ENTRETIEN AVEC LE PÈRE JOËL GUIBERT

Le Notre Père, prière par excellence

propos recueillis par Aymeric Pourbaix

mercredi 6 février 2019

Prédicateur de retraites dans la France entière, auteur de nombreux livres spirituels, le père Joël Guibert s’attaque à présent à la prière par excellence : le Notre Père. Pour lui, elle ne contient pas que des mots, mais une présence. En suivant pas à pas la progression des sept demandes, il met en garde contre une compréhension seulement intellectuelle de Dieu.

Pourquoi le Notre Père est-il la prière chrétienne par excellence ?

Père Joël Guibert : Cette prière a une particularité tout à fait unique vis-à-vis de toutes les autres prières que nous connaissons. Elle n’a pas été inventée par l’homme pour s’adresser à Dieu, elle a été donnée par Dieu lui-même, pour introduire l’homme dans l’intimité de Dieu. Personne ne connaît Dieu mieux que Dieu lui-même, Dieu seul peut nous introduire dans l’intimité de son être : le Notre Père est la prière intime de La Trinité Sainte adaptée à l’homme, à ses besoins, à sa fin.

Le Notre Père s’adresse au Père éternel, en quoi cette prière est-elle trinitaire ?

Le Pater rappelle à notre mentalité très «  nominaliste  » [doctrine qui considère que les noms des choses ne sont que des conventions, sans véritable essence N.D.L.R.] qu’à chaque fois que nous prions le Père, nous ne faisons pas que «  flirter  » avec le mystère de Dieu : la Prière du Seigneur nous introduit réellement dans le feu d’amour des Trois. En priant le Notre Père, nous ne faisons pas que «  débiter  » des mots religieux, Jésus nous entraîne dans sa prière même au sein de la Trinité.

Le Notre Père est donc plus que des mots ?

En exprimant une formule de prière, Jésus nous livre du même coup une méthode de prière. Le Pater devrait même être l’archétype de toute prière chrétienne. Il commence par Abba-Père : lorsque je prie, je suis invité à commencer par «  Toi, Dieu le Père et tes intérêts  », avant de m’occuper de «  Moi, et mes petits problèmes  ». Allons plus loin. Selon la Bible, le Nom ne se réduit jamais à un matricule, il est la personne même.

Si donc je m’installe résolument dans une attitude d’accueil lorsque je prie le Notre Père, je fais littéralement venir Dieu le Père dans ma propre vie. Décidément, le Pater, ce n’est pas que des mots, c’est aussi une façon chrétienne de prier, plus encore, c’est de la vie, la Vie même de Dieu en nous.

Retrouver l’intégralité de l’entretien dans notre magazine.

Messages

  • Bonjour

    trois remarques

    1°) A supposer que cette prière nous ait été donnée par Dieu, le fait d’en avoir changé la formulation indique que Dieu a changé d’avis. Curieux pour le moins
    2°) l’ancienne formule a été utilisée pendant des décennies, voire des siècles sans que cela ne traumatise personne. Curieux pour le moins
    3°) Je serai curieux de savoir par quel moyen Dieu a fait connaître sa décision. surtout ne me parler pas du Saint Esprit

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.