Pour une éducation intégrale

par Guillaume Jeanneret

lundi 11 octobre 2021

Notre-Dame de l’Aurore

Une conférence sur l’éducation intitulée « L’élève n’est pas un cerveau avec un cartable » sera animée le 12 octobre à 20 h 30 en l’église du Christ-Roi, à Toulouse au 26, rue de l’Aude.

Le collège Notre-Dame de l’Aurore sera représenté par son directeur Fabien Nadrigny lors de la conférence. L’établissement est d’une certaine manière l’application concrète de ce que promeut le philosophe et éducateur François-Xavier Clément, auteur de La voie de l’éducation intégrale, aux éditions Artège, intervenant aussi dans la conférence. Créé en 2018 près de la commune de Verfeil, à 20 kilomètres de Toulouse, le collège s’est rapidement développé en répondant aux besoins d’enseignement catholique dans la région et accueille des élèves des la 6e à la 3e. Sa devise : « Candor lucis aeterne ».

Un collège catholique à la campagne

La particularité de ce collège hors contrat repose sur son emplacement, en plein milieu de la campagne toulousaine. « On peut toucher tous les enfants de la campagne et les Toulousains à la fois. C’est ce qui manque dans le coin, beaucoup d’écoles ont perdu leur identité catholique malheureusement » explique Fabien Nadrigny. Le collège se concentre sur une éducation entière en choisissant de faire des activités en plein air en plus des cours dans les salles et surtout en proposant une initiation aux arts et aux métiers. Lorsqu’il était professeur, un établissement public, Fabien Nadrigny souffrait du manque de pédagogie : « Les programmes sont absurdes, l’intelligence est tronçonnée, on assied les enfants sept heures par jour sans contact avec la nature, le réel et il n’y a rien de spirituel. Il faut que les familles puissent s’appuyer sur un collège avec une croissance unifiée de la personne. »

En dehors du système ?

Si François-Xavier Clément salue l’initiative d’un tel collège, il considère tout de même qu’il y a un espoir dans les écoles sous contrat : « Cette liberté n’est pas l’apanage des écoles hors contrat. Certaines écoles sous contrats pourraient ouvrir des voies d’éducation, de recherche et faire en sorte que dans l’enseignement on ait toujours en vue la fin ultime de chaque enfant. Est-ce qu’on a conscience que ce qui se joue c’est la vie éternelle ? » Pour le philosophe, les établissements catholiques ont une mission d’éducation intégrale. Une harmonie éducative doit se construire entre les parents et les professeurs. « Don Bosco ne s’est pas demandé “que font les parents ?” Il a vu qu’il y avait une urgence éducative en assumant lui-même une éducation intégrale. Nous sommes dans une urgence éducative comparable à celle qu’a connue de Jean Bosco dans les rues de Turin » souligne François-Xavier Clément.

Messages

  • Formidable témoignage de Monsieur Clément et du directeur de Notre Dame de l’Aurore à cette conférence. L’éducation intégrale est un défi pour notre société de demain. Il est bon de voir cette prise de conscience se lever dans le coeur des éducateurs. Merci !

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.