La PPL sur l’embryon en contradiction complète avec la loi sur la bioéthique...

par Philippe de Roux, Nestor Dosso et Chantal Hamy

lundi 3 décembre 2012

Demain 4 décembre 2012 à 22h, au lieu du 13 décembre, le Sénat doit se prononcer sur une proposition de loi initiée par le groupe radical de gauche. Ce texte supprime la règle actuelle - interdiction de recherche sur l’embryon, sauf dérogations très limitées - pour faire basculer notre pays dans un régime d’autorisation très large.

Le calendrier législatif a été accéléré et ne permet aucun espace de débat dans la société : c’est en complète contradiction avec la loi bioéthique du 7 juillet 2011, qui prévoit des états généraux avant toute nouvelle loi sur un sujet de bioéthique...

L’embryon, un matériau gratuit pour la science avions-nous déjà dénoncé dans une tribune dans le magazine La Vie ? http://www.lavie.fr/actualite/billets/l-embryon-un-materiau-gratuit-pour-les-laboratoires-01-10-2012-31365_288.php

Les Poissons Roses voient ROUGE !

L’absence de débat contributif et citoyen sur des sujets ne relevant d’aucun clivage partisan commence à être inquiétante pour la gauche. Cela ne pourra pas nous laisser indifférents...

www.poissonsroses.org

Messages

  • La démarche est scandaleuse et la proposition de loi, un tissu de mensonges et de contre-vérités ! Vérifiez vous-mêmes :
    http://www.senat.fr/leg/ppl11-576.html

    Un moyen pour râler : écrire aux Sénateurs avant le vote (merci Internet).

    C’est la proposition de l’Alliance VITA qui propose un argumentaire : http://www.alliancevita.org/wp-content/uploads/2012/12/NOTE_ARGUMENTAIRE_VITA-EMBRYON_3dec2012.pdf

    La liste des sénateurs : http://www.senat.fr/senateurs/sencir.html#c160

  • Le rapport de référence cité dans ce projet de loi, rédigé par MM Claeys et Vialatte, remonte à 2010 !

    Entre-temps en 2012 il y a eu le prix Nobel de Médecine qui a été attribué au japonais Shinya Yamanaka. Yamanaka dans les travaux effectués ces dernières années avaient montré l’intérêt majeur des cellules souches humaines adultes en thérapie humaine.

    D’ailleurs ce prix Nobel, ainsi que le célèbre écossais Ian Wilmut, qui en 1996 à partir d’une cellule adulte avait créé Dolly le premier animal cloné, les deux ont déclaré qu’ils ne voyaient plus personnellement l’intérêt thérapeutique des cellules souches embryonnaires. Celles-ci posaient entre autres, disaient-ils, des problèmes éthiques.

    Par ailleurs, les cellules souches embryonnaires humaines ne sont pas utilisées en thérapie à cause de leur éventuelle transformation tumorale. Même une société américaine qui avait récemment choisi les cellules embryonnaires humaine en thérapie régénérative, viennent d’y renoncer.

    Les cellules souches humaines adultes sont par contre, déjà utilisées en thérapeutique.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.