Semaine du 10 au 16 Janvier 2021

Semaine dans la suite du Baptême du Seigneur

par le Père Michel Gitton

vendredi 8 janvier 2021

© Dimitris Vetsikas

Ire semaine du Temps Ordinaire (Année B)

Dimanche du Baptême du Seigneur

1. « Lui, j’en ai fait un témoin pour les nations, un guide et un chef pour les peuples », Jésus que le Père désigne comme le Roi pacifique, qui mènera les nations vers la lumière (Isaïe 55, 1-11).

- Adorons notre Roi au cœur doux et humble.

Point spi : ne goûtons pas les victoires amères qui se remportent par la violence.

— 

2. « Jésus qui est venu par l’eau et le sang », Jésus celui qui est venu dans nos vies par les sacrements (1 Jean 5, 1-9).

- Adorons notre Médecin, qui n’a pas peur de toucher les plaies purulentes.

Point spi : n’ayons pas peur de nous approcher de la source vivifiante.

— 

3. « Il vit le ciel se déchirer et l’Esprit Saint descendre sur lui », Jésus installé au cœur de la vie trinitaire, qui s’ouvre à lui à l’heure de sa prière (Marc 1, 7-11).

- Adorons le Fils bien aimé du Père, en qui Il met toutes Ses complaisances.

Point spi : ne quittons pas Jésus des yeux quand nous avons la chance de pouvoir croiser son regard.

— 

Lundi : La grâce de la première fois (Marc 1, 14-20)

1. Jésus qui commence à prêcher : la grâce de cette première parole publique, d’emblée forte, mûre, nourrissante.

- Écoutons le Verbe en train de parler, suivons son impact sur le visage des auditeurs, entendons retentir ses mots dans notre cœur.

Point spi : redevenons des disciples, des gens qui écoutent.

— 

2. Jésus qui commence à appeler : la grâce du premier « suis-moi ! » suivi de beaucoup d’autres.

- Percevons l’audace de l’invitation, devinons l’infinie délicatesse de l’offre, sa joie, sa confiance.

Point spi : retrouvons la lumière du premier appel entendu.

— 

3. Jésus qui commence à fonder son Église : la grâce de ces premiers jours en communauté, l’inouï de ces premiers balbutiements d’une vie partagée.

- Suivons Jésus qui inaugure une proximité nouvelle avec les hommes, « Emmanuel » il l’est vraiment, s’adaptant à leur rythme de vie ; entendons ses consignes, ses réprimandes, devinons ses joies.

Point spi : faisons de nos liens communautaires une manière de vivre avec Jésus.

— 

Mardi : Le choc de Sa présence (Marc 1, 21-28)

1. Un enseignement « frappant », sortant des lieux communs et des discussions à n’en plus finir, une autorité qui est celle de Dieu qui parle.

- Admirons cette autorité sans brutalité, sans concession d’opinion, qui s’impose par sa justesse profonde, ressentons la nouveauté de ce discours libre.

Point spi : cherchons la vérité, ne nous complaisons pas dans les discussions vaines.

2. Des gestes qui bouleversent : des gestes efficaces qui guérissent et apaisent, qui frappent même de stupeur les démons.

- Ressentons le choc de ces premiers exorcismes, réjouissons-nous de ces victoires sur le mal, communions à la grande lutte du Fils de l’Homme sur tout ce qui dégrade l’homme.

Point spi : croyons à la victoire du Christ sur le mal lové en nous et dans les autres.

— 

3. Une parole efficace : un accord inouï entre la parole et les actes, quand « dire » et « faire » sont une même chose, comme dans les sacrements.

- Accueillons l’écho de la Parole créatrice, recevons ses mots (« je te pardonne », « ceci est mon corps ») avec une infinie reconnaissance.

Point spi : « que votre oui soit oui », risquons une parole vraie.

— 

Mercredi : Une journée de Jésus (Marc 1, 29-39)

1. Jésus pour qui la journée n’a que vingt-quatre heures, qui déploie son activité divine dans un cadre géographique et chronologique très limité.

- Adorons « l’Incirconscriptible » qui s’insère dans notre temps et notre espace, admirons cet ajustement à notre vie.

Point spi : soyons là où Dieu nous a mis avec la liberté profonde des fils.

— 

2. Jésus dont on découvre la bonté sans mesure, Jésus que l’on peut déranger, rendre témoin de nos petits soucis, Jésus qui écoute, Jésus qui touche les corps.

- Adorons cette donation immense, devinons la joie des bénéficiaires.

Point spi : apprenons à nous renouveler dans le don, sans poser de limite.

— 

3. Jésus qui reste libre, qui veut réserver les premières heures du jour au dialogue avec le Père, qui veut aller plus loin, vers d’autres villages.

- Suivons en esprit Jésus qui monte seul au mont des Béatitudes, entendons sa prière, attendons son bon plaisir.

Point spi : ayons au fond de nous l’exigence incompressible d’une vie intérieure.

— 

Jeudi : La guérison du lépreux (Marc 1, 40-45)

1. Jésus qui dans un grand élan vers notre misère sort du périmètre de sécurité pour « toucher » le lépreux.

- Sachons sa sainteté plus contagieuse que la maladie, regardons son visage plein de joie et celui du lépreux guéri.

Point spi : osons sortir de nos précautions à n’en plus finir.

— 

2. Jésus qui agit avec l’autorité souveraine de Dieu, mais qui se soumet aux prescriptions de la Loi.

- Adorons son obéissance pleine de liberté à la Loi de son Père.

Point spi : entrons dans ses vues : « allez vous montrer aux prêtres ».

— 

3. Jésus qui commande le silence et n’est pas suivi : sa toute-puissance s’arrête au seuil de notre liberté, lui à qui obéissent les éléments du monde et les maladies se trouve gêné par les déclarations indiscrètes de ses amis.

- Adorons sa patience, sa longanimité.

Point spi : sachons garder la discrétion sur les cadeaux du Bon Dieu.

— 

Vendredi : Une ouverture vers le haut (Marc 2, 1-12)

1. Jésus qui, par sa seule présence, suscite l’espérance d’une guérison, qui inspire une audace que n’arrête aucune barrière.

- Adorons sa manière de laisser-faire, sentons sa joie profonde devant l’initiative des croyants.

Point spi : risquons tout pour renouveler notre amour.

— 

2. Jésus qui veut guérir l’homme tout entier, qui voit derrière le mal physique la blessure de l’âme.

- Adorons le Sauveur plein d’attention pour sa créature humaine qu’il voit comme un tout.

Point spi : ne séparons pas pour nos frères l’aide matérielle et l’évangélisation.

— 

3. Jésus qui reçoit en pleine figure la critique et l’incompréhension des hommes.

- Adorons sa divine vulnérabilité.

Point spi : ne faisons pas écran à Jésus pour ceux qui le cherchent à tâtons.

— 

Samedi : L’appel de Lévi (Marc 2, 13-17)

1. Le guide : celui qui peut dire : « suivez-moi ! ». Non seulement il appelle, mais il entraîne dans une aventure qui va durer, permettant à ses amis de mettre leurs pas dans ses pas.

- Considérons sa démarche si sûre, sa conduite si ferme, admirons sa confiance en nous, pour nous faire de telles propositions.

Point spi : gardons confiance dans sa direction, même au moment des passages difficiles.

— 

2. L’ami : celui qui par amour de nous accepte les invitations compromettantes, accepte de se mêler à nos fréquentations douteuses.

- Comprenons ce que veut dire pour lui ce choix qu’il a fait de nous, acceptons de tout partager ensemble et avec lui.

Point spi : voulons le faire entrer dans toutes nos affections.

— 

3. Le médecin : conscient du mal, il ne s’en protège pas, il est sûr que sa présence est déjà le début de la guérison.

- Admirons notre vrai Médecin, venu « guérir et sauver » ; voyons-le toucher de ses mains divines les plaies de notre vie.

Point spi : soumettons nos blessures, toutes nos blessures, à sa main.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.