le dimanche 26 février 2012 à 16h30

Première Conférence de Carême de Notre-Dame de Paris

Par le cardinal Angelo Scola, archevêque de Milan

lundi 13 février 2012

Angelo Scola est archevêque de Milan depuis 2011. Il est l’un des pasteurs les plus dynamiques et les plus écoutés de l’épiscopat italien. C’est aussi un des penseurs catholiques les plus en vue de sa génération. Cardinal depuis 2003, il est lié depuis fort longtemps avec le cardinal Joseph Ratzinger devenu le Pape Benoit XVI. Avant d’être archevêque de Milan, le cardinal Scola a été Recteur de l’Université Pontificale du Latran à Rome (1995) puis Patriarche de Venise (2002).

Sa conférence à Notre-Dame de Paris le dimanche 26 février à 16h30, intitulée « Ethique chrétienne et vie en société », sera suivie d’un temps de réponse aux questions des auditeurs présents dans la cathédrale.

Thème de la Conférence : Parler de manière crédible de la solidarité oblige à contourner deux obstacles majeurs, qui sont désormais des lieux communs du discours dominant. Le premier serait de ramener la solidarité à un terme purement rhétorique ou sentimental, ou à une simple invitation à « faire du bien ». Le second serait de ne voir la solidarité que comme un faux nez du capitalisme, une sorte d’étiquette destinée à maquiller un modèle économique souvent brutal, en échangeant des richesses contre des aides humanitaires. Il est clair que ces deux visions de la solidarité ne portent aucune exigence éthique, et encore moins d’espérance spirituelle. Pour comprendre, comme le propose le titre des Conférences du Carême 2012 de Notre-Dame de Paris, que la solidarité est une exigence et une espérance, il nous faut comprendre que c’est le ressort de l’action qui fait toute la différence : une chose est de donner parce qu’on ne pense qu’à soi-même, et une autre de donner parce qu’on se reconnaît une dépendance.

Résumé de la biographie d’Angelo Scola : Le cardinal Angelo Scola a été nommé le 28 juin 2011 archevêque de Milan et vient d’être élu, le 11 octobre 2011, président de la Conférence des évêques de Lombardie. Né le 7 novembre 1941 à Milan, et ordonné prêtre en 1970, il a d’abord été assistant chercheur en philosophie, puis assistant professeur de théologie morale à l’Université de Fribourg (Suisse), et professeur d’anthropologie et de christologie contemporaine à l’Institut Jean-Paul II à Rome. Nommé évêque de Grosseto en 1991, il a été nommé par Jean-Paul II recteur de l’Université Pontificale du Latran et président de l’Institut Jean-Paul II pour les études sur le mariage et la famille en 1995. C’est encore Jean-Paul II qui l’a nommé patriarche de Venise en 2002 et qui l’a créé cardinal lors du consistoire du 21 octobre 2003.

Connu pour son engagement dans le mouvement « Communion et Libération », le cardinal Scola est membre des Congrégations pour le clergé et pour le culte divin et les discipline des sacrements. Il est l’auteur de nombreux ouvrages. Le dernier d’entre eux, Buone ragioni per la vita in comune. [De bonnes raisons pour vivre ensemble], (Mondadori, Milano 2010), revient sur la nécessité du « bien vivre ensemble ». Son œuvre majeure Il Misterio Nuziale [Le mystère des noces], vient d’être traduite en français aux éditions Parole et Silence-Communio, 2012.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication