Le crucifix de Padre Pio

par Marie-Gabrielle Leblanc

mercredi 18 septembre 2019

Saint Pio en prière devant le crucifix, par Marko Rupnik (XXIe siècle).
© Père Jean-Ariel Bauza-Salinas

Haut lieu de pèlerinage, le sanctuaire du saint Padre Pio (fêté le 23 septembre) en Italie est aussi un haut lieu de l’art sacré contemporain.

Prêtre capucin stigmatisé, Pio de Pietrelcina (1887-1968), est un des saints les plus populaires en Italie, avec saint François et saint Antoine de Padoue. Son couvent de San Giovanni Rotondo, dans le massif du Gargano au nord de la région des Pouilles (sud de l’Italie), est donc logiquement devenu un lieu de pèlerinage où le monde entier afflue pour prier Padre Pio.

Mais c’est aussi, avec la nouvelle basilique Saint-Pio de Pietrelcina construite au début du XXIe siècle, un haut lieu de l’art sacré contemporain. Dans l’église inférieure, les admirables mosaïques (2009) du jésuite slovène Marko Rupnik méritent une visite approfondie. Une longue galerie appelée « le Chemin de l’Homme nouveau » met en parallèle, en trente-quatre scènes, la vie de saint François et celle de Padre Pio, dans une optique plus théologique et spirituelle que narrative et chronologique.

Saint Pio en prière devant le crucifix évoque ainsi d’une part sa stigmatisation, d’autre part les heures innombrables où il a prié devant ce crucifix.

Sa stigmatisation invisible avait été reçue à l’âge de 23 ans, après son ordination sacerdotale, en plein air au pied d’un orme, lors d’un séjour chez ses parents à Pietrelcina. Au contraire, les stigmates visibles lui furent conférés, le 20 septembre 1918 – donc à l’âge de 31 ans –, lors d’une extase dans la chapelle de son couvent.

Extase devant un crucifix

Ce crucifix – toujours en place – se trouve à la tribune de la vieille chapelle du XVIe siècle. Lui-même a raconté les faits, sans pouvoir dire combien de temps avait duré l’extase : « Je vis devant moi un personnage mystérieux dont les mains, les pieds, la poitrine, ruisselaient de sang. […] Puis il disparut de ma vue et je m’aperçus que mes mains, mes pieds et ma poitrine étaient percés et ruisselaient de sang. »

Saint Pio en prière devant le crucifix, par Marko Rupnik (XXIe siècle).

Plus tard, Padre Pio restait tous les jours en prière à cet endroit, ce qui lui évitait d’être vu par les foules. Tout en lui permettant de voir le tabernacle sur l’autel, au rez-de-chaussée de la chapelle. À la fin de sa vie, l’accès en fauteuil roulant en était commode, puisqu’au même étage et près de sa cellule. Bien que passant des heures au confessionnal, Padre Pio trouvait aussi le temps de prier longuement.

Prière sacerdotale

Sa prière était éminemment sacerdotale. Jamais il ne pria pour lui-même, mais pour les innombrables personnes qui se recommandaient à lui. De nombreuses guérisons se produisirent par son intermédiaire. Au cours de sa vie il reçut des centaines de milliers de lettres. Une des plus célèbres est celle que lui écrivit en 1962, en latin, le jeune archevêque de Cracovie, Mgr Karol Wojtyla, futur Jean-Paul II, pour lui recommander une de ses amies, Wanda Poltawska, jeune mère de famille polonaise émigrée aux USA et atteinte d’un cancer incurable, qui guérit subitement et de façon inexplicable.

Né en 1954, Rupnik est le plus grand mosaïste liturgique au monde, créateur de mosaïques dans une soixantaine de sanctuaires en Slovénie, Italie, France, Roumanie, aux USA… Il est devenu célèbre en 1999 quand Jean-Paul II lui fit décorer la chapelle Redemptoris Mater au Vatican. En France, il a réalisé en 2007 les mosaïques de la façade de la basilique de Lourdes. Son style est reconnaissable par l’emploi non seulement de tesselles (petits cubes) mais aussi de galets, éclats d’or, morceaux de marbre de toutes tailles et couleurs.
Les visages graves aux grands yeux sombres sont sa signature. Malgré la stylisation inévitable en mosaïque, il a parfaitement capté la ressemblance avec les traits et expressions de Padre Pio dans ces dix-sept scènes de sa vie, et a magnifiquement montré la configuration de Pio à Jésus crucifié.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.