In Memoriam

Henri d’Orléans, comte de Paris (1933-2019)

par Fabrice de Chanceuil

lundi 21 janvier 2019

Le Prince Henri d’Orléans, Comte de Paris, Duc de France, Chef de la Maison de France, est décédé à 85 ans, ironie de l’Histoire ou marque du destin, le lundi 21 janvier, jour anniversaire de la mort du Roi Louis XVI.

Le Prince était né le 14 juin 1933 au Manoir d’Anjou, à Woluwe-Saint-Pierre en Belgique, où sa famille résidait en raison de la loi d’exil imposée aux anciennes familles régnantes. Il était le fils du Prince Henri d’Orléans (1908-1999) et de la Princesse Isabelle d’Orléans-Bragance (1911-2003).

Avant l’abrogation de la loi d’exil en 1950, il est autorisé, par décret spécial, à suivre ses études en France. Après un cursus à l’Institut d’études politiques de Paris, il est mobilisé, en 1957, pour la guerre d’Algérie où il est décoré, pour fait d’armes, de la Croix de la Valeur militaire. Il choisit ensuite de rester dans l’armée et est affecté dans différents corps d’armée ainsi qu’au Secrétariat général de la Défense nationale par décision du Général de Gaulle.

Ayant quitté l’armée en 1974, il se lance, avec plus ou moins de succès, dans les affaires, créant même dans les années 1980, sous le nom de Lys bleu et de Royalissime, des parfums pour femme, tout en laissant exprimer, par la peinture, son tempérament d’artiste. Intéressé, par vocation, à la chose publique, il crée en 1981, avec Michel Baroin, le Centre d’études et de recherches sur la France contemporaine (CERFC) qu’il transforme, en 1999, à la mort de son père, en Institut de la Maison royale de France (IMRF).

Il devient alors Chef de la Maison de France, intervenant régulièrement, par des communiqués, dans la vie politique française, en dernier lieu pour appeler les Gilets jaunes à garder leur calme afin de mieux faire passer leur message. Attaché à la fois à la souveraineté de la France et à l’écologie intégrale telle que prônée par le Pape François. Décoré, en 2008 des insignes de chevalier de la Légion d’Honneur des mains de Nicolas Sarkozy, il était également assez proche de la droite française.

Marié en 1957 avec Marie-Thérèse de Wurtemberg, qui lui a donné cinq enfants, le Prince, après son divorce, s’était remarié en 1984 avec Micaela Cousino, suscitant, pendant quelques années, un conflit avec son père.

C’est son fils aîné, le Prince Jean d’Orléans, Duc de Vendôme, né en 1965, qui devient à partir de maintenant le Chef de la Maison de France.

Le Prince Henri d’Orléans a été inhumé, le samedi 2 février, à la Chapelle royale de Dreux, nécropole de la Famille d’Orléans, où il repose désormais.

— -

Le reportage sur les obsèques

https://lincorrect.org/funerailles-capetiennes/?fbclid=IwAR0cGCFVQWFr-dF1qOuCvW9lrbb_GiKCMnnTMe28ysu9s9-nEgeWJEXw7wk

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.