France-Empire

Relance d’une maison d’édition

mardi 19 février 2019

L’éditeur Frédéric Aimard et l’historien Philippe Delorme ont en projet de relancer la maison d’édition France-Empire.

Initialement, ce projet passait par le lancement d’une revue. Mais le manque de soutiens et d’autres circonstances n’ont pas permis de valider ce projet qui va donc prendre d’autres formes.

« France-Empire » ! Pourquoi ce nom ?

Nous serions bien en peine de dire ce que voulait exactement le fondateur de cette maison d’édition en 1945, alors que la France comptait sur son empire colonial pour retrouver son rang dans le concert des nations. Au sortir d’une guerre où il avait perdu beaucoup de son prestige et de ses richesses, notre pays entrait pourtant rapidement dans un processus de décolonisation où la montée des nationalismes, le communisme et déjà un certain islamisme, tout comme l’impérialisme américain ne lui faciliteraient pas les choses, pour ne rien dire des faiblesses internes de la IVe République.

Yvon Chotard, homme de grande fidélité à l’héritage culturel et spirituel de son pays, participa à sa manière au relèvement qui aboutira à cette période de notre histoire économique qu’on appellera « les 30 glorieuses ». Il fut d’abord un éditeur de livres d’histoire, sans craintes et sans sectarismes, et en même temps un dirigeant du syndicalisme patronal, adepte du dialogue social et de la formation professionnelle...

Vers la fin de sa carrière, Yvon Chotard avait cédé sa maison à un solide groupe industriel familial... qui a été bousculé par les soubresauts d’une autre période que d’aucuns ont appelé les « 30 piteuses ». Aujourd’hui, de par les hasards de la vie économique et du droit, le nom de cette maison d’édition, qui a présidé à la parution de 5000 titres en 70 ans – un exemplaire de chacun des 2860 livres édités par Yvon Chotard lui-même sont conservés à l’abbaye d’Ardennes près de Caen – ce nom donc est entre nos mains.

Nous aurions pu le laisser aux historiens des entreprises disparues. Mais il nous semble que, parmi les lecteurs qui aiment l’histoire, chez les libraires, les bibliothécaires, « France-Empire » évoque quelque chose de positif sur quoi nous aimerions construire une nouvelle aventure.

Comme Yvon Chotard, nous nous sentons les héritiers d’un héritage culturel, politique et spirituel plus que millénaire. Nous aimons l’histoire, pas forcément celle que l’Education nationale veut apprendre à nos enfants où, sous le prétexte de leur permettre d’échapper à tout déterminisme, on en ferait une génération décérébrée si, heureusement, de forts contrepouvoirs n’enrayaient la marche au désastre.

Sans forcément être adeptes du « roman national » – les possibles de notre pays étaient nombreux à chacune des périodes charnières où il s’est constitué, a failli disparaître, s’est reconstitué... – nous croyons à la force d’un héritage reçu de nos pères. La repentance systématique sur le dos de nos ancêtres nous paraît une chose stupide et immorale qui n’apporte rien aux victimes anciennes et encore moins aux supposées victimes actuelles. Nous aimons l’histoire objective, fondée sur des faits le plus possible vérifiés et sur des analyses où l’intuition ne doit jamais devenir un système pour tout ramener à ce qu’on croirait dès le départ.

Nous croyons pourtant qu’il est bon d’admirer les héros de notre passé, leurs aventures, leurs réalisations, les traces qu’ils ont laissées dans notre pays et dans le monde entier... C’est là que ce nom de « France-Empire » retrouve sans doute son sens, notamment pour la revue que nous lançons aujourd’hui. Elle fera le tour de France et le tour du monde et rafraîchira notre mémoire sur des amitiés françaises qui subsistent ou qui ne demandent qu’à revivre. Nous visons à vous instruire et à vous distraire en partageant un patrimoine dont le nom « France-Empire » est, à sa modeste mesure, un élément en lui-même. Telle est notre conviction que nous espérons vous faire partager très bientôt.

Philippe Delorme et Frédéric Aimard

https://www.facebook.com/franceempire2017

Messages

  • J’ai bien connu Yvon Chotard quand il était VP du CNPF et aussi VP de la Fondation Nationale de l’Enseignement de la Gestion des Entreprises que je présidais. Je suis content de vous aider.

  • Je suis heureux de voir que Frédéric Aimard reprend France-Empire. Tous mes voeux de succès. J’avais pour ami Jean Deruelle, j’espère que son livre sur l’Atlantide sera réédité.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.