IGOR ET GRICHKA BOGDANOFF REPONDENT !

mercredi 20 octobre 2010

Mis en cause par Marianne qui a publié samedi des extraits d’un document anonyme de 2003 qui émettait des doutes sur la qualité scientifique de leur travail, Igor et Grichka Bogdanoff rendent publique une lettre ouverte (également écrite en 2003) par Daniel Sternheimer, Directeur de recherche au CNRS mais aussi Directeur des thèses injustement incriminées.

Cette lettre, dont le texte intégral est joint au présent communiqué, invalide intégralement le document diffusé par Marianne.
En voici des extraits (pages 2 et 4) :

« Pour les thèses, toute la procédure a été conforme à la réglementation en vigueur, appliquée parfois avec sévérité. Grichka et Igor Bogdanoff, chercheurs non rétribués, ont été régulièrement inscrits en doctorat au Centre d’ Études Nucléaires de l’Université de Bordeaux I, en 1991/92 et 1992/93. Ils avaient pour cela les diplômes requis. »

« Les options scientifiques et philosophiques des Bogdanoff ne sont pas les miennes : cela n’autorise ni à les censurer ni à ne pas sanctionner par un diplôme un travail effectué comportant un intérêt et une originalité reconnus par les rapporteurs extérieurs. Au delà des commentaires extrêmes suscités par les Bogdanoff, dont l’enthousiasme sympathique est parfois irritant, il reste qu’ils ont, en matière scientifique, un point de vue qui interpelle et mérite intérêt. Pour ce qui est de la recherche, celle-ci concerne la question complexe et hautement spéculative de la Singularité Initiale de l’espace-temps au voisinage du « Big Bang »ainsi que les outils mathématiques utilisables pour la traiter. Selon leur approche, à l’échelle de Planck – avant le Big Bang – l’Univers était en équilibre thermique (« état KMS »). Alors le temps, complexe, oscille entre temps réel et temps imaginaire ; la métrique (distance d’espace-temps) fluctue entre la forme minkowskienne de la relativité restreinte (notre Univers) et la forme euclidienne (la Singularité Initiale). Dans ce cadre les idées conventionnelles sur le début de l’Univers sont considérablement modifiées, particulièrement la notion de Singularité Initiale.

L’approche des Bogdanoff, selon les rapporteurs, présente des idées nouvelles qui ont des implications plausibles en cosmologie et dans d’autres phénomènes gravitationnels. La partie mathématique de la thèse de Grichka (dont le résultat mentionné plus haut) est motivée par ces idées. Certes, leur style est non-standard dans les publications scientifiques. Mais ceux qui (comme les rapporteurs et d’autres qui ont passé du temps à discuter avec eux) veulent s’en donner la peine peuvent découvrir un point de vue original et, le cas échéant, s’en inspirer. La recherche ne procède pas autrement. »

Messages

  • Bonjour à tous,

    J’ai lu Dieu et la science et Le visage de Dieu des frères Bogdanov, de même j’ai parcouru le rapport du CNRS. Aussi mes réflexions et mes interrogations sont les suivantes. Tout d’abord j’ai trouvé les livres des Bogdanov fort instructifs et très bien écrits : ces ouvrages cherchent à rendre accessible au plus grand public les dernières découvertes scientifiques en astrophysique ou en physique, et je dois dire qu’ils s’y prennent mieux que le CNRS, dont le rapport est tout sauf pédagogique, et qui est plus polémique qu’autre chose. Par ailleurs il est remarquable que les Bogdanov procèdent à des réflexions d’ordre philosophique ou métaphysique à partir des théories scientifiques en cours. Par ailleurs je me demande comment des scientifiques aussi célèbres et jouissant d’une notoriété intellectuelle tels que Jim Peebles (prix Craaford d’Astronomie 2005), Robert W. Wilson (Prix Nobel 1978) et John Matters (Prix Nobel 2006) aient pu préfacé et post-facé Le visage de Dieu si ce livre était truffé d’erreurs ? Pourrait-on suggérer la lecture de « L’équation Bogdanov : le secret de l’origine de l’univers ? » du Pr. Lubos Motl. Ce monsieur est professeur de physique théorique, et il est l’un des chercheurs les plus réputés en théorie des Cordes. Il a été admis dans la Société des Chercheurs de Harvard (2001-2004), l’un des cercles de recherche les plus prestigieux au monde. Très engagé sur le front des idées nouvelles et sur la recherche de solutions de nature à résoudre la crise actuelle de la physique, il est l’auteur d’un article considéré aujourd’hui comme fondateur de la théorie matricielle des Cordes.

    Certes les ouvrages des Bogdanov ne sont pas des traités de science pure et dure, mais ils ont tout l’intérêt de se situer aux confins de la science et de la métaphysique, là où se pose la question de l’origine de l’univers et le sens de l’existence par là-même !!!
    Je voudrais faire remarquer qu’il en va de même de la théorie synthétique de l’évolution dont l’ouvrage de Michael Denton montre les limites et les impossibilités (rien de moins !), et dont le titre est Evolution une théorie en crise (éd. Champ Flammarion, préfacé par Marcel-Paul Schützenberger (1920-1996) qui était membre de l’Académie des sciences, rien que ça !)

    Je remarque que l’article de Marianne manque de sérieux car on ne critique pas la valeur d’une théorie ou d’une thèse en cherchant à disqualifier la ou les personnes qui en sont l’auteur, ni en fouillant dans leurs relations privées. Cela n’a rien de scientifique et c’est plutôt le propre d’une campagne de calomnie ! C’est proprement indigne et détestable !

    Enfin, je devine derrière cette polémique une lutte idéologique de scientifiques imbus de scientisme ou de rationalisme matérialiste enfermés dans les ornières d’une institution de fonctionnaires, alors que la science procède d’un acte de foi dans le caractère intelligible des phénomènes naturels...et la question métaphysique serait de savoir d’où vient cette intelligibilité qui se manifeste dans les lois qui régissent l’univers...Mais ce genre de question dépasse la mentalité de fonctionnaires d’une science instituée…et qui voient leur autorité mise en question…comme ce fut si souvent le cas dans l’histoire des sciences…

    La science est bien plus passionnante quand elle est faite par des scientifiques qui ont l’esprit métaphysique comme Leibniz, Descartes, Galilée, Einstein, Newton, etc...et tant d’autres !!!! Et non par des techniciens obtus !!! Qu’ils soient honnêtes et reconnaissent qu’ils refusent l’idée d’un Dieu créateur !

    A bons entendeurs salut !

  • Alain Fuchs, Président du CNRS, a reçu Igor et Grichka Bogdanoff lundi 25 octobre 2010.

    Suite à cette rencontre, le CNRS a publié un communiqué mercredi 27 octobre 2010.

    Son président s’explique sur un rapport interne du CoNRS (*) élaboré en 2003, portant sur leurs travaux de thèse soutenus en 1999 et 2002. Des extraits de ce rapport avaient été cités par le magazine Marianne dans son édition du 16 octobre et largement repris dans les médias.

    Dans le souci de lever les doutes sur la validité des thèses d’Igor et Grichka Bodganoff et de mettre un terme à la polémique, le CNRS déclare :

    « le CoNRS n’a pas compétence pour juger si la procédure administrative d’attribution d’un doctorat a été ou non correctement appliquée. »

    « il n’a jamais été demandé au CoNRS de remettre en cause la délibération d’un jury de thèse, qui reste souverain. »

    « Le président du CNRS a souligné que le CNRS n’a jamais fait état de ce rapport ; à ce titre, il est regrettable que des éléments en aient été diffusés. »

    Igor et Grichka Bogdanoff se disent satisfaits par cette mise au point qui prouve finalement que le CNRS n’a jamais remis en cause l’obtention de leurs thèses de doctorat, contrairement aux allégations de Marianne.


    (*) Placé auprès du CNRS, le CoNRS est le COmité National de la Recherche Scientifique qui regroupe les instances de conseil et d’évaluation de la recherche scientifique.

  • Bonjour !

    Je trouve très honorable de la part de M. Fuchs d’avoir fait cette démarche. Le CNRS en ressort grandi et les frères Bogdanoff réhabilités dans leur image et leur probité intellectuelle.

    En revanche, il semble bien que certains cherchent à leur nuire. Serait-ce parce qu’ils osent parler de Dieu et de science sans les considérer comme incompatibles ?

    Affaire à suivre !

    Fraternellement dans le Christ !

  • IGOR ET GRICHKA BOGDANOFF : LE CNRS DESAVOUÉ PAR LA CADA

    Après le communiqué de l’Université de Bourgogne du 29 octobre qui dissipait toute confusion concernant la validité du contenu scientifique des thèses de Doctorat soutenus par Grichka Bogdanoff en Mathématiques et par Igor Bogdanoff en Physique Théorique, c’est à présent à la CADA (Commission d’Accès aux Documents Administratifs) de réagir :

    En effet, la Commission vient de déclarer dans un avis officiel rendu le 5 Novembre 2010 (ci-joint au présent communiqué) que la publication du rapport interne du CoNRS sur les travaux scientifiques d’Igor et Grichka Bogdanoff n’est pas légale.


    Dès 2002, six articles présentant ces travaux de recherche sur l’Univers avant le Big Bang avaient déjà été validés par des comités de lecture prestigieux, dans les plus grandes revues de chercheurs (dont Annal of Physics).

    Le 29 octobre dernier, l’Université de Bourgogne et son école doctorale -qui a encadré les travaux de recherches scientifiques des deux frères- a réaffirmé publiquement de façon ferme et définitive, que les travaux de thèses de Doctorat de Grichka Bogdanoff (1999) et d’Igor Bogdanoff (2002) ont été soumis à un processus d’évaluation conforme à la procédure en vigueur dans toutes les universités de France. L’Université a également confirmé que le contenu scientifique des deux thèses a été évalué et validé par un jury de scientifiques dont la décision souveraine ne peut être remise en cause.

    Ainsi, le document anonyme de 2003 cité par un article de Marianne du 16 octobre et à l’origine d’un scandale médiatique sans précédent dans le paysage scientifique hexagonal, n’a finalement aucun fondement - tant scientifique que légal - comme le soutiennent Igor et Grichka depuis bientôt trois semaines.

    Le succès de leur dernier livre Le Visage de Dieu où ils montrent que l’Univers n’est pas né par hasard (n’en déplaise à certains chercheurs) pourrait être à l’origine de cette étrange polémique.

  • Où l’on apprend qu’il existe, aussi, un Jérôme Bogdanoff.

    Pathétique que de découvrir cela sur un site catho.

  • Bonjour Lucide,

    Si votre d’humour est tourné contre moi, j’avoue trouver cela très drôle. La longueur de votre commentaire est digne d’un extra-lucide, mais attention à l’éblouissement !...L’aveuglement idéologique se révèle par le côté lapidaire de votre réaction.

    Seriez-vous un âne au point de croire qu’un chrétien, et à fortitiori un catholique authentique, peut ne pas être créationniste ? Pensez-vous vraiment que l’idée d’un Dieu créateur soit incompatible avec la possibilité d’une recherche scientifique ? Ne serait-ce pas plutôt le contraire, en ce sens que Dieu est la garantie d’un ordre intelligible de l’univers et des phénomènes qui le composent ! Mais je ne vais pas m’attarder plus longtemps avec quelqu’un qui croit tout savoir et tout voir comme dans du cristal ! Car un tel personnage n’a besoin de personne pour apprendre quoi que ce soit !

    Je ris avec vous !!! Mais de vous !!! Ah ! Ah !

    Fraternellement dans le Christ !!!

    "L’humour renforce notre santé d’esprit et notre instinct de survie". Charlie Chaplin !

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.