"Hors-la-loi"

par Marie-Christine Renaud d’André

mardi 21 septembre 2010

Cette œuvre, présentée en compétition officielle au dernier Festival de Cannes, a suscité des polémiques politiques, mais n’a pas suscité l’enthousiasme des critiques.

http://www.famillesmedias.org/films/detail/archive/2010/september/article/hors-la-loi/

A lire :

Jean Monneret. La désinformation autour du film Hors-la-loi., éd. L’étoile du berger, 2010, 102 pages, 16 €

Dans une critique argumentée, Jean Monneret montre que dans ce film, Bouchareb aggrave la version FLN du soulèvement de Sétif – Guelma. S’appuyant sur les travaux de Vétillard, du préfet Benmebarek, de Mohamed Harbi et de Mahfoud Kaddache, l’auteur dément que les Européens aient tiré des balcons et que le commissaire Olivieri ait tué le porte-drapeau. Il n’y avait ni milice ni tir de mitrailleuse, et le calme à Sétif est revenu à 10.h30, alors que deux Européens avaient été tués bien avant 9h.00 . Quant aux fours à chaux de Guelma, ce n’étaient pas des fours crématoires.

Sa critique des auteurs anticolonialistes le conduit à conclure que des médias incompétents culpabilisent les Français et mettent l’opinion en condition en faveur de flux migratoires incontrôlés. Ainsi la politique européenne favorise-t-elle l’effacement des nations. Quant à la guerre des mémoires, ce n’est pas une responsabilité française, elle a été allumée dans les années 90 par la Fondation algérienne du 8 mai 1945. Il revient aux historiens, et non aux idéologues, de rétablir la réalité des faits.

Maurice Faivre

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.