Scandales sexuels : le député harceleur

par Frédéric Aimard

lundi 9 mai 2016

C’est une enquête de Médiapart et France-Inter qui a fait éclater le scandale le lundi 9 mai. Le député écologiste Denis Baupin, mari de la récente ministre du Logement Emmanuel Cosse, a aussitôt été obligé, par Claude Bartolone, de démissionner de son poste de vice-président de l’Assemblée nationale, après que plusieurs femmes du parti qu’il avait quitté il y a trois semaines seulement, l’ont accusé de harcèlement sexuel.

Elen Debost, élue EELV au Mans, a ainsi révélé que Denis Baupin lui avait envoyé des centaines de sms « extrêmement explicites » sur une période de 4 à 6 mois en 2011.

Isabelle Attard, députée du Calvados, dit avoir vécu la même épreuve entre juin 2012 et fin novembre 2013.

La porte-parole d’EELV Sandrine Rousseau a déclaré à Europe 1 : « Il m’a plaquée contre un mur et a cherché à m’embrasser contre mon gré lors d’une réunion qui avait lieu à Montreuil, en 2011 ».

Annie Lahmer, conseillère générale de la région Ile-de-France, militante depuis plus de 25 ans, fait des déclarations indiquant que pour réussir au Parti écologiste, il ne fallait pas refuser de « coucher »...

D’autres témoignages sont plus vagues ou anonymes. Tous semblent relatifs à des faits pénalement prescrits (3 ans en matière de délits). A priori, la justice n’a pas été saisie. Il s’agit donc, jusqu’à présent, d’une opération médiatique. Les victimes appellent publiquement d’autres femmes à témoigner, voire à porter plainte, contre cet homme politique qui serait coupable de harcèlement sexuel depuis plusieurs dizaines d’années, et contre d’autres hommes, qui seraient nombreux, dans tous les partis, car pouvoir politique et libido exacerbée font souvent bon ménage.

Ce qui scandalise l’opinion, c’est que le parti écologiste se veut féministe et qu’on redécouvre donc la tartufferie de certains de ses dirigeants qui ne font pas ce qu’ils réclament des autres. Et d’ailleurs, ce qui a poussé Elen Dubost et Annie Lahmer à rendre leurs accusations publiques, c’est une campagne de publicité pour laquelle Denis Baupin s’était fait photographier, avec du rouge aux lèvres, dans le cadre d’une campagne « Mettez du rouge » censée indiquer le soutien des hommes à la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars 2016. Elles ont trouvé que l’hypocrisie allait trop loin et qu’elles ne pouvaient pas continuer à s’en faire complices par leur silence.

Soit. Attendons la suite. S’il y a des plaintes concernant des faits non-prescrits, la police et la justice pourront faire leur travail. Sinon, on risque de rester sur un sentiment de lynchage médiatique. Même si celui-ci peut avoir quelque justification morale, ce ne serait pas le meilleur service à rendre à la démocratie.


http://www.bfmtv.com/politique/affaire-baupin-imediaparti-publie-un-courrier-du-depute-exigeant-le-retrait-de-l-enquete-973790.html#xtor=AL-68

Le Parquet se saisit de l’affaire :

http://www.lemonde.fr/affaire-baupin/article/2016/05/10/affaire-baupin-le-parquet-de-paris-ouvre-une-enquete-preliminaire_4916531_4916429.html

Réaction d’Emmanuelle Cosse :

http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/05/10/affaire-baupin-emmanuelle-cosse-s-en-remet-a-la-justice_4916390_823448.html

Messages

  • Des femmes exprimant leur souffrance d’être victimes de l’attitude de certains hommes ne "rendraient pas service à la démocratie", seraient provocatrices d’une "opération médiatique" et participeraient à un "lynchage médiatique" ?

    Étonnante non cette analyse ?

    La démocratie n’est-ce pas justement quand les journalistes peuvent librement rapporter la libre expression du Citoyen qui respecte les droits de la défense dans un débat où chacun peut sainement donner son avis ?

  • Bizarre que son "épouse" soit éclaboussée, drôle de monde !
    ....ben oui ! difficile pour une femme de se défendre contre les pulsions masculines. Et ce n’est pas d’aujourd’hui ! que les femmes doivent accepter de permettre à certain de s’amuser à peux de frais.....ça semble normal ! ce n’est pas grave vous dit on... Vous vous blindé , vous devenez méfiante, car sans être provocatrice vous n’êtes à l’abri de rien !!!
    Ce qui est révélateur du manque d’objectivité et de rigueur c’est le mensonge ou le double langage, comme le ministre des fiances qui disait lutter contre la fraude et en était le champion !(là il savait de quoi il parlait). La rigueur, l’exemplarité devrait être exigé de nos élus, sexe, argent et ++. Enseigner et faire vivre aux enfants le respect (sous toutes ses formes !)et en 1er dans les écoles dites Catholique !!
    Il y a du travail pour tous et toutes !(et Gd Parents !!) Que notre ND nous aide à vivre dans l’humilité, le courage et la droiture.

  • Chic, un lynchage ! On commençait à s’ennuyer, et comme aux États-Unis à la grande époque la presse nous informe et nous désigne ceux qui vont y avoir droit

    Ça tombe sur Denis Baupin dis donc, celui qui incarne à la perfection le modèle de l’imposteur politique écolo. De plus, récemment marié avec Emmanuelle Cosse autre caricature de girouette qui vient de nous gratifier d’une séquence de cynisme politique cupide avec contorsions et reniements pour obtenir un fauteuil dans les palais de la République.

    D’ailleurs, c’est probablement elle la cible principale, ses amis ayant semble-t-il décidé de lui présenter la facture de sa trahison.

    Parce que, comme d’habitude, quand une opération de ce type se déclenche on sait bien qu’il y a toujours un commanditaire. Ce n’est jamais par hasard. Et quand on voit que c’est Médiapart qui se lance, on est édifié. Suivi d’ailleurs par France Inter, une preuve supplémentaire que le service public, depuis le sacre d’Élise Lucet sur France 2, semble vouloir se lancer lui aussi dans « l’investigation ». Tant pis pour l’exigence journalistique, c’est so chic, non ?

    J’attends ton retour.Je ne sais pas sous quel régime matrimonial les deux tourtereaux se sont mariés, mais la communauté, même si elle est réduite aux acquêts, va prendre drôlement cher.

    Alors, c’est quoi l’histoire ? Denis Baupin serait un « harceleur sexuel ». Les faits remonteraient à trois ans, et sont donc prescrits, ce qui sera plus pratique, pour affirmer n’importe quoi sachant qu’aucune procédure judiciaire contradictoire ne pourra avoir lieu. Ensuite, si les « plaignantes » ne se sont pas précipitées pour se plaindre, c’est peut-être qu’à l’époque les reproches éventuels que l’on pouvait faire à Baupin ne méritaient pas de qualification pénale. Ah non, va-t-on nous répondre c’est simplement qu’elles viennent de se libérer de leur amnésie traumatique. Mais alors quel a été le facteur déclenchant cette libération ? La nomination d’Emmanuelle Cosse au poste de Ministre du logement et son ralliement à François Hollande pour la présidentielle ?

    Pourquoi s’encombrer de règles de procédure ?
    Donc cela va être parole contre parole ? Enfin quand je dis parole, bien évidemment on n’entendra que celle des « victimes », on ne va pas écouter celui qu’on est occupé à déchiqueter. La confrontation des témoignages, c’est dans le prétoire qu’elle doit avoir lieu, et là je vous rappelle qu’on lynche, on ne va pas s’encombrer avec des règles de procédure quand même !

    Mais il y a des SMS nous dit-on ! Oui mais il s’agit de correspondances privées, envoyées dans un contexte dont on ignore tout, et qui relèvent par conséquent du secret qui protège la vie privée, et auquel seul un juge peut porter atteinte. Mais c’est nouveau ça ? Plenel, il a le droit de violer tous les secrets pourtant protégés par la loi et c’est même là-dessus que son canard a fait son succès. D’ailleurs, ceux qui violent le secret de la correspondance, qui publient des écoutes pirates, font circuler des sexe-tapes, devraient avoir le statut de « lanceurs d’alerte ». Et fixer eux-mêmes leur taux de TVA.

    Ce qu’il sera intéressant de regarder, au-delà de ce que la « grande presse » va publier avec gourmandise, ce sera la réaction des réseaux, et surtout ceux de la féministosphère. Nous aurons le spectacle de « la violence faite aux hommes… et aux femmes », violence morale, violence sociale mais violence terrifiante quand même. À base d’insultes, d’injures, de crachats, de manifestations, de prises à partie, voire de femens dépoitraillées se jetant sur les voitures.

    Je ne sais pas si Denis Baupin et Emmanuelle Cosse ont des enfants en âge scolaire, mais si c’est le cas, bonjour l’ambiance dans les cours de récréation.

    Alors en même temps que leur souhaiter bon courage, je vais me permettre de donner deux conseils. Tout d’abord coupez tout pendant 15 jours, plus d’images plus de son, vos avocats seront là pour tenir le front. Ensuite allez demander une petite consultation à DSK, en matière de lynchage, il en connaît un rayon.

    Mais dis donc, c’est nouveau ça, voilà que tu défends les Verts maintenant ? Non, j’applique une règle simple : en matière de lynchage, on défend d’abord, on discute après.

    RÉGIS DE CASTELNAU

    http://www.vududroit.com/2016/05/baupin-se-priver-dun-petit-lynchage/

    • Merci à R. de Castelnau qui, avec un humour ravageur, décrasse le paysage politico-médiatique.

      Le lynchage, oui, un sport qui se porte de mieux en mieux.

      A l’ère des outils multimédias, il suffit d’une petite dénonciation bien crasseuse astucieusement positionnée. Elle sera vite relayée (*), d’autant plus vite que le parfum de scandale sera marqué.

      Peu importe l’innocence ou non de la cible (la présomption d’innocence, vaste fumisterie réservée à quelques séries télévisées ringardes), l’objectif cynique est que celle-ci, la spirale une fois enclenchée, se prenne un maximum de baffes et de taquets, jusqu’à rester sur le tapis.

      Peut-être même qu’en certains lieux il y a des book-makers pour compter les points et prendre les paris !

      A côté de ça, combien de vrais gros scandales sont étouffés ?...

      * Certains gros patrons de presse ont ainsi réglé des comptes personnels en jouant de leur influence sur (l’ensemble de) la profession. On ne citera pas de noms...

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.