Du 8 au 14 Décembre 2019

IIe semaine de l’Avent

par le père Michel Gitton

vendredi 6 décembre 2019

Flambeaux Notre-Dame de Fourvière pour la procession du 8 décembre.
© Pascale Deloche / Godong

Dimanche de la IIe semaine de l’Avent (Année A)

Jésus le petit enfant désarmé qui conduit les grosses bêtes (Isaïe 11, 1-10).

 Adorons l’Enfant de Bethléem exerçant déjà une royauté cachée, appelant à lui les Mages de toutes les nations.

Point spi : ne croyons pas trop aux solutions de force.

Jésus qui s’est fait « serviteur des juifs en raison de la fidélité de Dieu », pour les gagner à l’Alliance nouvelle (Romains 15, 4-9).

 Adorons l’Enfant né sujet de la Loi.

Point spi : ayons une grande estime de nos frères juifs.

Jésus « plus fort » que Jean Baptiste qui donne le baptême dans l’Esprit (Matthieu 3, 1-12).

 Adorons le Dieu fort qui vient mettre le feu sur la terre.

Point spi : espérons partager la foi avec le plus grand nombre.

Lundi 9 Décembre 2019 : SOLENNITÉ DE L’IMMACULÉE CONCEPTION DE LA VIERGE MARIE

Jésus très habile qui vient contourner le mal : s’infiltrer dans la génération humaine et la transformer.

 Adorons l’Homme fort, plus fort que le Démon.

Point spi : soyons inventifs, face au mal, ne nous laissons pas prendre de court.

Jésus très doux, qui confie à la femme - la pièce la plus délicate de l’ensemble - la responsabilité de porter avec lui le poids de la Rédemption.

 Adorons Jésus, né de la femme, né sujet de la Loi.

Point spi : ayons une vision grande et noble de la féminité.

Jésus très pur qui n’a besoin que d’un cœur droit pour venir dans ce monde, qui n’a rien réclamé d’autre pour nous visiter.

 Adorons le Sauveur très pur né d’une vierge pure.

Point spi : ayons une grande estime de la pureté, ne la voyons pas comme un manque.

Mardi de la IIe semaine de l’Avent (Isaïe 40, 1-11)
 
« Consolez, consolez mon Peuple ». Jésus qui rend des forces et du courage aux cœurs brisés, qui n’y croient plus.

 Adorons Jésus regardant les foules « sans berger ».

Point spi : ne laissons pas les pauvres sans avoir au moins cherché à leur donner une parole de consolation.
 
« Une voix proclame ». Jésus dont la Parole a retenti dans notre monde comme un appel et un avertissement, qui maintenant s’est répandu dans tout l’univers.

 Adorons Jésus les instruisant « longuement » des mystères du Royaume.

Point spi : ne nous taisons pas quand les hommes ignorent encore la Bonne Nouvelle.
 
« Il vient avec puissance, son bras lui soumet tout ». Il a les moyens de soutenir ses prétentions, et de tenir ses promesses, Lui !

 Adorons Jésus, qui donne sa vie en gage des biens du Ciel qu’il nous a promis.

Point spi : cherchons à tenir nos promesses vis-à-vis de Dieu et des autres.

Mercredi de la IIe semaine de l’Avent (Isaïe 40, 25-31)
 
« A qui me comparer ? ». Le Seigneur incomparable, pas d’égal, pas de rival, pas de partage d’influence.

 Adorons Jésus, l’Unique roi de notre vie.

Point spi : ne nous laissons pas troubler par des craintes vaines : Lui seul dirige vraiment notre vie.
 

« Il ne faiblit pas ». Jésus qui tient bon face à tout ce qui écrase l’homme, qui ne lâche pas la partie.

 Adorons le Gardien d’Israël qui ne dort pas ni ne sommeille.

Point spi : reprenons des forces auprès de Lui.
 

« Son intelligence est insondable ». Jésus, si sûr dans son jugement, tellement au-dessus des raisonnements humains.

 Adorons la Sagesse jamais prise en défaut.

Point spi : acceptons de remettre en cause nos fausses évidences.

Jeudi de la IIe semaine de l’Avent (Isaïe 41, 13-20)
 
« Je viens à ton secours, le Saint d’Israël est ton rédempteur ». Jésus qui est venu pour cela : prendre la défense de sa créature maltraitée, l’arracher aux exploiteurs, aux tyrans, aux démons...

 Adorons le Dieu qui « rachète », qui prend parti pour l’homme.

Point spi : ne nous habituons pas à trouver normale la souffrance des autres.
 
« Toi, tu te réjouiras dans le Seigneur ». Jésus qui se plait à retourner les situations, à donner à la femme stérile la joie d’une nombreuse progéniture, à installer le pauvre dans une belle maison.

 Adorons le Roi juste, qui va un jour rétablir toute chose.

Point spi : essayons de semer de la joie dans le cœur de ceux qui n’en ont pas beaucoup.
 
« Qu’ils comprennent tous que la main du Seigneur a fait cela ». Jésus qui ne veut pas que le nom de son Père soit blasphémé.

 Adorons le Fils porteur de l’honneur de son Père.

Point spi : ne laissons pas sans réponse la question du mal qui nous est jetée à la figure.

Vendredi de la IIe semaine de l’Avent (Isaïe 48, 17-19)
 
« Je suis le Seigneur qui te donne un enseignement salutaire ». Jésus enseignant, qui nous forme, peu à peu, à son école.

 Adorons le Maître de Sagesse qui nous dispense les secrets divins.

Point spi : ne cessons pas de chercher et de quêter la lumière.
 
« Qui te guide sur le chemin où tu marches ». Jésus notre guide, qui a frayé devant nous le chemin, franchi les passages périlleux.

 Adorons notre « premier de cordée » passant devant nous au « ravin de la mort ».

Point spi : ne quittons pas sa trace, mettons nos pas dans ses pas.
 
Jésus notre rédempteur : celui qui nous a « rachetés » au plus haut prix, nous a réclamés au Démon.

 Adorons le Sauveur qui nous rend vraiment libres.

Point spi : ne retombons pas dans notre ancienne servitude.

Samedi de la IIe semaine de l’Avent (Siracide 48, 1-4.9-11)
+ Saint Jean de la Croix

« Il surgit comme un feu ». Ce qui est dit d’Elie s’applique tellement à Jésus ! Son irruption parmi nous, pour mettre le feu sur la terre.

 Adorons l’invité inattendu, l’hôte imprévu, qui vient tout bousculer dans nos vies.

Point spi : acceptons que nos projets et nos rêves soient passés au feu.

« Il ferma le ciel à trois reprises ». C’est Jésus, au contraire, qui l’a ouvert par trois fois (Nativité, Baptême, Transfiguration), avant d’y monter lui-même.

 Adorons Celui qui est venu du Père et qui retourne au Père.

Point spi : que notre prière force la porte du ciel, « le désir du ciel autant obtient qu’il espère » (Saint Jean de la Croix).

« Tu fus emporté dans un tourbillon de feu ». Jésus que la mort n’a pu retenir, Jésus qui a franchi les limites de notre terre, tout en restant l’un d’entre nous.

 Adorons Jésus qui nous entraîne dans son Ascension.

Point spi : ne cherchons pas la sécurité pour maintenant.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.