En quête d’Esprit

Le courage de la foi en 2021

mardi 5 octobre 2021

Tous les dimanches, Aymeric Pourbaix et ses invités abordent l’actualité d’un point de vue spirituel et philosophique dans #EnQueteDEsprit

Messages

  • A propos du secret de la confession, il me paraîtrait intéressant de rediffuser le magnifique film qui traitait du sujet : "La loi du silence"

  • A ce rappel du film de Hitchcock le catholique "I confess" - en français "La loi du silence" - il serait peut-être tout aussi intéressant de rapporter un fait qu’un ami cinéphile nous a partagé : il s’agit d’un film égyptien "Korsi el itiraf" de 1949 titré en français "Le secret de la confession", en bref : dans les années 1400 - 1500 un très haut dignitaire italien de l’Eglise catholique reçoit, en confession, l’aveu d’un individu : "J’ai tué untel...". On imagine la stupeur du cardinal dont le propre frère a été arrêté et jeté en prison en attendant la peine capitale accusé de l’assassinat de l’homme en question ! Dilemme ! Sauver son frère innocent en divulguant l’aveu reçu au confessionnal ou le laisser mourir ? Le réalisateur Youssef Wahbi lui-même dans le premier rôle aurait reçu du Vatican la "Gold medal" pour ce film.

    Au-delà du sujet, voilà une oeuvre réalisée en son temps en terre d’islam par un
    égyptien de confession musulmane et dont le succès aura été planétaire, alors que de nos jours ceux-ci et celles-ci veulent s’ingérer dans des questions dont ils ignorent absolument tout.

    Il y a mille et une façon d’aborder et de trouver la solution à des questions aussi épineuses soient-elles, mais cela nécessite la volonté et la franchise. Car l’enfer dit-on est rempli de bonnes intentions, n’est-ce pas...

  • Le lecteur aura corrigé la citation : "L’enfer est pavé (et non "rempli" de bonnes intentions).

    Et à propos de confusions : un ministre du culte recevant en confession un aveu de crime n’a aucune preuve de la véracité de ce qu’il entend et son rôle n’est pas de vérifier si c’est vrai ou pas. A quel titre et sur quelle base se permettrait-il de jeter un nom ? Le confessionnal ne pourrait en aucun cas transformer le prêtre en "indic". Comme tout un chacun, le prêtre, en dehors de la confession, est tenu de s’adresser à qui de droit pour aider la Justice tenue à son tour de faire son travail.

    La Presse : Soeur Véronique Margron (présidente de la Corref) aurait été suggérée pour être le "légat" du pape après la démission collective des évêques de France, suggestion pour le moins insolite François ayant été perçu comme un "Judas et "premier employeur de pédophiles".

    On peut, en tous cas, apprécier que la démarche menée par la Ciase l’ait été à la demande de la CEF, et espérer très vivement que toutes les autres institutions de France s’en inspirent.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.