Du 12 au 18 Mars 2017

IIe semaine de Carême

par le père Michel Gitton

vendredi 10 mars 2017

Dimanche de la IIe semaine de Carême (Année A)

1. Jésus qui est allé nous chercher jusqu’à Ur en Chaldée (Genèse 12, 1-4a).

 Adorons le Compagnon de nos routes.

Point spi : mettons-nous en route hardiment à sa suite.

2. Jésus qui a manifesté sa grâce parmi nous, celle qui nous était préparée dès l’origine (2 Timothée 1, 8b-10).

 Adorons notre Sauveur qui nous tend les bras.

Point spi : prenons avec lui notre part de souffrance.

3. Jésus qui nous entraîne sur la montagne pour prier avec lui (Matthieu 17, 1-9).

 Adorons le Seigneur transfiguré qui nous fait entrer dans sa lumière.

Point spi : écoutons de toutes nos oreilles ce qu’il a à nous dire.

Lundi de la IIe semaine de Carême : La mesure sans mesure (Luc 6, 36-38)

1. Jésus, contemplateur extasié de la Miséricorde du Père, lui en qui se révèlent tous les trésors de cette miséricorde pour les pauvres et les pécheurs.

 Adorons le Miséricordieux.

Point spi : ouvrons notre propre cœur à toute misère morale ou physique.

2. Jésus qui nous applique la mesure dont nous nous servons avec les autres, qui prend au sérieux nos choix.

 Adorons le juste Juge.

Point spi : veillons sur nos pensées, ne laissons pas stagner des jugements accusateurs.

3. Jésus qui partage avec ses disciples la joie du don, la générosité sans calcul, et en retour, l’accueil émerveillé de la bonté du Père.

 Vénérons le Fils enveloppé de la joie de Dieu.

Point spi : vivons dans le constat de la surabondance divine.

Mardi de la IIe semaine de Carême : Le seul Maître (Matthieu 23, 1-12)

1. Jésus qui se désole des hypocrisies et des faux-semblants, du peu de sérieux des hommes religieux.

 Adorons Celui pour qui « dire » et « faire » sont une même chose.

Point spi : écoutons nos prêtres, même et surtout si nous voyons leurs faiblesses.

2. Jésus qui est notre seul véritable Enseignant, notre vrai rabbi, qui nous ouvre les secrets de Dieu.

 Adorons notre Maître, qui apprend tout de son Père.

Point spi : ne nous laissons pas impressionner par la science conquérante et réductrice.

3. Jésus qui ne veut pas que ses amis prennent des allures de petits chefs, qui nous apprend l’art d’être des disciples.

 Adorons le Roi humble et pacifique qui s’entoure des cœurs simples.

Point spi : ne nous mettons pas en valeur dans l’exercice de nos responsabilités.

Mercredi de la IIe semaine de Carême : L’annonce de la Passion et la demande des fils de Zébédée (Matthieu 20, 17-28)

1. Jésus qui prépare ses disciples à ce qui va suivre, patiemment.

 Vénérons notre Roi, dans son abaissement volontaire.

Point spi : pensons à sa Croix quand nous souffrons du fait des autres.

2. Jésus blessé dans son amour pour ses disciples, souffrant de voir leurs ambitions mesquines, leur désir de dominer, leur jalousie, alors qu’il leur a ouvert son cœur et annoncé sa Passion.

 Adorons le Maître qui entraine derrière lui une si pauvre troupe.

Point spi : laissons monter en nous les grands désirs, ne nous arrêtons pas aux petits succès.

3. Jésus osant malgré tout proposer à ces hommes faibles de le suivre jusqu’à la Croix, ce qu’ils feront.

 Acclamons le Messie doux et humble, qui est aussi le Victorieux.

Point spi : ne nous décourageons pas devant notre médiocrité.

Jeudi de la IIe semaine de Carême : Le pauvre Lazare (Luc 16, 19-31)

1. Jésus plus pauvre que Lazare, à la porte d’un monde assoupi dans ses richesses, qui sont pourtant les dons de son Père, mais détournés et pervertis.

 Reconnaissons Jésus, devenu si pauvre pour nous, lui qui nous a « enrichi de sa pauvreté ».

Point spi : aspirons à prendre la dernière place.

2. Jésus plus consolé que Lazare, lui que le Père a pris dans son sein.

 Vénérons le Fils si heureux dans les bras de son Père.

Point spi : voyons dans le moindre de nos frères la gloire qui sera la sienne près de Jésus.

3. Jésus, plus ressuscité que Lazare (de Béthanie) et qui n’a pourtant pas entraîné l’adhésion de tous.

 Adorons Celui qui ne force pas la porte de notre cœur.

Point spi : arrachons par la prière et l’apostolat les âmes à l’enfer.


Vendredi de la IIe semaine de Carême : Les vignerons homicides (Matthieu 21, 33-43.45-46)

1. Jésus qui se retire de l’héritage pour en laisser la jouissance aux hommes, qui prend au sérieux leur revendication d’autonomie, attendant sans cesse leur retour.

 Adorons le Fils qui entre totalement dans les pensées du Père.
Point spi : ne nous imposons pas à ceux qui nous refusent.

2. Jésus qui maintient le contact, renoue les alliances, vient habiter chez les pécheurs.

 Adorons l’Envoyé du Père dans notre monde violent et ingrat.

Point spi : continuons à tendre la main.

3. Jésus qui, en s’exposant à la méchanceté des hommes, prépare l’ultime victoire.

 Contemplons la Pierre d’angle derrière la pierre de scandale.

Point spi : ne nous décourageons pas après nos plus cuisants échecs.

Samedi de la IIe semaine de Carême : L’enfant prodigue (Luc 15, 1-3.11-32)

1. Jésus qui assiste impuissant au départ de son petit frère, qui devine l’horrible choix et ses conséquences.

 Adorons le Fils dans l’amour éternel du Père.

Point spi : estimons-nous heureux quand nous avons pu prier.

2. Jésus qui rejoint incognito son frère dans sa déchéance.

 Adorons Celui qui s’est plongé dans la boue pour nous en tirer.

Point spi : couvrons du manteau de notre miséricorde la honte de nos frères, et nous-mêmes jetons-nous dans les bras du Christ.

3. Jésus qui porte sur son dos son frère « qui était mort », afin de le ramener au Père.

 Adorons « l’homme fort » qui nous entraîne vers le Père.

Point spi : croyons à l’issue possible, à la conversion des plus endurcis.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication