Une longue marche en Chine pour Ma-ke-Long

par Denis Lensel

vendredi 12 janvier 2018

A l’occasion de son voyage en Chine, Emmanuel Macron s’est engagé à revenir tous les ans dans ce pays. Les officiels chinois l’ont appelé Ma-ke-Long : cette transcription phonétique de son nom signifie « le cheval qui dompte le dragon », ambitieux défi… Le jeune et fringant président français a décidé d’apporter son soutien au projet chinois pharaonique des « Nouvelles routes de la soie » : ce plan de plus de 1000 milliards de dollars prévoit de nouvelles communications géantes à travers l’Eurasie, avec une ceinture terrestre passant par l’Asie centrale et la Russie, une route maritime à travers l’Océan indien reliant Pékin à l’Afrique et à l’Europe. Tout cela implique la construction de routes, de ports et de voies ferrées dans 65 pays. Macron – Ma-ke-Long y voit « une réelle opportunité ». Il veut que la France joue « un rôle moteur » dans cette initiative, souhaitant que l’Europe et la Chine renforcent leur concertation pour cela. Il souhaite « identifier des projets concrets à mener ensemble », Français et Chinois, en Europe, en Asie et ailleurs. Longue marche en perspective, voilà une aventure de longue haleine pour ce jeune cheval audacieux confronté à un dragon à l’appétit démesuré.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication