par le Père Michel GITTON

Résurrection et France Catholique

jeudi 20 septembre 2007

Chers amis,

Les 24, 25 et 26 septembre, de 19 h 30 à 21 h, les grandes soirées de Résurrection - dont vous savez l’enjeu pour relancer toutes nos activités pour la nouvelle année universitaire - auront lieu à l’amphithéâtre Liard de la Sorbonne (entrée : 17 rue de la Sorbonne Paris 5e). Je ne vous cache pas ma satisfaction de l’endroit symbolique et du fait que cela traduit une certaine "montée en puissance" depuis la réussite de nos manifestations de novembre dernier pour le 50e anniversaire de la revue Résurrection. Il faut, par exemple, compter parmi les conséquences heureuses - et pleines de promesses - de cette réussite le fait que la diffusion de la Revue est désormais prise en charge par les éditions Parole et Silence.

Le thème de nos soirées sera : Monde sécularisé – monde sans Dieu ?

M. Jean François Colosimo, directeur général de « CNRS éditions », auteur, entre autres, de Dieu est américain (Fayard, 2006), lancera la première soirée. Il enseigne la patrologie à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge de Paris et est présent dans de nombreux médias écrits et audiovisuels. Son thème sera : La sécularisation est ambiguë, jusque dans son antichristianisme, elle demeure un rejeton paradoxal du christianisme. A quelle insurrection spirituelle nous invite en retour le rien du nihilisme ?

M. Emmanuel Falque, professeur de philosophie médiévale et patristique à l’Institut catholique de Paris, prononcera la deuxième conférence. Il est notamment auteur de La métamorphose de la Finitude (Cerf 2004) : L’Incarnation nous oblige à penser le compagnonnage de Dieu avec l’aventure séculière de l’homme d’aujourd’hui. Qu’apporte la Résurrection ?

Enfin, votre serviteur, P. Michel Gitton, en tant que directeur de la revue Résurrection, se réservera la "conclusion" : En Jésus commence une nouvelle sacralité du monde, celle du culte eucharistique et de la prière.

Vous avez le programme, le lieu et les dates. Il ne me reste qu’à vous dire que nous vous attendons chaleureusement pour cet événement annuel qui réserve toujours quelque surprise, et qui est un bon moment pour se remettre dans un bain de réflexion et de spiritualité pour une année pleine du feu de l’Esprit de mission.

http://www.mouvement-resurrection.org/

Je profite de ce courrier pour vous faire part d’une autre de mes préoccupations. Vous savez que, depuis près de vingt ans, je participe chaque semaine à l’hebdomadaire France Catholique. Un certain nombre d’entre vous s’y est abonné depuis longtemps. Ce n’est pas le cas de la majorité d’entre vous. Je sais bien pourquoi. Il y a "trop" de journaux catholiques. Celui-ci n’a peut-être pas tous les atouts d’un autre plus puissant, ou d’un autre plus polémique ou d’un troisième plus intellectuel ou d’un quatrième au contraire plus à la portée de tous… On ne peut pas tout lire, on ne peut pas tout payer, etc.

Ce journal a longtemps été porté par des familles catholiques, qui l’ont même tenu à bout de bras au prix de rudes sacrifices, sans pour autant toujours savoir transmettre leur foi à leurs enfants ou petits-enfants, du moins à horizon visible. Aujourd’hui, les lecteurs de France Catholique viennent des horizons les plus divers. Vous seriez surpris du nombre de non-catholiques qui le lisent avec intérêt. Mais ce renouvellement est insuffisant pour assurer convenablement l’avenir du journal. Or, si j’en avais douté, j’ai pu constater, au cours de mes déplacements de cet été, combien il rendait d’appréciables services à l’Église. Et combien il m’avait été personnellement utile pour me susciter des amis inconnus, dont certains m’ont dit que telle de mes chroniques, ou tel éditorial de Gérard Leclerc par exemple, leur avait été un encouragement ou du baume au cœur. Il faut donc croire que certaines choses que nous avons dites n’ont pas vraiment eu leur équivalent dans les autres médias, même catholiques. Il est de notre responsabilité de donner le coup de pouce à France Catholique, qui lui permettra de mieux passer un cap délicat.

En vous abonnant à France Catholique, vous ferez chaque semaine provision de quelque point de vue intéressant sur l’actualité, de quelque article de fond, d’une ouverture culturelle sur le monde de l’art, de la musique religieuse, etc., et aussi de bonne humeur (avec notre inimitable dessinateur Chaunu). Vous aurez enfin la satisfaction de contribuer à une aventure de presse catholique qui a sa pleine justification par l’espace de liberté et de rare mesure qu’elle constitue.

Michel GITTON

P.S. Bien sûr, ce que je vous dis de l’hebdomadaire France Catholique, vaut largement pour notre revue Résurrection. L’abonnement pour un an (deux numéros simples et deux doubles) n’est qu’à 37,50 euros.

http://www.mouvement-resurrection.org/

Les abonnés à Résurrection et les membres du mouvement Résurrection - qui n’auraient jamais été abonnés à France Catholique - peuvent bénéficier d’un tarif d’accueil très réduit qui leur est réservé (ils vont recevoir une lettre en ce sens).

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.