Semaine du 3 au 9 Mai 2020

IVe semaine de Pâques

par le Père Michel Gitton

jeudi 30 avril 2020

Mosaïque du Bon Pasteur à Ravenne (Ve siècle)

Semaine faisant suite au « dimanche du Bon Pasteur ». À partir de mercredi, nous entrons dans les discours après la Cène, véritable feu d’artifice de tout l’Évangile de saint Jean.

IVe semaine de Pâques (Année A)

Dimanche

1. Jésus qui blesse nos cœurs d’une vraie contrition, par laquelle il nous ouvre à la vie (Actes des Apôtres 2, 14a.36-41).

- Adorons le Fils qui n’attend que du Père la sentence de grâce qui l’arrache à la mort et au déshonneur.

Point spi : convertissons-nous et faisons tout ce qu’il nous demande.

— 

2. Jésus dont nous pouvons suivre les traces, Jésus qui dans sa Passion nous a laissé un tel exemple de patience et de mansuétude (1 Pierre 2, 20b-25).

- Adorons l’Agneau vainqueur qui marche devant nous.

Point spi : restons doux et patients sous l’insulte.

— 

3. Jésus dont nous reconnaissons la voix, Jésus qui ne vient pas comme un voleur s’emparer de notre liberté (Jean 10, 1-10).

- Adorons le Bon Berger de nos âmes.

Point spi : ne cherchons pas notre pâturage ailleurs que dans ses volontés.

— 

Lundi : Discours sur le Bon Pasteur (Jean 10, 11-18)

1. « Le Bon Pasteur donne sa vie pour ses brebis ». Jésus, le Bon Pasteur qui ne fuit pas devant le loup, il n’est pas comme le « mercenaire ».

- Adorons notre Pasteur crucifié, ayant pris sur lui tous les coups qui nous étaient destinés.

Point spi : défendons ceux qui nous sont confiés.

— 

2. « Je connais mes brebis et mes brebis me connaissent ». Jésus qui a un lien personnel avec chaque membre de son troupeau.

- Adorons notre Pasteur qui nous « connaît », parce qu’il nous a faits, parce qu’il nous a récupérés alors que nous étions errants, qui nous a soigné.

Point spi : ne nous contentons pas de rapports fonctionnels avec les membres de notre Église, efforçons-nous de les « connaître ».

— 

3. « J’ai d’autres brebis ». Jésus attentif à ceux qui ne sont pas là.

- Adorons notre Pasteur chargé d’un bien plus grand troupeau, veillant sur toute l’humanité d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

Point spi : ayons le souci de ceux qui ne sont pas là, de ceux qui ne viennent pas (plus).

— 

Mardi : Suite du discours sur le Bon Pasteur (Jean 10, 22-30)

1. « Vous n’êtes pas de mes brebis ». Jésus qui constate avec désolation l’éloignement de certains, qui voit en face l’échec et le refus.

- Adorons notre Pasteur qui ne fait pas rentrer de force les récalcitrants.

Point spi : acceptons, sans mot dire, les abandons et les départs.

— 

2. « Mes brebis, personne ne peut les arracher de ma main ». Jésus qui affirme en même temps sa certitude forte de ce lien indestructible avec nous.

- Adorons notre Pasteur si fort et si sûr de pouvoir nous protéger toujours.

Point spi : soyons fidèle à notre parole, ne nous laissons pas décourager par les résistances.

— 

3. « Moi et le Père, nous sommes UN ». Conscience de son unité avec le Père, certitude de partager son projet et d’être investi de sa force.

- Adorons notre Pasteur qui est toujours dans la Maison paternelle et dispose pour nous de tous les biens qui y sont attachés.

Point spi : cherchons la volonté de Dieu dans tout ce que nous faisons.

— 

Mercredi : Après l’entrée triomphale (Jean 12, 44-50)

1. « Moi qui suis la Lumière ». Jésus qui se sait investi d’un rôle immense pour l’humanité : La lumière !

- Vénérons l’autorité du Fils, tout enveloppé de l’autorité du Père qui l’envoie.

Point spi : retrouvons le sens de notre vocation, de l’appel entendu, de la mission reçue.

— 

2. « Celui qui croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres ». Jésus qui peut projeter dans nos vies la lumière, parce qu’il est lui-même dans la lumière du Père, ouvert vers en haut.

- Vénérons la lumière qui nous vient du Christ, réfugions-nous dans sa douce clarté.

Point spi : soumettons une nouvelle fois nos choix de vie au Christ, notre maître.

— 

3. « Ce n’est pas de ma propre initiative que j’ai parlé ». Humilité du Fils qui parle toujours en référence à ce qu’il a entendu du Père.

- Vénérons le Verbe éternel qui est l’écho de la Pensée du Père, l’empreinte de sa substance.

Point spi : ne nous prenons pas pour le point de départ, reconnaissons tout ce que nous avons reçu de Dieu et des autres.

— 

Jeudi : Discours après la Cène (Jean 13, 16-20)

1. « Le serviteur n’est pas plus grand que son maître ». Jésus qui ne veut pas que nous nous scandalisions d’une épreuve qu’il a porté avant nous.

- Considérons notre Maître qui passe devant nous et fraie le chemin.

Point spi : ne nous plaignons pas de ce que nous devons subir, offrons-le avec amour.

— 

2. « Je sais quels sont ceux que j’ai choisis ». Jésus qui est lucide sur ce qui se passe dans le cœur des hommes, qui sait les abandons et les dérobades.

- Considérons notre Dieu qui « sonde les reins et les cœurs ».

Point spi : agissons avec la conscience d’être à nu devant le Christ.

— 

3. « Je vous dit ces choses dès maintenant, avant qu’elles n’arrivent… ». Jésus qui devance notre découverte rétrospective, qui compte sur notre mémoire pour nous faire saisir des choses.

- Considérons notre Roi qui nous attend déjà dans le futur.

Point spi : gardons précieusement les traces de ses promesses pour plus tard les savourer.

— 

Vendredi : Discours après la Cène (Jean 14, 1-6)

1. « Croyez en moi ». Jésus qui ose requérir ce qui n’est dû qu’à Dieu, qui n’est pas seulement l’initiateur de la foi (Cf. Hébreux 12, 2) mais l’objet de la foi.

- Contemplons notre Seigneur qui nous demande une adhésion sans réserve.

Point spi : redisons les mots de Pierre : « Tu as les paroles de la vie éternelle ! »

— 

2. « Lorsque je serai allé vous préparer une place, je reviendrai et je vous prendrai avec moi ». Jésus qui nous promet de nous prendre avec lui, qui ne nous abandonnera jamais.

- Contemplons notre Sauveur qui nous ouvre sa « demeure ».

Point spi : attendons, désirons cette place que Dieu nous a préparée, plus que tous les avancements de la terre.

— 

3. « Je suis le Chemin ». Jésus qui n’est pas seulement le but, mais déjà la route vivante sur laquelle nous pouvons avancer.

- Contemplons la Vérité et la Vie qui viennent jusqu’à nous.

Point spi : ne cherchons pas de recette, alors qu’Il est là.

— 

Samedi : Discours après la Cène (Jean 14, 7-14)

1. « Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? ». Jésus qui s’étonne de nos lourdeurs, de notre lenteur à croire.

- Adorons le Fils qui repose dans le sein du Père.

Point spi : remontons toujours dans notre prière jusqu’à la Trinité.

— 

2. « Celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais ». Jésus qui nous voit semblables à lui, portés par la foi à un haut niveau de collaboration avec Dieu.

- Suivons le Maître de la Danse qui nous entraîne dans son jeu.

Point spi : n’ayons pas moins d’ambition que le Seigneur n’en a sur nous.

— 

3. « Tout ce que vous demandez en mon nom, je le ferai ». Jésus qui est tout heureux d’exercer pour nous ce pouvoir reçu du Père : à ceux qui invoqueront son Nom avec foi, tout sera accordé !

- Admirons l’Intendant des biens du Ciel, qui dispose de toute la confiance de son Père.

Point spi : demandons avec foi, insistance, confiance.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.