Pour nos abonnés papier disposant d’une adresse Internet

vendredi 25 janvier 2013

Chers amis,

Vous recevez France Catholique papier chaque semaine. Vous faites partie des 10% de nos amis qui ont bien voulu nous donner une adresse Internet (en dehors de ceux qui sont abonnés à la Lettre de liaison du site Internet qui est gérée de manière totalement indépendante).

10%, c’est trop peu pour que nous puissions envisager déjà une formule de relance des abonnements par courriels, ce qui nous ferait faire une énorme économie. [1]

Mais peut-être que nous pouvons envisager quelque chose pour dynamiser la diffusion du journal dans un contexte où la Poste marche de plus en plus mal ?

Savez-vous que le journal est disponible sur notre site Internet au format PDF dans un espace « Magazine » réservé à nos abonnés à jour de leur abonnement et qui se sont inscrits pour pouvoir le télécharger chaque mercredi soir ou jeudi matin ?

1/ Seriez-vous intéressés par une alerte hebdomadaire vous annonçant la mise en ligne du fichier qui vous permet de découvrir le journal avec environ deux jours d’avance sur le journal papier.

2/ Ou bien préféreriez-vous que nous vous adressions directement le PDF en fichier joint (il est un peu lourd = 6,5 Mo environ) ?

3/ Il existe un service du nom de Calaméo qui permet de "feuilleter" un journal en ligne. C’est moins lourd qu’un PDF et ressemble plus à la lecture sur papier. Trouveriez-vous intéressant que nous mettions France Catholique a disposition de nos abonnés sur ce service ? Nous ne le ferons que si au moins 200 d’entre vous se déclarent intéressés...

3/ Mais peut-être ne voulez-vous rien recevoir du tout par Internet, auquel cas nous pourrions supprimer votre adresse de cette liste ?

Nous n’envisageons pas de supprimer le journal papier. Mais nous croyons qu’un service qui pallierait les défaillances de la Poste (retards, journal qui n’arrive pas) serait un confort supplémentaire pour nos abonnés.

Merci à tous ceux qui me répondront.

Bien cordialement,

Frédéric Aimard

Aux non-abonnés

P.S. Et aux autres, à tous ceux qui nous lisent plusieurs fois par semaine sur ce site Internet grâce à la Lettre de Liaison, nous voudrions rappeler qu’il existe un journal papier dont les thèmes et les approches sont complémentaires de celles du site mais souvent assez différentes.

Si vous voulez recevoir le journal papier gratuitement durant cinq semaines d’essai, vous pouvez nous envoyer vos coordonnées complètes (Nom/Prénom/Adresse) à france-catholique@wanadoo.fr

Mais si vous voulez vous abonner directement, vous pouvez le faire sur ce site :

http://www.france-catholique.fr/S-abonner-a-France-Catholique.html

Il en coûte 76 euros pour un premier abonnement d’un an. Réglement par carte bancaire possible aussi par téléphone au 01 46 30 37 38.

Sans abonnés nouveaux, nous ne pourrions pas continuer.

Et, de toute manière, vous êtes bienvenus sur ce forum pour nous dire ce que vous pensez de ce que nous faisons et de ce que nous devrions faire.


[1Si vous êtes abonné au journal papier et que vous pensez que nous n’avons pas votre adresse Internet actuelle, merci de nous la donner soit à l’occasion de votre réabonnement, soit par mail mais en nous donnant votre code abonné SO...

Messages

  • Bonjour

    Intéressée par une alerte me prévenant de la mise en ligne du journal ; id pour la relance abonnements

    meilleures salutations

    Mme BEL

  • Bonjour,

    Je préfère continuer à recevoir la version papier de France Catholique.

    Par contre, j’ accepte de recevoir par courriel les demandes de réabonnement, même si je règlerai toujours par un chèque envoyé par courrier.

    Cordialement.

    Christian F-D

  • Je serais intéressée par les alertes hebdomadaires et aussi par la formule Calaméo.

    Marie-Paul C.

  • En ce qui concerne vos propositions, je ne souhaite absolument pas recevoir quoique ce soit par messagerie électronique qui est déjà bien encombrée comme cela.

    Cordialement.

    Anne D.D.

  • Bonjour Frédéric,

    Je préfère le 2. En effet :

    - si je reçois le fichier, je le classe tout de suite et je l’archive là où il faut. Pas avec un lien. Je ne savais même pas que le service de téléchargement existait...

    - si vos archives changent de place plus tard, cela ne me gênera pas.

    - si je veux le lire sur ma tablette, je peux l’embarquer et le lire même s’il n’y a pas de wifi dans le coin (je refuse de payer une puce et un abonnement 3G supplémentaire pour ma tablette...)

    - le format PDF est préférable parce que forcément pérenne vu son ampleur. On peut de plus créer des PDF très interactifs, avec des liens entre les articles ou vers l’extérieur. Et le PDF se lit sur toute plateforme (y compris les Linux et les machines lesp lus exotiques).

    Enfin, même si je préfère lire sur papier, je suis noyé sous les bouquins et les revues à la maison et je dois de temps en temps me résoudre à bazarder mon stock... Savoir que je peux revenir sur certains sujets grâce aux PDF (qui pourraient être complétés utilement d’un index de tous vos numéros) soulagera ma peine ...

    Merci dans tous les cas pour la proposition.

    Amicalement,

    Xavier

  • Cher Monsieur,

    Merci de votre message.

    Nous sommes abonnés à très peu de périodiques. C’est la raison pour laquelle nous tenons au France Catho en papier qui circule dans la maison, parfois avec nous dans nos déplacements, et dont je garde certains numéros de référence dans mes archives...

    Cela étant, si des contraintes économiques devaient vous contraindre à renoncer à ce support, nous resterions néanmoins fidèles à votre hebdomadaire dont nous apprécions la qualité et la diversité rédactionnelle depuis bien des années.

    Cela dit, faites un effort pour faciliter l’accès internet. J’ai renoncé à venir sur le forum car cela fait plusieurs que je renouvelle mon mot de passe et je suis toujours interdit d’entrée car on m’oppose un mot de passe inconnu...Si ça marche aussi bien lorsque le journal sera exclusivement numérique, le lecteur se découragera...

    Bien à vous

    Philippe Pouzoulet

  • Chers amis de France Catholique

    la réception du journal par la poste laisse en effet de plus en plus à désirer.
    Je suis donc preneur de l’une ou l’autre des trois solutions électroniques que vous proposez.

    France Catho est le seul hebdomadaire où je trouve autant de réflexion (chrétienne) sur le fond des choses.

    Merci et bon courage dans votre travail quotidien.

    Bertrand S.

  • Chers amis,

    Je ne savais pas que je pouvais télécharger le journal...

    ...aussi je suis intéressé par l’alerte hebdomadaire

    cordialement

    chanoine Dominique Cordier

  • Je transfère à ma femme qui est la plus concernée...

    Amitiés

    Dominique

  • Bonjour, Merci de votre mot.

    A titre personnel je n’arrive pas lire longtemps quoi que ce soit sur internet aussi pour des informations brèves vous pouvez me les passer et je vous en remercie mais pour le reste je reste indécrottablement lié au bon vieux journal.

    Merci encore pour France Catholique

    Très cordialement

    Jean-Louis S.

  • Merci de votre courrier ,

    C’est intéressant en effet de recevoir les nouvelles toutes fraîches, et presque chaque mail est ouvert assez vite par ma petite personne.

    Une formule calameo, oui, m’intéresserait, 6MO est trop lourd pour moi, mais je peux me rendre sur le site.

    L’expérience montre qu’une revue électronique est moins lue, par exemple si je donne le lien simplement à un ami, je siuis presque sûre qu’il ne l’ouvrira pas ; si je lui mets la revue sous le nez, il l’ouvrira, la montrera à un autre en prenant son café, etc.

    avec mes remerciements,

    Catherine de L.

  • Oui une alerte serait une bonne idée.

    Je ne reçois votre journal que le samedi dans le meilleur des cas, c’est souvent le lundi ou le mardi, très juste pour préparer les lectures du dimanche...

    Courage et merci pour la qualité de vos articles

    Thérèse B.

  • Cher Frédéric,

    1) oui mais je préfèrerais 2) ;

    3) si cela est plus facile pour FC, mais je ne connais pas le maniement.

    4) non, même si je rentre en Corse, ce que j’espère pour cette année, la voie @ m’est préférable aussi pour la relance ou autre, tant la poste y fonctionne mal.

    Pour éviter les relances, FC envisage-t-il le prélèvement mensuel ?

    A Bientôt. Jacques (depuis la Sibérie)

  • Bonjour,

    Je ne ressens pas le problème que vous évoquez.

    Je reçois le journal papier régulièrement et cela me convient très bien.

    Je ne suis pas équipé pour lire le journal en ligne, il me faudrait une tablette de bonne taille que je pourrais utiliser en prenant mon café l’après midi ! Ce n’est pas le cas et le confort de lecture sur une tablette est beaucoup moins bon qu’avec le papier.

    Les messages qui ont envoyés régulièrement sont agréables ; cela fait une diversion quand je consulte mes mails. C’est même cela qui m’a incité à m’abonner. Ce serait donc bien de continuer si cela n’est pas trop cher.

    Évidemment la diffusion en .pdf peut pallier une grève de distribution, mais à titre exceptionnel.

    Cordialement.

    Dominique P.

  • Cher Monsieur,

    La solution N° 1 me conviendrait mieux ; mais si j’ai choisi la formule “papier” c’est en raison du confort de la lecture, de la souplesse d’utilisation de cette formule. Si elle n’existait plus il est bien certain que je remettrai en question la poursuite de mon abonnement.

    Merci pour votre journal.

    Bien fidèlement.

    Luc F.

  • Ok pour Calameo.

    Père Gilles de Raucourt

  • Je serais partante pour Calameo, si vous le mettez en place ! Merci beaucoup d’exister.

    Bien à vous,

    Béatrice H.

  • Merci pour votre courriel.

    J’envisageais ces derniers temps de prêter nos FC aux "Fils de la Charité" chez qui nous allons assister à la messe presque tous les jours. ils ont une maison de retraite à Issy.

    Je vous donnerai éventuellement une autre réponse compte tenu de leur réaction.

    Je vous assure de nos prières.

    Noël S.

  • Cher Monsieur,

    Merci de vos propositions.

    Nous ne souhaitons pas recevoir France catholique par internet, même si la Poste a quelques jours de retard.

    Par contre mon adresse peut vous servir à l’occasion pour des demandes comme vous l’avez fait aujourd’hui, ou pour les documents envoyés aux actionnaires, etc..

    Bien cordialement.

    Jacques R.

  • Monsieur bonjour.

    Tout d’abord, pourriez-vous maintenant remplacer cette adresse internet (qui est mon adresse professionnelle) par la suivante, privée, que j’ai fini par créer ? Merci d’avance.

    Je dois dire que je me contente très bien d’une diffusion papier, même sujette à quelques accrocs. Ceci étant, gardez quand même mon adresse mèl.

    Par ailleurs, si un jour vous deviez proposer de diffuser par Internet seulement (pour des questions d’économie par exemple), j’accepterais volontiers de me plier à cette nouvelle règle du jeu.

    Merci de tout votre travail et de l’ouverture de l’hebdomadaire à des champs inattendus. Bon courage. Très cordialement.

    Bernard P.

  • Personnellement je suis favorable à la 1ère solution.

    Par contre je n’ai pas trouvé sur le site l’endroit ou on pouvait le télécharger en format pdf.

    Cordialement

    HD

  • Bonjour,

    Pour ma part, je ne lirais pas un contenu si riche sur ordinateur.
    L’ordinateur, c’est pour mon travail (c’est d’ailleurs cette adresse que vous avez) et chez moi, il n’est pas ouvert ni même branché tout le temps (c’est un ordinateur portable).
    Je préfère me poser dans un bon fauteuil, voire m’allonger (!) pour lire.

    Du coup, je répondrai non à toutes les questions.

    Désolée, parce que j’imagine bien la charge financière que représente le papier.

    Ceci dit, pour ma part, cela m’est un peu égal que la Poste ait des défaillances. Je trouve que le mérite de France Catholique est de nous faire prendre le temps du recul et de la réflexion. Du coup, ce n’est pas à 1 ou 2 jours près pour le lire !

    En revanche, je peux vous donner mon adresse mail perso : à condition qu’elle serve uniquement à une relance pour l’abonnement et pas à la diffusion d’offres complémentaires par ex de bouquins (passionnantes au demeurant) ou de bonnes œuvres ou de bonnes causes. De plus, je n’ai pas d’imprimante chez moi, donc ce serait compliqué par exemple de vous renvoyer un bulletin d’abonnement rempli avec un chèque. Dans le cas d’une relance par mail, l’idéal serait par ex un paiement en ligne. Mais c’est sans doute compliqué et coûteux à mettre en place.

    En tous cas, je profite de l’occasion pour vous dire MERCI et encore MERCI.

    COURAGE !

    Avec tous mes voeux pour 2013.

    Marie de Bonnaventure

  • Cher Monsieur,

    A vos questions, je réponds que je serai interréssé par votre proposition n°1.

    Avec tous mes encouragements pour votre revue que j’apprécie beaucoup
    et mes sentiments distingués.

    Alain D.

  • Bonjour,

    Personnellement je me contente de l’envoi papier.

    Avec mes remerciements.

    Jean-Paul B.

  • Monsieur,

    La France Catholique en ligne me conviendrait parfaitement. Que ce soit à travers une annonce de mise en ligne ou par réception d’un PDF m’est indifférent. L’important est que France Catholique continue de vivre.

    Merci pour la qualité de votre production

    Thierry de La Brosse

  • En réponse à votre message de ce jour, je vous formule mon accord pour la mise en œuvre de deux des quatre mesures proposées :

    mesures 1/ et 3/ ainsi qu’il suit.

    Bien amicalement

    Emmanuel DUBOIS

  • Je serais intéréssé par l’alerte hebdomadaire.

    Philippe Sentis

  • Bonjour Monsieur,

    Je suis bien consciente de l’avantage financier qu’internet représente pour France Catholique.

    C’est pourquoi je vous ai donné mon adresse et je comprendrai très bien que la relance de mon abonnement se fasse par ce moyen.

    Mais, personnellement, étant sur internet toute la journée pour mon travail, je ne me vois absolument pas lire France Catholique sur un écran ! j’en suis saturée... et d’ailleurs, je ne consulte ma boite personnelle que occasionnellement...

    C’est pourquoi, hormis une éventuelle relance (si le nombre augmente !), je ne souhaite pas recevoir d’alerte hebdomadaire, ni de fichier joint. Bien entendu si vous deviez envoyer un courrier exceptionnel, je comprendrai très bien que ce soit via Internet.

    Je profite de ce courriel pour vous dire ma satisfaction de lire France Catholique, revue si riche et si profonde, que je trouve très régulièrement dans ma boîte, pas toujours le même jour, certes, mais en même temps ce n’est pas un journal quotidien....

    J’espère avoir répondu à votre demande et vous prie de bien vouloir partager avec votre équipe ma sincère cordialité.

    C. B.

  • Monsieur le Directeur,

    D’abord vous dire que votre hebdomadaire est remarquable. De nombreuses rubriques sont instructives, réfléchies et souvent - du moins pour moi et ma famille - originales et modernes, tout en gardant la ligne directrice de notre religion et soutenant notre Pape.

    Merci.

    En ce qui concerne la question de ce mail, vous pouvez dès maintenant me faire parvenir la France catholique en pdf en fichier joint (offre 2)
    Si je constate que le fichier est trop lourd, j’opterai pour la solution 3.

    Merci à toute votre équipe pour vos remarquables réalisations.

    Recevez, Monsieur le directeur, avec mes encouragements, mes respectueuses salutations.

    R.Logeais

  • Je préfère la formule papier.

    Bernard

  • Je veux vous dire combien je suis attachée à "France catholique.....

    En particulier,Gérard Leclerc est ma bousole.Je le lis avec grand intéret chaque semaine,merci à lui,

    Je suis favorable à l’alerte hebdomadaire annonçant la mise en ligne du fichier.

    Amitiés.

    Marguerite de B.

  • Merci pour ce sondage.

    Je serais éventuellement intéressé par la proposition n°3 ou à défaut n°1.

    Bien cordialement et fidèlement à Fr Catholique.

    François Delarue

  • Je vous remercie de votre message. mais mes
    connaissances électroniques sont limitées.
    si bien que ce vous me dites, je ne le comprends
    pas. Je vous prie de m’excuser de mon ignorance.

    J.M. 

  • La formule PDF à télécharger, en plus du journal papier, me convient personnellement très bien. L’alerte n’est pas une mauvaise idée. Cela dit, si l’on sait que le journal est disponible le mercredi ou le jeudi, il suffit de se rendre sur le site pour vérifier...

  • La formule PDF à télécharger, en plus du journal papier, me convient personnellement très bien. L’alerte n’est pas une mauvaise idée. Cela dit, si l’on sait que le journal est disponible le mercredi ou le jeudi, il suffit de se rendre sur le site pour vérifier...

    Yves

  • Peut-être le Calameo pour pouvoir feuilleter en ligne ?

    J’aime quand même mieux lire sur papier que sur l’écran mais je suis prête à essayer !

    Bravo pour France Catholique que j’aime beaucoup.

    Dylis

  • Cher Monsieur,

    Si vous désirez relancer mon abonnement en me prévenant par courriel en temps voulu, je suis entièrement d’accord.

    Mais je souhaite conserver le plaisir de lire notre hebdomadaire sur papier et ne ferai pas appel à internet.

    Bien cordialement.

    Raymond B.

  • Mon pauvre ami,

    C’est toujours pareil quand on demande l’avis des gens. Il y a autant d’avis que de gens... Et on ne sais pas quoi décider à la fin. Alors on fait ce qu’on peut ou ce que l’on veut. Et les gens trouvent que ce n’est pas très démocratique...

    Charles

  • Trop âgés nous ne sommes pas intéressés par une publication par internet.

    Y. et M.J. M.

  • Monsieur Aimard, oui je suis intéressé par le service de Calameo pour le journal France Catholique, sinon le recevoir directement en format PDF.

    Bien cordialement.

    Fr. Jean-Michel+

  • La solution Calameo a priori me plaît. Vous me direz le coût de cette formule. Amitiés et bonne chance dans cette opération de renouvellement de l’hebdomadaire.

    Jean Galmiche.

  • Bonsoir,

    Personnellement je préfère lire FC sous forme papier et donc soulagé que vous ne souhaitiez pas supprimer le journal papier. J’apprécie énormément notre journal ainsi que son site internet qui est toujours en pointe sur l’actualité et qui est complémentaire du journal papier. En gros le journal est mieux comme support pour les articles de fond et le site pour les nouvelles brèves et rapides.

    Le partenariat avec Alliance Vita a été une idée géniale.

    Longue vie à FC.

    Bien cordialement Antoine JENNER.

  • Cher ami

    Le servi calameo, permettant de feuilleter en ligne, paraît intéressant .

    Amicalement

    Jacques S.

  • Bonjour,

    Personnellement, habitant en banlieue toulousaine, France Catholique me parvient régulièrement, je n’ai pas à me plaindre de la Poste. Par ailleurs, si je suis favorable à une diffusion via internet, recevoir la version papier me permet de le partager et le faire connaître autour de moi, c’est pourquoi je continuerai à vous demander une diffusion papier.

    Espérant que ma réponse sera utile,

    Bien cordialement,

    Jacques P.

  • Heureuses sommes-nous de lire votre revue. Nos vœux de succès auprès des Français. Restez dans la bonne ligne de la Vérité et de l’amour de l’Eglise. Merci.

    Mais pour ce qui est d’Internet, moins on en a besoin et mieux c’est...

    Des Sœurs carmélites

  • Cher Monsieur,

    J’éprouve un réel plaisir à recevoir le vendredi midi par la Poste France Catholique et ensuite à le lire tranquillement.

    Je regrette très sincèrement mais je ne peux retenir votre proposition.

    Depuis 2 ans je majore mon abonnement de 10 euros,parce ce que je connais vos difficultés. Mon intention est de continuer les années suivantes.

    Avec mes sentiments les meilleurs.

    Loïc J.

  • Cher monsieur,

    Merci de votre mail !

    Vu notre âge (82 ans) ma femme et moi n’envisageons pas de passer au numérique.

    Bon courage, tout de même !

    L.F. & V. F.

  • Je viens de me réabonner en signalant que je suis intéressé par la formule en ligne, une formule qui permette la lecture hors-ligne sur portable ou tablette (par ex voyage en train).

    Je penche plutôt pour une formule 1 et 3.

    Père Florent de Rugy

  • La version papier de France Catholique nous convient.

    E & J. F.

  • Cher Monsieur,

    Je vous remercie de toutes ces propositions.
    J’utilise régulièrement internet, mais je préfère toujours consulter un document imprimé qu’une version électronique.

    Je suis donc très attaché à la version papier de France Catholique, et j’espère que vous aurez les moyens d’en continuer encore longtemps la diffusion. S’il faut passer un jour au tout électronique, je devrai bien m’y résoudre, mas pour le moment, je ne suis pas intéressé par vos propositions.

    Bien cordialement,

    Lucien S.

  • Bonjour Monsieur Aimard

    Je viens de m’abonner et n’ai pas encore reçu le premier numéro papier. Donc je ne suis pas encore la bonne « cible » pour votre mail.

    Néanmoins, j’ai l’expérience d’être abonné à d’autres revues qui proposent également la lecture « informatique ».

    Je ne l’ai jamais utilisée car je préfère l’usage du papier , parce que plus facile bien que moins écolo et parce que la Poste m’envoie mon magazine très correctement (même parfois avant l’annonce email..)

    Ce qui est sûr c’est que je ne veux pas de pdf dans ma boite mail .

    Cordialement,

    PS : vous pouvez continuer à m’écrire. Je vous répondrai volontiers, en fonction de mon temps disponible.

    François H.

  • Bonsoir .

    Je me retrouve dans votre n° 3 (ou plutôt 4), je ne suis absolument pas intéressée par un journal à lire sur écran. Je n’ai plus l’âge…… Vous pouvez donc supprimer mon adresse de cette liste.

    Cordialement .

    Anne F.

  • Bonsoir,

    Outre le journal papier - que nous pouvons lire le week-end, nous serions intéressés par la formule Calameo, moins lourde.

    Bravo à France Catholique de rester fidèle à sa ligne éditoriale, tout en étant ouverte sur le monde, et disposée à s’adapter aux nouvelles technologies !

    In Christo,

    Etienne R.

  • De recevoir le PDF en fichier joint pourrait m’intéresser quand je souhaite partager un article par exemple avec un ami à la suite d’une discussion.

    Cordialement

    Christian M de B

  • Merci beaucoup pour votre proposition, mais j’apprécie vraiment de recevoir votre excellent journal par voie postale, même si du retard survient quelquefois. Je ne ressentirais certainement pas la même chose par Internet, et c’est quand même bon de sortir de l’écran pour feuilleter et lire un magazine d’une telle qualité. Voilà ma position.

    Et continuez tels que vous êtes ! Merci pour tout.

    En union de prière,

    +abbé Thibault NICOLET,

    curé de paroisse dans le diocèse de Grenoble-Vienne

    P.S.

    ... mais recevoir des informations en plus via le net, pourquoi pas ?...

    +ab. Th. N.

  • 10%, c’est trop peu pour que nous puissions envisager déjà une formule de relance des abonnements par courriels, ce qui nous ferait faire une énorme économie.

    => Relancez un appel à vos lecteurs pour qu’ils donnent leur adresse électronique.

    Mais peut-être que nous pouvons envisager quelque chose pour dynamiser la diffusion du journal dans un contexte où la Poste marche de plus en plus mal ?

    Savez-vous que le journal est disponible sur notre site Internet au format PDF dans un espace réservé à nos abonnés qui se sont inscrits pour pouvoir le télécharger chaque mercredi soir ?

    1/ Seriez-vous intéressés par une alerte hebdomadaire vous annonçant la mise en ligne du fichier qui vous permet de découvrir le journal avec environ deux jours d’avance sur le journal papier.
    NON (si je ne reçois pas le journal papier - c’est rarissime -, j’irai le chercher en ligne)
    2/ Ou bien préféreriez-vous que nous vous adressions directement le PDF en fichier joint (il est un peu lourd = 6,5 Mo environ) ?
    NON
    3/ Il existe un service du nom de Calameo qui permet de "feuilleter" un journal en ligne. C’est moins lourd qu’un PDF et ressemble plus à la lecture sur papier. Trouveriez-vous intéressant que nous mettions France Catholique a disposition de nos abonnés sur ce service ? Nous ne le ferons que si au moins 200 d’entre vous se déclarent intéressés...

    OUI, C’est très pratique, beaucoup mieux que le pdf, surtout si cela permet l’accès aux numéros précédents
    Pour information, nous lisons déjà trois quotidiens sur iPad (et sur PC en ligne) dont La Croix, sans abonnement papier, et commandons régulièrement des hebdos ou mensuels électroniques pour lecture sur iPad, voire iPhone (ex. Magnificat ou Prions en Eglise)

    3/ Mais peut-être ne voulez-vous rien recevoir du tout par Internet, auquel cas nous pourrions supprimer votre adresse de cette liste ?

    MAIS SI, MAIS SI, continuons à communiquer électroniquement. Demandez-nous notre avis, informez-nous...
    Je lis souvent des articles France Catholique en ligne, grâce à Facebook et Twitter, ces comptes gagnent à être connus.

    Nous n’envisageons pas de supprimer le journal papier. Mais nous croyons qu’un service qui pallierait les défaillances de la Poste (retards, journal qui n’arrive pas) serait un confort supplémentaire pour nos abonnés.

    OUI, nous sommes aussi attachés au papier, avec une tendance nette et forte à passer au numérique de façon permanente, parce que c’est plus facile, immédiat, accessible en déplacement, etc.

    Jean-Luc M.

  • Cher monsieur,

    Pour nous, le service "Calameo", permettant de feuilleter le journal en ligne nous conviendrait.

    Je maîtrise internet, mais mon épouse très peu.

    Bon courage et merci.

    Dominique et Marie-Odile B.

  • Merci, chers Amis, mais nous sommes une petite communauté (de tous les âges) Pour bien des raisons toutes ne peuvent avoir accès à internet, donc ne profiteraient pas de ce journal qui intéresse beaucoup, nous préférons donc le “papier”en ce moment.

    Amicalement

    Sr Marie Bernard

  • Merci de me suggérer vos propositions mais je passe assez de temps sur mon écran.

    Je préfère lire mon journal allongée sur un canapé à savourer vos
    articles très pertinents.

    Je vais photocopier le dernier sur Taizé que je vais donner à mon curé
    de paroisse !

    J’ai remercié Daniel-Ange à Pentecôte en vis-à-vis pour son très bel
    article, il a été touché !

    Je suis désireuse que vous me préveniez par email que mon abonnement se termine par exemple.

    Autre chose : je vis à Castelmorron d’Albret, le plus petit village de
    France et je m’occupe de l’église (accueil,décoration,restauration etc...) car je viens d’acheter le presbytère...mais l’auberge-bistrot vient de fermer pour cause de maladie, elle est à vendre moins de 200 000 Euros,il faudrait trouver des chrétiens pour reprendre ce lieu convivial et nécessaire à tout village, pour sa cohésion, vente de boissons chaudes et froides, glaces, salon de thé, bar à vin, repas du terroir... Le choix est vaste !

    il y a beaucoup de touristes qui viennent visiter ce lieu médiéval et
    authentique , je fais" chambres d’hôtes" et il y a aussi un gite municipal.Je reste à votre disposition pour renseignements et visites.

    Ce village se situe dans l’Entre-deux-mers, en Gironde à 1h de
    Bordeaux et de St-Emilion...

    Merci de ce que vous pourrez faire pour faire connaitre ce besoin.En
    communion de prières.

    Cordialement.

    Elisabeth Jarlang

    • Cher Monsieur AIMARD,

      Je suis très attaché à la fois à la formule papier de votre excellent hebdomadaire et recevrais avec intérêt la formule CALAMEO pour consulter sur internet.

      Encore merci pour votre travail si utile pour nous tous !

      Henri AUDEMARD

  • Bonjour,

    la version papier permet à toute la famille de pouvoir la feuilleter sans nécessiter d’ordinateur.
    La version en ligne ne me serait utile qu’en cas de déplacement de longue durée.

  • La version papier permet à toute la famille de pouvoir la feuilleter sans nécessiter d’ordinateur. La version en ligne ne me serait utile qu’en cas de déplacement de longue durée.

    Vincent de L.

  • Cher Monsieur

    Je préfère recevoir le P.D.F. en fichier joint

    Merci

    M. Henry

  • Monsieur Aimard,

    Merci pour votre mail, merci également à vous et à toute l’équipe de France Catholique qui nous apportez chaque semaine à la fois information, recul, approfondissements de tel ou tel sujet d’Eglise et de société, parole du Magistère.

    Tout d’abord, je crois comprendre que j’ai de la chance, car sauf rares exceptions, France Catholique arrive chaque vendredi dans notre boîte aux lettres.

    Il m’arrive d’aller sur le site pour me permettre de partager tel ou tel article avec des proches,

    En fait je n’ai pas vraiment le réflexe… je sais que si je m’abonnais à un système de newsletter, non seulement je serai heureuse d’aller explorer les nouvelles de la semaine, mais probablement je serais un peu plus proactive. Pour moi, c’est une bonne idée que de nous le proposer.

    Je suis vigilante à l’élargissement de votre assiette d’abonnés, cela serait l’occasion de faire découvrir et d’encourager la lecture du journal.

    Il ne me paraît pas utile d’envoyer la totalité par .pdf, à partir du moment où on peut éditer tel ou tel article sous ce format en s’étant connecté au site à partir du lien. Par contre, je ne connaissais pas cette possibilité offerte aux abonnés d’aller consulter : j’imagine qu’il faut un code ?

    Calameo : c’est un « plus » qui de mon point de vue ne me paraît pas indispensable à titre personnel, tant que je dispose de la version papierl. Cependant, je pense que les nouvelles générations seraient intéressées, et bien sûr ceux dont le service postal est défaillant…

    Vous remerciant de cette lettre qui montre le souci que vous avez de vos lecteurs, ce que j’apprécie beaucoup,

    Très cordialement

    Marie-Claire

  • 1/ Seriez-vous intéressés par une alerte hebdomadaire vous annonçant la mise en ligne du fichier qui vous permet de découvrir le journal avec environ deux jours d’avance sur le journal papier.

    Oui

    2/ Ou bien préféreriez-vous que nous vous adressions directement le PDF en fichier joint (il est un peu lourd = 6,5 Mo environ) ?

    Pas nécessaire

    3/ Il existe un service du nom de Calameo qui permet de "feuilleter" un journal en ligne. C’est moins lourd qu’un PDF et ressemble plus à la lecture sur papier. Trouveriez-vous intéressant que nous mettions France Catholique a disposition de nos abonnés sur ce service ? Nous ne le ferons que si au moins 200 d’entre vous se déclarent intéressés...

    OK

    Mais… je préfère la lecture sur papier (à ce jour, en attendant peut-être achat IPAD)

    4/ Relance abonnement par email : Préférable !

    Cordialement,

    Jean-François L-R

  • Bonsoir,

    Voici mon avis concernant vos propositions :

    Le magazine "papier" est indispensable pour moi, partage avec d’autres, lecture relax dans un fauteuil.

    Cependant une formule genre Calameo peut s’avérer intéressante ; je serais d’accord également pour une alerte hebdomadaire mais pas pour l’envoi direct systématique d’un lourd fichier pdf .
    Meilleurs voeux pour la vie de votre journal si nécessaire à nous catholiques.

    Très cordialement.

    J. B.

  • Bonjour,
    Je suis d’accord avec le procédé Calameo que vous pourriez proposer aux lecteurs, ainsi qu’aux alertes.
    Cordialement
    Ph. Bernard

  • En ce qui me concerne, je suis du genre "papivore" et ne goutte que très modérément le plaisir de lire sur écran. Mon emploi du temps domestique ultra chargé, me laisse peu de temps à consacrer à l’informatique. Pour moi rien ne peut remplacer une pause avec ma revue préférée entre les mains.

    Cordialement.

    Michelle B.

  • Bonsoir Monsieur,

    beaucoup de messageries refusent les docs joints de plus de 5 Mo ; je déconseille donc l’envoi d’un PDF de 6,5Mo.

    En ce qui me concerne, j’aime recevoir le journal papier.
    Avoir accès à une version numérique est cependant parfois utile, même si la lecture de la news me colle déjà pas mal de temps à l’ordinateur ! Il me semble que le plus efficace est votre 1e proposition : la réception d’un mail hebdo, mais avec un lien cliquable pour arriver directement sur le journal en pdf. Lequel peut être lu peut-être aussi dans une liseuse style Calameo.

    Il existe d’autres prestataires et d’autres solutions. Si vous avez besoin de conseils techniques, je peux vous faire rencontrer une personne.

    bien cordialement

    Tristan de C.

  • Je reçois France Catholique très régulièrement avec satisfaction ; toutefois je ne suis pas hostile à la réception par internet surtout en pdf
    si cela peut faire une économie

  • Désolée, je préfère lire le journal "papier".

    Mais je consulte régulièrement mes mails et si vous m’adressez des infos par mail (renouvellement d’abonnement...), j’en prendrai connaissance rapidement.

    Cordialement

    Anne S

  • Bonjour,

    Nous souhaitons garder le format papier qui nous permet de laisser "traîner" le journal pour nos grands ados !

    Pourquoi pas le recevoir en plus par courriel.

    Bien cordialement,

    Didier et Isabelle N

  • Chers amis

    Solution 3/ pour moi ; je suppose que ce calaméo est aussi une "app" iphone-ipad.

    Union dans la joie de la foi

    LL+p

  • Bonjour,

    Je préfèrerais 3) : le système Calameo.

    Merci encore pour vos articles, ils sont vraiment nourrissants !

    Chantal E.

  • Cher Monsieur Aimard

    Merci pour France Catholique que je continuerai de recevoir par la Poste avec plaisir.

    Je ne suis pas intéressé à recevoir systématiquement l’une ou l’autre version électronique de FC, ni à télécharger quoi que ce soit.
    Mais je souhaite pouvoir encore accéder au site de FC de manière complémentaire :

    - soit pour prolonger ma lecture papier avec les compléments internet que cette lecture suggère (discussions, blogs),

    - soit encore en cas de défaillance de la Poste.

    Quant à figurer ou non sur vos listes, c’est vous qui voyez. Votre message ne m’a nullement importuné.

    Recevez mes salutations très amicales.

    J. Michelet

  • Bonjour et Bonne année à France Catholique et à tous ceux qui font vivre l’hebdomadaire.

    Il est toujours plus agréable de lire le document imprimé.

    Toutefois, un envoi PDF nous semble aujourd’hui intéressant, car il peut être enregistré sans difficulté, à condition de pouvoir faire l’objet d’une sélection des textes à valeur pérenne.

    Le système "calameo" offre-t-il la possibilité de mémoriser une partie du document ? La solution de "capture écran" n’est pas toujours très pratique.

    Bien amicalement.

    Henri Fourmy.

  • Je voudrais juste rajouter à mon précédent mail combien la lecture de votre "lettre" internet quasi quotidienne est pour moi une merveilleux complément aux autres sources d’info que je mentionnais.

    Surtout gardez moi sur vos listes ! avec l’hebdomadaire papier ces deux sources me comblent !

    Jean-François, Sylvie et Vianney-Marie SOUBRIER

  • Cher Monsieur,

    Je reste attaché à la lecture sur format papier ; une alerte hebdomadaire par mail me donnant le lien pour consulter éventuellement FC sur écran ou pour transférer à d’autres un art. pourrait être intéressant. De même un rappel par mail pour le réabonnement et éventuelleement la possibilité du réabonnement en ligne pourrait me convenir.

    Cordialement in Christo,

    Patrick le Gal

  • Cher monsieur

    Je n’ai pas de préférence parmi les propositions que vous faites. Le PFD de 6,5 Mo me va très bien. Mais je reste surtout attaché à la formule papier, que je lis plus facilement, plus facile à diffuser également.

    Recevoir le journal en retard ne me gêne pas beaucoup, je le lis de toutes façons toujours un peu en retard.

    Merci, grand merci pour votre journal, merci à vous, à Gérard Leclerc, à Tugdual Derville…

    Bien cordialement

    Père Henri de l’Eprevier

  • Bonjour chers amis de France Catholique,

    Je profite de l’occasion pour vous dire que j’apprécie beaucoup France Catholique.

    Je serais plutôt intéressé par une alerte hebdomadaire ou quelques articles ponctuels.

    Bien cordialement,

    Guy C

  • Cher Monsieur,
    Voici mon opinion sur votre proposition.

    Une relance des abonnements par internet (pour ceux qui l’ont) serait pratique.

    Lire des dossiers sur Internet est assez difficile. L’avantage du journal est de le prendre facilement pour quelques minutes, d’arrêter puis de le reprendre.

    Ouvrir Internet est plus long, lire le journal sur internet ne permet pas de réfléchir sur un texte spirituel. (en tout cas, moi je n’y arrive pas !)
    C’est un réel plaisir de lire un texte papier. Je pense que les jeunes s’y habituent mais ils lisent peu sur internet. Notre génération des séniors n’y est pas habituée.

    Cordialement.

    V. Bazire

  • Monsieur,

    Nous sommes abonnées à France Catholique depuis longtemps, et nous comptons bien le rester, si Dieu nous prête vie.

    Nous sommes une communauté de Carmélites, et seule, une de nous a accès à Internet. Elle est très intéressée par ce que vous envoyez chaque semaine par courriel et elle peut en répercuter ce qui ne paraît pas dans le journal-papier. C’est une formule qui nous convient parfaitement. Mais il nous semble que tout autre diffusion qui nous atteindrait par Internet n’aurait pas d’intérêt pour nous, puisque la plupart ne pourraient pas en bénéficier.

    Ce courriel m’est l’occasion de vous remercier pour ‘notre’ journal, que nous lisons avec intérêt et qui comporte souvent des articles remarquables. Les premières pages nous plaisent beaucoup car nous y trouvons, de manière concise, une information (p.2) ou une analyse sur des évènements qui ont généralement une grande portée, et comme nous n’avons pas beaucoup le temps de lire, c’est vraiment ce qu’il nous faut.

    Nous portons dans la prière les questions que vous vous posez sur l’avenir du journal, en lui souhaitant longue vie.

    Sr Claire-Marie

    Carmel de Limoges

  • Cher Frédéric,

    Merci pour ces propositions.

    Je ne suis pas une grande internaute. Mais le point n°1 m’intéresse.

    Le point 3 : "Calameo" attire aussi mon intérêt. Cela peut fournir l’occasion de signaler à des amis non abonnés tel ou tel article à lire.

    Malgré tout, je préfère la lecture papier.

    Merci beaucoup.

    Bonne soirée.

    Cécile

  • Bonjour, bien qu’utilisateur courant d’internet, je ne sais comment vous répondre. Pour l’instant je suis plutôt attaché à la version papier, mais je ne serais pas contre une "lettre", légère, qui complèterait ou annoncerait ou proposerait un contenu, une alerte, un lien, etc.

    Ce serait probablement pour votre journal une charge de plus si cela ne se substitue pas à un écrit papier. Mais il me semble que de toutes façons vous n’échapperez pas, dans une vision de survie à long ou à moyen terme à la nécessité de faire face à la problématique du numérique, et donc de l’expérimenter. Je vous suivrai.

    Cordialement.

    Georges J

  • Je veux bien essayer de répondre à votre questionnaire, je ne suis pas sur que ça vous avance à grand-chose !

    Il arrive que la poste traîne des pieds pour délivrer le journal au jour habituel, ça nous fait "aler" un peu, ça nous fait prendre patience mais finalement ce n’est pas grave.

    Télécharger le journal le mercredi soir ne me tente pas particulièrement. Retraité de l’enseignement, j’ai le temps de lire et peux attendre un peu. Je me vois mal télécharger le journal, puis l’imprimer, car je suis encore de la génération papier, même si j’utilise l’ordinateur et internet !

    J’apprécie d’avoir des "suppléments" sous forme d’articles en courriel avec les liens vers les sites d’origine. peut-être pourrait-on développer encore ?

    La solution de l’alerte (suggestion N°1) m’est tout à fait adaptée.
    Je ne connais pas Calameo, mais je finirai peut-être par avoir une "liseuse". Si calimeo est adapté à cet outil, ce me semble être une piste possible. Je vois bien avec mes enfants (adultes) que la liseuse est intéressante, ne remplace pas le livre mais permet de lire dans de bonnes conditions, partout ( en voyage, en métro etc.)
    Si vous ne supprimez pas le journal "papier", tout service complémentaire coûte en plus, or vos finances semblent fragiles . . . Ne faudrait-il pas faire payer ce service en plus ?

    Pourquoi ne pas faire collaborer vos lecteurs à la rédaction du journal ? La France est pleine d’érudits, de gens généreux et curieux qui pourraient proposer des articles (recensions de livres, réflexions sur les grands débats du moment, points d’Histoire, témoignages etc.)
    Je vous remercie pour le travail accompli et souhaite longue vie à "France catholique".

    Cordialement,

    Gérard Mas

  • Bonjour Monsieur
    Avons bien lu vos propositions d’abonnement .

    A la question numéro 1 nous répondons non.

    A la question numéro 2 nous répondons non

    A la question numéro 3 nous répondons non mais cela ne veut pas dire que notre adresse mail ne doit jamais être utilisée .

    Raisons : Nous aimons bien conserver en archive les hebdomadaires.

    Durant les mois d’été je n’enmène pas notre ordinateur à la campagne .

    Bien cordialement - Françoise et Guy B. de N.

  • Bonjour,

    Excusez-moi d’avoir tardé.

    Globalement je n’ai pas à me plaindre de la distribution du courrier dans mon quartier (même s’il peut quelquefois avoir des ratés).

    Personnellement n’ayant pas de tablette je ne suis pas intéressée par les versions électroniques (PDF et Calameo).
    Cela m’obligerait soit à emporter mon ordinateur quand je voyage, soit à pouvoir bénéficier d’un accès à internet en dehors de mon domicile.

    Sinon ayant pu expérimenter les deux formules (PDF et Calameo) je préfère les PDF même un peu lourds.

    Néanmoins j’ai noté la possibilité d’ouvrir un compte et de pouvoir le journal en ligne. Par contre recevant déjà beaucoup de courriels je ne suis pas intéressée par une alerte.

    Par contre je ne suis pas opposée à des relances d’abonnement par courriel à condition de pouvoir continuer le règlement par chèque.

    Cordialement

    Catherine P.

  • PAX

    Merci de ce courrier. Je serais heureux d’aider d’une quelconque façon FC.

    Nous sommes une communauté de Frères des Ecoles Chrétiennes dans le Sahel burkinabé. Nous tenons donc à la version papier. Le journal peut avoir toute une chaîne de lecteurs : Frères, professeurs, groupes de familles, élèves. Le retard et le désordre dans lequel les numéros arrivent, réels et parfois sur plusieurs mois, a peu d’importance : l’intérêt de notre précieux journal n’est pas dans l’actualité (même si les brèves sont d’excellente qualité ; on ne devrait d’ailleurs lire les quotidiens qu’après un délai d’une cinquantaine de jour, pour découvrir alors qu’à 80 % ils agitent du vent et pourraient se réduire à deux ou trois pages…pour préserver les forêts…). Avoir la connexion à l’Internet nous demande d’aller en ville, de tomber là-bas un jour sans coupures d’électricité…et de toute façon on ne peut rien télécharger d’un peu lourd.

    Pour le réabonnement, il est inutile de nous alerter : c’est une très aimable dame de la Sarthe qui nous abonne. Grâce à vous nous avions pu avoir son adresse (la retrouverai-je ?) pour la remercier ; elle nous assurait que tant qu’elle serait de ce monde et qu’elle en aurait les moyens, elle continuerait.

    Incité par Samuel Pruvot, puis Gérard Leclerc qui m’encouragea, je pensais pouvoir proposer un article, une suite d’articles, un dossier, quelque chose sur l’Eglise du Burkina… Hélas, l’école me presse et les soucis de la fondation où nous sommes engagés.

    Bravo et merci pour les articles d’Aimé Michel (merci Internet).

    Bon apostolat

    Philippe

  • Bonjour,

    Je suis intéressé :
    1/ par une alerte hebdomadaire m’informant de la mise en ligne du journal,

    2/par le service dont vous parlez, Calimeo, qui permet de feuilleter le journal en ligne

    Pour moi, le plus confortable serait de pouvoir le lire sur l ’écran de mon téléviseur

    A près une période d’accoutumance à définir je pourrais sans doute envisager d’abandonner le support papier

    Cordialement

    Bernard P

  • Monsieur ,

    Grand merci pour vos différentes propositions relatives au numérique,mais nous sommes obligés de conserver l’abonnement papier car,si le service postal est décevant,notre connexion à internet est exaspérante.Nous sommes,malgré nos changements d’opérateur,très souvent et même quotidiennement privés de toute communication(téléphone et internet).

    C’est donc avec regret que nous ne pouvons,pour le moment accepter vos différentes suggestions.

    Merci à France Catholique pour tout ce qu’elle nous apporte et à laquelle nous sommes très attachés.

    Cordialement.

    P.et M.S

  • Bonjour Monsieur !

    Apres réflexion, je suis d’accord pour avoir une alerte le mercredi par internet,je fais partie de la catégorie des lecteurs qui aiment bien emporter votre revue avec eux, sous forme papier, mais c’est un plus de pouvoir accéder à votre revue aussi par internet.

    Bravo pour votre vigilance et pour les informations que vous nous donnez,un oasis d’oxygène dans la désinformation actuelle des médias.
    Avec toutes mes amicales pensées,

    Corinne G

  • Monsieur, j’ai été sensible à votre messsage. J’apprécie beaucoup France Catholique que je reçois régulièrement le vendredi (sauf quelques retards). J’aime lire à mon rythme, c’est-à-dire lentement et j’apprécie beaucoup la version papier. Je choisis la version n° 3 de votre proposition, si vous avez suffisamment d’abonnés intéressés. Sinon, vous pouvez me supprimer de la liste et je m’en tiendrai à la version papier, au moins tant qu’elle existera ! Avec mes remerciements et mes sentiments distingués.

    Louise

  • Cher ami,

    Je préférerais recevoir directement le PDF en fichier joint.

    Cordialement.

    Diner

  • Bonjour,

    Je vous réponds avec retard. Je reçois donc France-Catho depuis plusieurs décennies, par la poste. Malgré de nombreuses mutations, je n’ai jamais rencontré un quelconque problème avec sa réception. La revue arrive ponctuellement chaque jeudi ou vendredi. Je suis très attachée au journal "papier". Je l’emmène, je découpe des articles, je relis, j’envoie, et je savoure les illustrations des expositions commentées. Cependant, j’apprécie aussi la "newsletter" que vous envoyez par mail. La promptitude d’envoi d’informations et d’analyses facilite l’actualisation sa réflexion. Je pense bien évidemment à la mobilisation au sujet du mariage pour tous. Ce mode d’envoi permet le transfert à d’autres destinataires, non abonnés de France-catho.

    Nous avons été quelques Aveyronnais à "monter" à Paris pour la manif du 03-01, et à participer à celle du 2-02 à Rodez.

    La diversification de diffusion de la revue répond à l’évolution du temps. Qu’en pensent les quadragénaires, les trentenaires ?
    En ce qui me concerne, je demeure tout de même attachée au "papier".

    Bien fraternellement.

    Marie Françoise L

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.