Le député « matheux » répond à la leçon sociale de Mélenchon

par Denis Lensel

mardi 20 juin 2017

Première passe d’armes symptomatique entre l’opposition de gauche et la nouvelle majorité macroniste, hier à l’Assemblée nationale par médias interposés : Jean-Luc Mélenchon a voulu brocarder les élus « La République En Marche », « la chose majoritaire », qu’il juge parfois « au courant de rien » notamment sur le Code du Travail. Et il a jugé bon de cibler le scientifique médaillé Fields de l’Essonne Cédric Villani en des termes moqueurs : « J’ai vu le matheux, là. Je vais lui expliquer ce qu’est un contrat de travail, il va tomber par terre, parce qu’il le sait pas. »

S’attirant ainsi une réplique immédiate et ironique de l’intéressé sur Twitter : « Directeur de l’Institut Henri Poincaré, j’en ai vu des contrats de travail… mais c’est toujours un plaisir de recevoir des cours particuliers ! »

M. Mélenchon souhaitait insister sur un supposé manque de préparation des « gens élus avec M. Macron » sur la réforme du Code du Travail, des députés novices qui selon lui « ne savent pas le détail de cette affaire », souhaitant « essayer de les convaincre »… Avec le « matheux » Villani, membre d’une élite intellectuelle pas si déconnectée des réalités quotidiennes, le chef de la « France Insoumise » semble plutôt mal tombé : cette fois-ci, la logique de sa dialectique quelque peu manichéenne s’est enrayée.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.