ou illégal mérite son châtiment. La repentance est une affaire d’intimité de la conscience.

    Fraternellement dans le Christ !
    PS : je ne saurais trop conseiller la lecture du livre intitulé "Dr Jack et Mr Lang" (éd. Le Cherche Midi, 2004) qui permet de voir quel genre de personnalités peuvent accéder à d’aussi hautes responsabilités que le ministère de l’éducation nationale ou celui de la culture. Ce livre écrit par deux excellents reporters permet de mesurer l’ampleur du délitement de nos prétendues élites !

    Répondre à ce message

  • 17 mai 2011 21:05, par cording

    S’il n’y avait pas une omerta politique et médiatique la bulle DSK n’aurait pas pris une telle consistance au point d’exploser (enfin ! ) en plein "viol" dans un hôtel à New York. Il y a fort à parier qu’il est fini parce que la justice des US n’est pas tendre du tout pour ce genre de comportement.
    Je pense que DSK n’est pas innocent du tout et que c’est un récidiviste. Maintenant la vérité va se faire au grand jour, les langues vont se délier.

    Répondre à ce message

    • Coup de tonnerre 19 mai 2011 13:23, par boss

      tu avance ton opinion sur aucun fait, un innocent accusé à tord c’est aussi grave qu’une victime non reconnue.
      et une fausse victime qui accuse a tord n’est jamais condannée au niveau de la gravité de ses acusations.

      Répondre à ce message

  • 19 mai 2011 16:25, par Michael Jeaubelaux

    DSK était le candidat des Grands Patrons, par qui vont-ils le remplacer ?

    Martine AUBRY, malgré ses "airs de Gauche", les a bien servi avec les 35 heures subventionnées, la mise à plat de toutes les conventions collectives, le gel des salaires, l’annualisation du temps de travail...

    En plus elle a promis une régularisation massive des clandestins...merci la main d’oeuvre pas cher !

    Et puis c’est une Européïste convaincue, qui rêve de Régions tranfrontalières, qui a voté Maastricht, à fait campagne pour le OUI, a ratifié contre la volonté du Peuple Souverain le clone de la Constitution Europénne" rebaptisé pour l’occasion par Sarkozy : Traité de Lisbonne !

    Elle est aussi pour la construction massive de mosquées payées par les contribuables (quand le Bâtiment va, tout va !...)

    Elle a plein d’autres avantages, elle est pour le droit de vote des étrangers, les quotas au faciès (rebaptisé : "promotion de la diversité") dans les Grandes Ecoles et les entreprises.

    La diversité contre l’Egalité voilà un beau programme !

    Personne n’ignore ses sympathies pour l’islam, elle a toujours été contre la loi contre le voile et je ne sais même pas si elle voté pour celle interdisant la Burqua (que du bénef, pour les contrats avec les rois du pétrole).

    Elle est pour l’avortement (osera-t-elle repoussé encore le délai ?) mais surtout pour la promotion de la pilule, la procréation assistée pour les gays et lesbiennes, les mères porteuses (tout cela c’est très bon pour l’industrie pharmaceutique) ...

    Et puis elle est raisonnable et sait si bien présenter les arnaques en "avancées sociales"...elle ne manquera surement pas de prendre des "décisions courageuses" sur la dépendance, couverte par les assurances privées (Bébéar en rêve déjà !)

    Je ne serai pas étonné que Martine AUBRY devienne à la mode !

    Répondre à ce message

  • 20 mai 2011 05:06, par Henri

    Même à mon pire ennemi je ne peux souhaiter le sort humiliant de l’ex patron du fond monétaire international quand il est arrivé menotté sous les caméras du monde entier, tout simplement parce que cela n’est pas chrétien et qu’il nous est interdit de prendre le moindre plaisir à ce type de revanche sur un homme qui a pu être arrogant et dont les ambitions pouvaient nous inquiéter.
    Maintenant il est très vraisemblable qu’il s’est bien passé quelque chose de grave dans cette suite et qu’il aura à répondre de ses actes devant t la justice , et qu’il n’est donc pas tombé dans un complot ou alors cette femme d e ménage issue d’un milieu populaire est une sacrée actrice, formée par des services très spéciaux..
    Par ailleurs la manière complaisante dont il a été défendu par la classe médiatique en France en dit long sur le mépris dans lequel on nous tient, et la complaisance dont il a bénéficié avant son inculpation à New York sur des faits déjà graves, d’une part a pu griser l’homme , qui serait cru invulnérable, d’autre part est révélatrice de ce petit monde médiatique , véritable quatrième pouvoir, qui chancelle un peu à l’occasion de cette affaire, puisqu’il est quand même obligé de faire machine arrière devant l’obstination de la justice américaine , et c’est tant mieux

    Répondre à ce message

Répondre à cet article