Pierre Péan : « L’affaire Wenceslas restera comme un grand déshonneur de la presse française »

mercredi 11 juillet 2018

La cour d’appel de Paris a confirmé, jeudi 21 juin, le non-lieu dont avait bénéficié le prêtre rwandais Wenceslas Munyeshyaka, en octobre 2015.

Installé en Normandie, il était visé par la plus ancienne plainte en France concernant le génocide de 1994 au Rwanda.

https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Monde/Genocide-Rwanda-non-lieu-confirme-pretre-Wenceslas-Munyeshyaka-2018-06-21-1200949147

A lire, l’enquête de Pierre Péan :

http://www.lepoint.fr/justice/pierre-pean-l-affaire-wenceslas-restera-comme-un-grand-deshonneur-de-la-presse-francaise-05-07-2018-2233445_2386.php

Procédure judiciaire au Rwanda

Le 26 novembre 2006, un tribunal militaire a condamné par contumace l’abbé Wenceslas Munyeshyaka, à la prison à vie8,9.Selon la loi rwandaise, des civils qui ont collaboré avec des militaires dans l’exécution d’un crime peuvent être jugés par un tribunal militaire. Wenceslas Munyeshyaka était coaccusé avec le général Munyakazi qui a été également condamné à la prison à vie. De nombreux témoins avaient soutenu durant le procès que l’ancien officier et le prêtre s’étaient entendus pour livrer aux tueurs des Tutsis qui s’étaient réfugiés à l’église de la Sainte-Famille, à Kigali, dès avril 1994.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Wenceslas_Munyeshyaka

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication