Le roi Felipe VI à Davos

par F.-X. Esponde

jeudi 11 janvier 2018

L’adage cité du “Roi qui règne et ne gouverne pas” ne semble plus correspondre aux monarques d’aujourd’hui qui s’expriment de plus en plus en public lors de manifestations nationales en cours d’année.

C’est bien le cas pour l’Espagne où Felipe VI participe à des rencontres des Fondations Nationales, aux anniversaires dont les 80 ans de son père Juan Carlos, exprimant un soutien appuyé au travail accompli par son père pour restaurer la démocratie en espagne, puis encore lors du Jour de la Constitution Espagnole et du discours adressé aux Forces Armées, et à l’occasion de rassemblements comme ceux organisés à Barcelone après les attentats sanglants d’août dernier, ou encore par le discours sur la Catalogne resté dans les mémoires des espagnols en faveur du respect entier de la Constitution de 1978...

Le déplacement à Davos pour le Forum annuel des économistes et des politiques du monde est le premier de la part d’un roi d’espagne.

Prévu le 24 janvier prochain en présence du président Trump des Etats Unis d’amérique, d’ Emmanuel Macron, président de la République française, de 60 chefs d’Etats et de gouvernements, de 3000 experts et économistes, le rendez-vous compte pour l’Espagne qui figure en europe et dans le sud du continent comme un partenaire incontournable des relations avec l’Afrique du nord et le Moyen Orient.

Le Roi Felipe VI s’était rendu en Jordanie il y a peu au Centre des Conventions Roi Husein lors d’un forum régional sur les relations spécifiques à cette partie nord de l’Afrique et du Proche orient.

Le thème du 48 ème Forum de Davos sous le thème “Créer un futur partagé dans un monde fracturé” prend son importance à l’heure où la voie migratoire officielle et de plus en plus officieuse, emprunte le passage de l’Espagne, par la méditerranée et dispose d’un réseau puissant de passeurs irréguliers qui bénéficient des iles, des marchés et de trafics en tous genres de plus en plus surveillés par les garde côtes espagnols.

Dans un contexte de suspicion autour de réseaux sociaux étrangers agissant pour des intérêts douteux sur le destin de la catalogne, la question a pris de l’importance auprès du Ministère de l’Intérieur espagnol au su de Rapports rendus publics par la CIA sur ces opérations menées au cours des derniers mois par les réseaux numériques internationaux.
Au demeurant la Communauté européenne a décidé de débattre du sujet en son sein au cours des prochaines semaines, considérant de ce fait le débat légitime pour l’Union.

Le dernier président des USA présent à Davos fut Bill Clinton en 2000, Obama ne s’y rendit lors de sa présidence.

En Espagne le dernier chef de gouvernement présent en Suisse fut le président Zapatéro en 2010.

Le Roi Felipe VI annulant son voyage officiel au Maroc prévu du 9 au 11 janvier prochain, a choisi Davos.

Nul doute que ce choix a des objectifs bien présents à l’ esprit du Roi d’espagne en exercice.

Fx Esponde

Pax christi Bayonne

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication