L’évangélisation impertinente, guide du chrétien au pays des post-modernes, P. Thierry-Dominique Humbrecht, Parole et Silence, 284 pages, 22 euros.

par Anne Kurian

mardi 26 juin 2012

Sur la couverture du livre, deux religieuses en habit sont arrêtées devant une œuvre d’art abstraite contemporaine. Rencontre entre le monde de la tradition et le monde «  post-moderne  » : les religieuses voilées connaissent-elles le mode d’emploi pour déchiffrer ce nouveau langage ? On rit du décalage cocasse. C’est pourtant celui qui existe entre les chrétiens et la société qui les entoure, nous répète le célèbre prédicateur et professeur avec son humour parfois grinçant. L’introduction sur «  Le silence des agneaux  » vaut à elle seule le détour : une magnifique satire, hélas trop vraisemblable, sur la prise de parole du chrétien en société, soit moquée, soit bafouillante, soit inexistante.

Analysant la postmodernité et ses implications, le P. Humbrecht évalue les possibilités de prise de parole et de témoignage du chrétien, dans tous ses milieux de vie et en toutes circonstances, dans un monde où l’Église est devenue «  minorité agissante  ». Il n’hésite pas à fustiger certaines dérives, rappelant que l’évangélisation trouve sa fécondité uniquement «  dans l’imitation du Christ et son annonce  ». Comment donc envisager l’avenir ? Telle est la question du P. Humbrecht. Un livre passionnant et écrit avec panache, du début à la fin.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.