Du 9 au 15 Septembre 2018

XXIIIe semaine du Temps Ordinaire - Semaine de la « liberté des fils »

par le père Michel Gitton

dimanche 9 septembre 2018

Dimanche de la XXIIIe semaine du Temps Ordinaire (Année B)

1. Jésus qui vient rejoindre l’homme éprouvé dans son corps, qui prend soin de nos infirmités physiques et morales (Isaïe 35, 4-7a).
- Adorons l’Ami attentionné qui ne laisse pas souffrir ceux qu’il aime.
Point spi : préoccupons-nous de ceux qui souffrent autour de nous.

2. Jésus qui ne fait pas acception de personne, qui s’occupe du plus mal fichu et lui réserve une place de roi (Jacques 2, 1-5).
- Adorons le grand Roi qui fait sa compagnie des simples.
Point spi : ne soyons jamais méprisants avec quiconque.

3. Jésus qui vient délivrer l’homme de son mal en pénétrant profondément dans sa vie (Marc 7, 31-37).
- Adorons le divin Médecin qui vient à notre contact.
Point spi : laissons-nous approcher par la grâce divine, ne nous débattons pas entre Ses mains.

Lundi de la XXIIIe semaine du Temps Ordinaire : L’homme à la main desséchée (Luc 6, 6-11)

1. Jésus observateur du Sabbat : son respect profond pour ce rythme institué par Dieu lui-même, Jésus enfant, adolescent, se coulant de tout son cœur dans les observances, s’interdisant les trop longues balades, etc...
- Adorons le Religieux de Dieu.
Point spi : purifions notre rapport à la Loi : pas de soumission servile ni de rébellion infantile.

2. Jésus réformateur du Sabbat : son aptitude à en saisir l’esprit et les véritables implications (« sauver une vie » pour la gloire de Dieu).
- Adorons Jésus, seul sage parmi les doctes devenus fous, seul clairvoyant.
Point spi : cherchons à comprendre quelles sont les vraies intentions de Dieu sur nous.

3. Jésus, maître du Sabbat : sa façon de trancher, de prendre parti pour l’homme souffrant, d’agir.
- Adorons Jésus, défenseur de l’homme.
Point spi : goûtons la joie d’un dimanche (et donc de toute la semaine) avec Jésus.

Mardi de la XXIIIe semaine du Temps Ordinaire : Le choix des douze et la rencontre avec les foules (Luc 6, 12-19)

1. Sa prière solitaire, seul pour porter sa mission écrasante, seul face à ce monde qui dort, qui souffre ou qui s’amuse.
- Adorons Jésus veilleur, gardien d’Israël, « qui ne dort pas ni ne sommeille ».
Point spi : rejoignons de temps à autre le Seigneur dans sa veille.

2. Son choix, inouï, imprévu (Moïse et les prophètes n’avaient jamais eu qu’un seul disciple), cette volonté de s’attacher des hommes qui porteraient avec lui la mission reçue du Père, douze comme les douze tribus.
- Adorons Jésus Berger d’Israël, partageant sa mission à l’infini.
Point spi : acceptons cette place qui nous est faite dans son œuvre, celle-là et pas une autre.

3. Sa volonté de rejoindre les foules, son désir de les instruire, de les consoler, de les guérir.
- Adorons Jésus Dieu qui se fait accessible à tous.
Point spi : ne nous protégeons pas des pauvres.

Mercredi de la XXIIIe semaine du Temps Ordinaire : Béatitudes et malédictions (Luc 6, 20-26)

1. « Heureux » : Jésus qui nous entraîne, en nous proposant un style de vie nouveau, une liberté retrouvée face à la peur du lendemain.
- Adorons Jésus dans la pauvreté à laquelle il a consenti.
Point spi : sourions dans l’effort et ne nous plaignons pas.

2. « Malheureux » : Jésus qui se désole de voir les tristes contentements humains, c’est-à-dire l’enfermement des uns et des autres dans la possession, Jésus qui veut briser tous ces liens.
- Adorons Jésus dans la sainte violence de son amour.
Point spi : bousculons coûte que coûte nos sécurités envahissantes.

3. « Maintenant » : Jésus qui sait la précarité de notre situation, qui dissipe nos illusions, qui nous prépare à l’ultime passage au crible.
- Adorons Jésus tout remis à la volonté du Père.
Point spi : apprenons à compter avec l’imprévu de sa venue.

Jeudi de la XXIIIe semaine du Temps Ordinaire : Suite du « discours dans la plaine » (Luc 6, 27-38)

1. Jésus qui nous partage sa merveilleuse capacité de ne pas répondre au mal par le mal.
- Adorons Jésus giflé et conspué qui bénit et encourage.
Point spi : sortons du jeu des ripostes bêtes, osons sourire à ceux qui nous font la tête.

2. Jésus qui nous partage son admiration pour la magnificence du Père.
- Adorons le Fils éperdu d’amour pour son Père, puisant sans cesse à sa surabondance.
Point spi : revenons à Dieu, quand le monde extérieur nous agresse.

3. Jésus qui nous dit le secret d’une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante.
- Adorons le Maître qui nous ouvre ses celliers, remplis des biens du ciel.
Point spi : n’attendons pas pour être larges et généreux.

Vendredi 14 Septembre 2018 : FÊTE DE LA CROIX GLORIEUSE

1. Jésus qui nous partage la fierté de Sa croix, qui nous croit capables de nous réjouir avec lui de la Victoire obtenue par elle.
- Adorons Jésus couronné de gloire et d’honneur, entouré des anges portant les trophées de la Passion.
Point spi : portons avec joie le signe de notre appartenance au Christ.

2. Jésus qui nous ouvre, avec Sa croix, à l’intelligence de Ses desseins, qui nous dévoile par elle « la hauteur, la largeur, la profondeur … ».
- Adorons Jésus, Alpha et Omega, Jésus qui dans Sa Passion, donne un sens à toute la création.
Point spi : pourchassons nos restes de paganisme : pas de beauté sans la Croix de NSJC !

3. Jésus qui nous apprend à « prendre » notre Croix, et ensuite à la porter courageusement.
- Adorons celui qui, en nous confiant la Croix, en porte la plus grande part avec nous (« con-jux » !).
Point spi : ne comparons pas notre croix avec celle des autres pour nous plaindre.

Samedi 15 Septembre 2018 : MÉMOIRE DE NOTRE DAME DES DOULEURS

1. Jésus qui associe Marie à sa mission de Rédempteur.
- Adorons le nouvel Adam qui associe la nouvelle Eve à son grand « travail ».
Point spi : méditons avec Marie les mystères douloureux.

2. Jésus qui, en préservant Marie de la mort et de la dégradation, ne l’a pas éloignée de sa croix, qui lui a permis d’y être présente jusqu’au bout.
- Adorons Celui qui donne à chacun une part unique à Son œuvre.
Point spi : demandons l’honneur de ne pas détourner notre regard de la Sainte Croix.

3. Jésus qui prolonge dans son Eglise la compassion de Marie, qui lui permet de se pencher sur toutes les souffrances des hommes.
- Adorons l’Epoux qui confie à son Epouse toutes les âmes blessées.
Point spi : demandons de ne pas passer à côté des cœurs broyés sans essayer de les consoler.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication