Semaine du 17 au 23 Octobre 2021

Semaine de l’ « adhésion aimante »

samedi 16 octobre 2021

XXIXe semaine du Temps Ordinaire (Année B)

Dimanche

1. Jésus broyé par la souffrance et recevant du Père la possibilité de justifier les multitudes (Isaïe 53, 10-11).

- Adorons l’Agneau immolé.

Point spi : ne doutons pas que toute souffrance peut servir.

— 

2. Jésus qui est capable de comprendre nos faiblesses (Hébreux 4, 14-16).

- Adorons notre grand Prêtre compatissant.

Point spi : portons sérieusement les épreuves de nos frères.

— 

3. Jésus qui nous entraîne dans son humiliation pour nous conduire à la gloire (Marc 10, 35-45).

- Adorons le Maître qui s’est fait serviteur.

Point spi : ne réclamons pas un traitement de faveur, quand les autres sont dans la difficulté.

— 

Lundi 18 Octobre 2021 : FÊTE DE SAINT LUC, ÉVANGÉLISTE

1. Évangile de l’Enfance : Jésus qui grandit en « taille, en sagesse et en grâce ».

- Adorons l’Enfant que Dieu nous donne.

Point spi : mettons-nous à l’école de Nazareth.

— 

2. Évangile du Royaume : Jésus qui nous dit : « le Royaume est au-dedans de vous ».

- Adorons la Parole de Dieu semée dans nos cœurs.

Point spi : accueillons l’espérance folle qu’Il nous donne d’un vrai changement.

— 

3. Évangile de l’Église : Jésus qui continue son œuvre à travers l’activité de ses disciples, qui s’efface pour leur donner un rôle.

- Adorons le centre immobile de la roue, autour de qui tourne tout le mouvement de l’Église.

Point spi : faisons-nous serviteurs de l’Église pour être les serviteurs du Christ.

— 

Mardi : Accueillir le maître à son retour des noces (Luc 12, 35-38)

1. Jésus qui n’est pas allé faire la fête, mais conquérir pour nous le Royaume, et qui nous demande de lui faire confiance, même lorsqu’il semble occupé ailleurs.

- Adorons l’Époux au-dessus de tout soupçon, lui toujours fidèle.

Point spi : redoublons de prière, quand Il semble tarder.

— 

2. Jésus qui vient frapper, très doucement, à la porte de nos vies.

- Adorons l’Époux qui se présente incognito à l’heure où on ne l’attend plus.

Point spi : ne tardons pas à Lui ouvrir, ne Lui faisons pas sentir notre lassitude.

— 

3. Jésus qui sert ses petits serviteurs, qui leur lave lui-même les pieds.

- Adorons l’Époux si heureux de retrouver fervents ceux qu’Il aime.

Point spi : à notre tour, sachons entraîner dans la joie du Christ les cœurs blessés.

— 

Mercredi : Suite des conseils de vigilance (Luc 12, 39-48)

1. Jésus, le maître de maison, qui nous protège, nous les gens de sa maison, contre le voleur qui vient à l’improviste pour nous ravir le bien de notre âme.

- Adorons Celui qui ne dort ni ne sommeille, le Gardien d’Israël.

Point spi : ne laissons pas la maison sans défense, que la pensée de Jésus l’occupe.

— 

2. Jésus, le maître de maison, qui donne à chacun en temps voulu sa part de blé, en passant par les mains de ses serviteurs.

- Adorons la Source inépuisable de tout bien.

Point spi : partageons largement ce que nous avons reçu de Dieu.

— 

3. Jésus, le maître de maison, qui donne autorité à certains, qui court le risque de leur confier ses frères, mais qui est très sévère avec ceux qui ont abusé de leur pouvoir.

- Adorons Celui de qui vient toute autorité en ce monde.

Point spi : rappelons-nous toujours que l’autorité n’est qu’une délégation.

— 

Jeudi : Le feu sur la terre (Luc 12, 49-53)

1. Jésus, qui vient bousculer la torpeur de ses contemporains, qui remue profondément les cœurs.

- Adorons le Dieu jaloux, Feu dévorant qui ravage tout sur son passage.

Point spi : demandons-lui de nous libérer de nous-mêmes.

— 

2. Jésus, qui a connu pour nous le Baptême du Jourdain et celui de la mort.

- Adorons notre Plongeur, s’enfonçant dans les eaux profondes pour y combattre les monstres qui sommeillent dans nos obscurités.

Point spi : confions-Lui les zones obscures de notre cœur.

— 

3. Jésus, qui vient disjoindre tous les faux alliages, l’alliance contre nature de notre paresse et de notre désir d’avancer.

- Adorons le Crucifié au cœur ouvert par la lance.

Point spi : renonçons à conjuguer dans tous les cas notre intérêt et la volonté de Dieu.

— 

Vendredi : Juger « par soi-même » (Luc 12, 54-59)
+ Saint Jean Paul II

1. Jésus qui vient nous faire sentir l’approche du Règne de Dieu.

- Adorons Jésus le Veilleur, qui voit poindre l’aurore.

Point spi : ne supposons pas que les choses doivent toujours durer ainsi.

— 

2. Jésus vivant, qui vient nous détacher de tous nos ressentiments, nos stupides querelles.

- Adorons Jésus en qui le Père nous remet toutes nos dettes.

Point spi : ne ressassons pas nos vieilles rancunes, brûlons-les une bonne fois.

— 

3. Jésus nous entraînant derrière lui, nous aidant à « juger par nous-mêmes », à orienter notre vie.

- Adorons Jésus maître de la danse qui met du mouvement dans nos vies et nous apprend son pas.

Point spi : regardons notre journée comme la seule dont nous disposons.

— 

Samedi : Le figuier stérile et la tour de Siloé (Luc 13, 1-9)

1. Jésus à la face de qui on jette toute la souffrance du monde, comme un défi à la bonté de Dieu.

- Adorons le Crucifié qui porte à lui seul tout le poids de l’incompréhension des hommes et du mal du monde.

Point spi : ne nous dérobons pas devant le problème du mal, défendons l’honneur de Dieu.

— 

2. Jésus qui seul sait l’issue, la sortie à faire quel que soit le prix à payer : la conversion.

- Adorons l’Ami exigeant qui nous presse d’agir.

Point spi : ne recherchons pas de solutions à courte vue, prions pour notre conversion.

— 

3. Jésus qui est capable d’une immense patience, prêt à tenter l’ultime chance pour permettre à l’homme de se reprendre.

- Adorons Jésus le divin jardinier qui étale le fumier pour permettre la reprise inespérée.

Point spi : osons la tentative improbable qui sauvera tout.

Messages

  • Les paraboles des évangiles incitent à la réflexion, mais celle de ce "figuier stérile" rapportée par Luc ne parait-elle pas un peu bizarre... La vigne est souvent citée dans les Ecritures : le fruit de la vigne, la grande vigne face à des ouvriers peu nombreux, etc... On imagine facilement les innombrables rangées de ceps dans un immense terrain, mais que vient donc faire un figuier au beau milieu d’une vigne ? !...

    En plus, il ne produit rien ! Et non seulement car il ne fait que pomper la richesse de la terre de la vigne inutilement puisqu’il est stérile ; depuis trois ans qu’il végète il est temps de s’en débarrasser en le coupant. Mais l’ouvrier agricole qui s’occupe du champ le connait bien et demande un délai supplémentaire question de donner une chance à ce figuier non seulement improductif mais aussi peut-être dangereux...

    Avant la mode de l’utilisation des produits chimiques pour "booster" comme on dit en anglais quand on parle en français les fruits et légumes, le cultivateur savait attendre le résultat de ce qu’il avait planté et faisait preuve de patience. Et le résultat était encourageant et beau à contempler... Patience...

    Cependant, c’est la dernière phrase de cette méditation qui est terrible : "... Jésus le Divin jardinier qui étale le fumier pour permettre la reprise inespérée"... Vigne abondante, ouvriers peu nombreux, présence d’un figuier inutile et, pour finir, du fumier qui sent mauvais par définition pour, néanmoins, donner un bon résultat...

    Dans un monde déboussolé en même temps fabricant et réceptacle de toutes sortes de détritus, la patience et l’espérance sauraient-elles se transformer en un "compost" pour permettre une récolte "inespérée" ?...

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.