Avec Jean Tauler

L’avènement du Christ en nos âmes

par le Père Max Huot de Longchamp

lundi 25 mars 2019

Prédicateur dominicain né et mort à Strasbourg (v. 1300 -1361), Jean Tauler, avec Maître Eckhart et Suso, est l’un des maîtres de la mystique rhénane. Une bonne partie de la spiritualité nordique du Moyen-Âge passera sous son nom à l’Espagne de sainte Thérèse et saint Jean de la Croix. Et de là, à la France du XVIIe siècle.

La prière est un don de Dieu. De nous-mêmes, nous dit saint Paul, «  nous ne savons pas prier comme il faut  » (Ro 8, 26). En effet, «  Dieu, nul ne l’a jamais vu  » (Jn 1, 18) : échappant par nature à toute expérience sensible, il faut qu’il vienne lui-même en nous et s’y révèle pour que nous le connaissions et partagions sa vie. C’est cette venue que nous expérimentons quand une certaine évidence de sa présence s’impose à nous, évidence insaisissable, impalpable, difficile à faire entrer dans les mots, et pourtant très certaine. Ce paradoxe est celui du surnaturel, celui de la grâce, inexplicable mais qui explique tout. Pour nous aider à bien repérer cet avènement du Christ en notre âme, Tauler commente l’épisode de l’évangile selon saint Jean dans lequel Jésus monte secrètement au Temple de Jérusalem pour y célébrer la fête juive des Tentes.

Retrouver l’intégralité de l’article dans notre magazine.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.