Macron = Evangile ?

par Jacques Rollet, théologien et politologue

mardi 2 mai 2017

Plusieurs déclarations ont été publiées ces jours-ci pour inviter les chrétiens à voter pour Emmanuel Macron au nom même de l’Evangile. C’est le cas de ceux qui se dénomment « chrétiens démocrates », dans une moindre mesure du groupe des intellectuels se dénommant : « Confrontations. Ces déclarations auxquelles il faut ajouter celle de divers mouvements se réclamant du christianisme comme la JO ou Le CCFD (Terre solidaire) semblent trouver évident le lien qu’elles instaurent entre l’appartenance au christianisme et le vote pour Macron.

J’avoue être quelque peu décontenancé par cette absence d’analyse politique et éthique de ces textes. Le plus surprenant est l’ignorance de l’acquis que constitue la déclaration de l’épiscopat français en 1972 : « Pour une pratique chrétienne de la politique ». La cheville ouvrière en était Mgr Gabriel Matagrin évêque de Grenoble. [1].

Le pluralisme politique des chrétiens était enfin reconnu par les évêques. On ne pouvait pas identifier la foi chrétienne avec un choix politique particulier.

Il semble que les signataires de ces différents textes ignorent l’avancée qu’a représenté ce document de 1972. Il est reproché explicitement ou implicitement à la Conférence des évêques de France de ne pas appeler à voter Macron. Cette attitude de dénonciation est intellectuellement régressive alors même qu’elle se réclame de l’intellectualité et...de l’Evangile. Excusez du peu, comme dirait l’autre !

Comment évaluer les deux candidats ? Rappelons que cette évaluation relève de la philosophie politique et non de la théologie.

Marine Le Pen propose en politique économique et monétaire une sortie à plus ou moins long terme de l’Union européenne qu’on peut estimer dangereuse pour le pouvoir d’achat des Français à cause de la dévaluation du Franc qu’entraînerait la sortie de l’Euro. Les propositions sur la sécurité, l’immigration, la laïcité correspondent à une évaluation des dangers que courent les Français et il est curieux de voir les attaques contre sa conception de la laïcité alors que ses adversaires sont censés s’en réclamer et proclament qu’ils s’en réclament !

Emmanuel Macron a des propositions économiques qui peuvent inquiéter les Français : augmentation de la CSG qui ponctionne déjà les revenus des retraités et des autres, suppression de la Taxe d’habitation pour 80 % des foyers : il faudra bien payer autrement et ce sont les classes moyennes qui devront le faire une fois de plus. En matière de valeurs morales censées être chères aux chrétiens : la faveur pour le mariage homosexuel et la volonté de généraliser la PMA (procréation médicalement assistée) à toutes les femmes qui la demandent sont deux prises de position totalement contraires à la morale de l’Eglise catholique. Les « Chrétiens démocrates » déclarent que Jésus n’était pas attaché à la famille et en concluent sans doute que les positions relativistes ne posent aucun problème ! Or elles sont parfaitement inadmissibles au nom même d’une philosophe politique dans la ligne de Léo Strauss et au nom de la théologie morale catholique.

Emmanuel Macron en ce sens pose autant de problèmes que Marine Le Pen et chacun est appelé à faire ces évaluations sans être soumis à des menaces inquisitoriales émises par des gens se réclamant de l’intelligence et de la vertu. Dans les deux cas ces prétentions sont usurpées !


[1Note de la rédaction : en économie politique, Mgr Matagrin était disciple de François Perroux et, comme ce dernier, très fidèle abonné de France Catholique

Messages

  • Combien de poissons roses ont estimé que le seul vote moral et chrétien était Hollande...
    Tant de gens à qui l’expérience ne sert de rien...

  • Faute de bons prétendants, il faudrait donc voter Jésus :
    "Jésus reviens, Jésus reviens parmi les tiens !"
    Malheureusement, il n’est pas candidat !

  • Leo Strauss est-il un docteur de l’Église ? Il est curieux de le voir invoqué dans une discussion qui se veut théologique, tout en réduisant le choix politique qui nous est présenté à un choix… politique.
    On ne saurait d’un côté présenter le contrôle des flux migratoires comme s’agissant d’une pure décision technique, et de l’autre rappeler que ce qui concerne la famille, et plus largement ce que l’on appelle désormais le "sociétal" ne saurait être étranger à l’Évangile. S’il faut "rendre à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu", c’est en rappelant que César n’a d’autorité que parce que Dieu la lui donne. Il faut distinguer pour ne plus confondre, certes, mais sans séparer pour autant. Il serait de bon aloi en les circonstances présentes de rappeler quelques principes de la Doctrine sociale de l’Église (Bien commun, dignité, subsidiarité, solidarité, liberté religieuse) assortis de principes non négociables. Les chrétiens, tout en n’étant pas "du monde", sont bien "dans le monde", et à ce titre, ont à juger des affaires de ce monde par des principes qui ne sont pas mondains. Ayant à notre disposition la foi et la raison,
    qui ont l’une et l’autre Dieu pour auteur. Elles viennent de Dieu, nous disent Dieu et nous conduisent à Dieu.

  • Vous parlez des "Chrétiens Démocrates" qui soutiendraient la candidature d’Emmanuel Macron.
    De qui s’agit-il ? Cela peut porter à confusion. Le Parti Chrétien Démocrate, par la voix de Jean-Frédéric Poisson a refusé l’injonction de dire pour qui voter au deuxième tour, en exprimant clairement combien le vote Macron allait à l’encontre des valeurs portées par le P.C.D.

  • je ne nie pas l’importance de l’économique, mais on ne peut y limiter le débat . Le politique est plus important tout de même ! Et à mes yeux la ligne directrice principale est la construction européenne !
    La démolition de l’Europe voulue par Marine le Pen, amènerait les Etats Baltes et la Pologne à se jeter dans les bras des USA ; ravi de l’occasion Trump masse ses troupes sur la frontière russe et le moindre incident, provoqué ou occasionnel, déclenche la III Guerre Mondiale en Europe ! Pouder

  • Je n’ai rien à ajouter, ni sur le plan moral ni sur le plan philosophique à ce qui est fort bien présenté et auquel j’adhère totalement. Je voudrais juste ajouter un élément, purement économique - et donc totalement secondaire par rapport à l’enjeu de société qui est derrière cette élection. Oui, la sortie de l’euro amènerait à une dévaluation et donc à une hausse des prix des produits importés. Mais, on oublie souvent deux éléments importants dans la présentation que l’on fait de cette sortie de l’euro. La première est que, si la France sort de l’euro, elle ne sortira pas seule car d’autres pays - dont l’économie pèse moins lourd que celle de la France dans la zone euro - n’attendent que cela pour en sortir aussi. La seconde est que l’euro ayant été l’instrument qui, ces dernières années, a le plus pesé sur la compétitivité de l’industrie française - et donc coûté le plus d’emplois - la France n’a le choix qu’entre soit la sortie de l’euro, si certain de ses partenaires y consent, soit une révision drastique de la politique monétaire conduite par la BCE... mais une autre politique de la BCE risque, justement, de causer des difficultés sérieuses à l’économie de cet autre partenaire. Sous la réserve de cette précision, d’une nature subsidiaire par rapport au fond de cette analyse, j’y souscrits intégralement.

  • En conscience, et je ne m’en cache pas, je voterai, sans hésiter, Marine Le Pen. Son programme n’est pas pire que celui de M. Macron, qui n’en a pas, et qui est une marionnette n’ayant aucun intérêt ni respect pour la France et les Français ; il suffit de regarder qui sont ses soutiens, médias, show biz, finance, politiciens discrédités, tous avec une morale contraire à celle enseignée par l’Église. Je prie, Jeanne d’Arc et la Vierge Marie, deux femmes, de nous éviter ce personnage et les girouettes qui l’entourent.

  • Je suis catholique et mon Seigneur est Jésus Christ, je n’ai d’autre Dieu que lui Macron n’est pas catholique , ni chrétien . un franc maçon n’aime pas Jésus Christ , ils honorent leurs dieux .c’est un blasphème envers Jésus Christ que d’inciter les chrétiens à voter Macron . non il n’y aura pas d’union des religions comme ils veulent nous l’imposer , j’en ai une seule celle de notre Seigneur , ces gens ne sont pas de la tribu de Juda , l’Union Européenne n’est pas l’union des nations mais d’un groupe de maçons la petite babylone ne vous faites pas séduire par ces démons .
    Deut 28:13 : « L’Éternel fera de toi la tête et non la queue, tu seras toujours en haut et tu ne seras jamais en bas, lorsque tu obéiras aux commandements de l’Éternel, ton Dieu, que je te prescris aujourd’hui, lorsque tu les observeras et les mettras en pratique, »
    non je ne me soumettrais pas à Babylone car je suis une enfant de l’Eternel et Jésus Christ est mon Seigneur donc je ne voterai pas Macron et je lance à l’appel à tous les chrétiens de reprendre les paroles de notre Sauveur Jésus Christ
    2 C’est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l’impudicité, et c’est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés.
    Que l’Esprit Saint vous envoie la Lumière de Jésus Christ Paix en votre maison

  • Il est facile de s’ériger en grand connaisseur de l’enseignement de l’Eglise. L’auteur oublie que Marine Le Pen, avec ses deux divorces, son concubinage actuel et les 5 millions d’euros qu’elle est soupçonnée d’e devoir au contribuable européen, ne semble pas avoir des convictions morales trés affirmées. Elle est probablement aussi indifférente à la GPA qu’au mariage homosexuel. En tout cas, n’en faites pas une référence des valeurs morales et familiales.

  • Je partage cette analyse !
    Cette élection a tout d’une partie de pocker ! Et dans les deux cas, les inconvénients se cumulent !!!
    Par contre, l’analyse de Marthe Robin : "La France descendra très bas à cause des chefs qu’Elle s’est choisie" est en voie de se réaliser !!!! Et les fruits de nos aberrations en matière de politique intérieure et internationnale, retomberons sur nous !

  • Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont chacun le premier choix de moins du quart de l’électorat.Les électeurs ont eu le loisir d’exprimer leur choix de conscience au premier tour. Au deuxième tour, on ne vote pas pour le meilleur, on élimine celui que l’on considère comme le plus mauvais. Parmi de multiples critères, on peut prendre en compte celui-ci : lors de son débat avec Emmanuel Macron, Marine Le Pen a démontré qu’elle ne maîtrisait pas ses dossiers et ne s’est donné aucun mal pour se donner une stature présidentielle. Mon impression est qu’elle parle beaucoup et travaille peu.

  • Avant de prétendre déposer un bulletin "Macron" dans l’urne, chaque chrétien qui se revendique tel devrait relire "laudato si" et mettre en parallèle le programme dudit macron et toutes ses déclarations et promesses (souvent des plus contradictoires, d’ailleurs). Comment ne pas y voir de violentes contradictions ?

    M. Macron fonctionne selon les règles du marketing. Son approche des Français se fait uniquement en termes de segments de clientèle et de promesses (fallacieuses) adaptées à chacun de ces segments.
    Qui ne pourrait être séduit par une promesse de suppression de la taxe d’habitation ? Mais qui se pose la question de savoir qui va financer cette taxe dont les communes ont un besoin essentiel, en particulier les plus petites (et les plus nombreuses) ? L’Etat, bien sûr suppléerait. Mais il s’agit là d’un transfert qui placerait lesdites communes sous l’arbitraire fiscal de l’Etat qui, comme à son habitude, a une fâcheuse tendance à réduire les budgets au fil des ans et ne pas honorer ses promesses. En tout cas, ce serait une mise en tutelle - avec un fort moyen de pression : l’argent - de ces 30000 communes dont le nombre et l’autonomie déplaisent fortement à la volonté centralisatrice et "landeriste" de Bruxelles.
    Les promesses ne coûtent pas cher à M. Macron, pas plus plus que n’ont coûté à Hollande celles qu’il n’a pas tenues.

  • BOnjour, passionnant de lire ces analyses la veille des élections ! Je m’étais presque laissée convaincre , mais là, c’est le blanc total !! Donc, faisant partie d’une minorité aux yeux du monde( femme, handicapée, senior, retraitée !!!) mais si précieuse et unique aux yeux de mon créateur, je ne veux pas me laisser tirer vers ce bas que prédit Marthe Robin, qui, elle, n’était pas de ce monde.
    Là, le choix est impossible, impensable, mon vieux pays vaut mieux que ce qui est proposé ! Donc....????Comment rester positif et garder l’Espérance en l’homme qui a la création en gestion ?Suivre la Sagesse du Roi Salomon : qui souffrirait de voir la France se perdre ?"Elle ne sera ni à toi, ni à moi, partagez là !"
    "non, qu’elle vive, donnez la plutôt à qui ne veut pas sa destruction"( ’plagia’ tiré du Livre des Rois, 4-26 27) Donc...???

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication