Traduit par Charlotte

Vieillir comme de vrais catholiques

Par Bevil Bramwell, OMI

mardi 6 septembre 2016

Saint Jean Paul II a écrit une fois aux personnes âgées : « En tant que personne âgée moi-même, j’ai resenti le désir d’engager la conversation avec vous. Je le fais tout d’abord en remerciant Dieu pour les dons et les opportunités dont il m’a abondamment comblé jusqu’ à maintenant. Dans mon souvenir, je me rappelle les étapes de ma vie qui est liée à l’histoire d’une grande partie de ce siècle, et je vois devant moi les visages d’innombrables personnes dont certains me sont particulièrement chers : ils me rappellent des événements ordinaires et extraordinaires, des moments heureux et des situations douloureuses. Avant tout, cependant, je vois se tendre la main prévoyante et miséricordieuse de Dieu le Père qui ‘prend soin de la meilleure manière possible de tout ce qui existe’ et qui nous ‘entend chaque fois que nous demandons quelque chose selon sa volonté’ (1 Jean 5 :14). » Il est juste que vers la fin de la vie nous regardions en arrière et l’évaluions dans son ensemble, avec reconnaissance pour les bonnes choses qui nous arrivent, sans que nous les ayons méritées.

Mais comme le nombre toujours croissant des baby-boomers vieillissants, va avoir besoin de l’apprendre, nous pouvons toujours et devons regarder en avant, jusqu’à la fin. En cela, Saint Jean Paul II est aussi un guide sage : « L’expérience humaine, bien qu’elle soit assujettie au temps, est établie par le Christ à l’horizon de l’immortalité. Il ‘est devenu un homme parmi les hommes dans le but de joindre le commencement à la fin, l’homme à Dieu’. » Jésus Christ est la plénitude mystérieuse de l’humanité, celui auquel nous sommes unis par le baptême et nous espérons que nous allons là où Il est. Cela veut dire qu’il y a beaucoup plus à venir. La vie maintenant n’est que la plus pâle indication de ce qui doit venir, à savoir la vie éternelle avec Dieu. En ce moment même, nous sommes seulement dans le tambour du grand édifice de l’éternité ou plus poétiquement, comme le dit l’hymne, nous vivons maintenant dans les »tempêtes du temps. »

Le culte moderne de la jeunesse, cependant, voudrait nous faire croire que les personnes âgées, même retraitées, devraient vivre comme des adolescents, s’amusant toujours, faisant la fête, prenant des risques, s’amourachant et se désamourachant. Même les anciens paëens grecs et romains auraient pensé que c’était folie complète. Mais notre culture superficielle et agnostique veut que nous soyons superficiels et agnostiques jusqu’à la fin.

Naturellement, il y a des questions matérielles à considérer, comme de s’occuper de ceux que nous aimons – soit dit en passant ce sont des choses qui ne doivent pas être simplement laissées au bon vouloir de l’Etat moderne qui nous demandera bientôt si nous voulons de l’aide pour nous suicider afin de laisser la place aux jeunes et d’éviter le coût des soins pour les personnes âgées.

Mais ce qui est beaucoup plus important, c’est la tâche très réelle de prendre soin de notre vie spirituelle. Cela commence par se rendre compte que, à trois fois vingt ans plus dix, votre existence a à peine commencé. C’est le moment où la foi est nécessaire comme à aucun autre moment de votre vie. Si ma compréhenson du catholicisme ne s’est pas développée depuis que j’avais cinq ans, , alors maintenant j’ai le plus grand intérêt à me rendre compte que de dire quelques prières et de faire du bien à l’occasion n’est tout simplement pas suffisant.

Vieillir est un excellent remède à l’idée d’être un chrétien solo, ce qui n’est pas chrétien du tout. Nous faisons tous partie d’une vaste « corporation » connue sous le nom de Corps du Christ. C’est la vérité vitale pour tous, mais spécialement pour les personnes âgées. Comme l’a formulé Vatican II, « nous sommes tous membres de Son Corps, ‘mais aussi membres les uns des autres’… En donnant l’unité du corps par Lui-même, et par Son pouvoir et en joignant les membres à l’intérieur, ce même Esprit produit et encourage l’amour parmi les croyants. De tout ceci, il résulte que si un membre subit quoi que ce soit, tous les membres le subissent aussi, et si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent ensemble. »

Il n’est jamais trop tard pour trouver ce genre de société – ou pour le construire. Il y a de nombreux retraités solitaires qui adoreraient faire partie d’un groupe qui se réunirait régulièrement pour se soutenir, prier, et étudier les Saintes Ecritures. Le Pape Benoit XVI a particulièrement recommandé l’étude des Ecritures. « Ecouter ensemble la parole de Dieu, pratiquer la lectio divina biblique, se laisser frapper par la fraîcheur inépuisable de la Parole de Dieu qui ne vieillit jamais, surmonter notre surdité face à ces paroles qui ne s’accordent pas avec nos propres opinions ou nos préjugés, écouter et étudier au sein de la communion des croyants de tous âges : tout ceci représente une manière de s’unir dans la foi comme réponse à l’écoute de la parole de Dieu. » (Verbum Domini)

La plupart des retraités aujourd’hui n’ont pas eu ce genre d’expérience. Le Verbe Divin s’est exprimé et nous sommes devenus sourds parce que notre culture, même une grande partie de notre « culture » catholique aujourd’hui a perdu le contact avec ses racines bibliques. A ce propos, le Pape Benoît a expliqué merveilleusement comment faire la lectio divina – la lecture lente et priante de l’Ecriture – dans le texte cité ci-dessus.

La découverte des richesses de la Parole de Dieu se produit le mieux dans un groupe, une communauté fidèle à la recherche d’une fraternité et d’une sororité chrétiennes avec un Père. commun. Comme Joseph Ratzinger, alors humble professeur l’expliquait, « pour Jésus, ceux qu’Il appelle frères (et sœurs) sont ceux qui sont unis à Lui dans l’acceptation commune de la volonté de Dieu. » Les personnes âgées, en particulier les retraités, ont le temps et une raison majeure de découvrir et de vivre la fraternité chrétienne et de se préparer pour « la demeure de Dieu… avec la race humaine. Il demeurera avec eux et ils seront son peuple et Dieu Lui-même sera toujours avec eux [en tant que leur Dieu]. » (Apocalypse 21 :3)

https://www.thecatholicthing.org/2016/08/13/aging-like-real-catholics/

Photo : Saint Jean-Paul II avec des personnes âgées au Crystal Palace à Londres, 1982

Le samedi 13 août 2016

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.