MEDJUGORJE

Faire confiance à Pierre

par Natalia BOTTINEAU

jeudi 6 août 2015

La Congrégation pour la doctrine de la foi, présidée par le cardinal Müller, devrait trancher : les apparitions de la Vierge à Medjugorje en Bosnie-Herzégovine ne seraient pas authentiques. Mais ce jugement ne sera pas rendu public. Des millions de pèlerins sont blessés par des indiscrétions anonymes... Le dernier mot appartient au pape François...

Quand il y a des « fuites » je me demande toujours qui manipule qui et pourquoi : il vaut mieux ne pas en tenir compte.

« Mais, me dit une interlocutrice très proche, quand même, s’il n’y a pas eu apparition, tout était un leurre. »

Mais non, pas « tout », et même, pas l’essentiel ! On prie : « tu ne peux ni te tromper ni nous tromper » : Dieu ne nous trompe pas. Mais c’est vrai que ce n’est pas parce que tu reçois de grandes grâces quand tu pries la Vierge Marie dans tel lieu, telle église, qu’elle y apparaît.
Il y a des Visitations invisibles mais non moins certaines et efficaces. « Elle est plus mère que reine », dit un Docteur de l’Église : sainte Thérèse de Lisieux.

« Mais c’est "là-bas" que je me suis convertie ! Et pas que moi ! »

Quand un cœur sincère prie la Vierge Marie, elle répond toujours. Elle ne nous abandonne pas.

«  On me dit que j’ai été grugée, et cela, c’est insupportable ! »

Oui, c’est insupportable. Parce qu’il y a peut-être dans les paroles que tu entends un tout petit quelque chose qui n’est pas de Dieu.

«  Comment cela ?  »

J’avoue que quand des amis m’ont entraînée en Bosnie, dans les années quatre-vingt, je me suis demandé pourquoi j’avais fait un si long voyage. Cependant, j’ai vu là des personnes qui priaient, se confessaient, allaient recevoir l’eucharistie avec ferveur. Faisaient le chemin de croix sous une pluie torrentielle. Jeûnaient deux fois par semaine et priaient le chapelet tous les jours, étaient solidaires. Je n’étais pas convaincue qu’il y avait « apparition » mais je constatais que j’étais dans un sanctuaire où des foules trouvaient Dieu.

C’était d’autant plus impressionnant dans la Yougoslavie communiste d’avant la chute du mur de Berlin. Et aujourd’hui je suis contente d’avoir vu cela. Mais je n’y suis jamais retournée.

«  Pourquoi nous jeter à la figure qu’on est trop crédules, qu’on s’est fait rouler dans la farine ?  »

Tu es en très très bonne compagnie, c’est consolant ! Mais, et c’est là que je voulais en venir : qui parle, au nom de qui ?

La commission créée par Benoît XVI a enquêté et travaillé pendant quatre ans et elle a confié son travail à la Congrégation pour la doctrine de la foi, sans communiquer, fidèle au secret demandé. La Congrégation remettra son avis au Pape, sub segreto, sans faire, elle non plus, de déclaration à la presse. On attend donc la voix du pasteur et le pasteur prend son temps.
Je ne vais pas me mettre dans la position de qui prétend savoir ce que pense le Pape et ce qu’il va dire ou faire. Une chose est sûre : le Pape a un regard de pasteur plein de compassion pour les millions de gens qui ont trouvé du réconfort en Bosnie.

Il dira la vérité (dont officiellement on ne sait rien, abstenons-nous de supputer) mais avec compassion et miséricorde. Et c’est peut-être un peu de cette compassion et de cette miséricorde qui manquent dans les propos qui te blessent.

«  Donc, c’est quoi, ce que j’ai vécu toutes ces années ?  »

Cela semble évident : une vie transformée par le bonheur de découvrir Jésus, l’Evangile, Marie, l’Église, la force des sacrements, l’amour de la Bible, l’amour des prêtres, le service des plus démunis, et la joie de ne plus être seule. Est-ce que ce ne serait pas l’Esprit Saint qui fait cela !? Tu as prié Marie, elle t’a exaucée, cela personne te l’enlèvera. Dieu ne reprend pas ses dons.

«  J’ai quand même mal au cœur…  »

C’est nooor-mal. Cela « râcle » un peu, mais ton amour pour Marie, ta confiance en elle grandissent en se détachant de ce qui les rattachait à des personnes, à l’expérience des autres, à des lieux, à des choses finalement extérieures. Et en même temps, ton expérience intérieure reste intacte, au-then-ti-que !

C’est un roc sur lequel tu as construit, à protéger et à défendre, à fortifier, à faire prospérer. Le Saint-Père, dans ses homélies, ne mâche pas ses mots, mais c’est pour purifier et faire grandir la foi, l’espérance, l’amour, pas pour tout casser.

Oui, il a même dit — j’ai retenu la date : 14 novembre 2013 — que la Sainte Vierge est une « mère » et pas « un chef de bureau des postes qui enverrait des messages tous les jours ». On avait compris de quel côté il penchait…

Le Saint-Père l’a redit le 9 juin, lors de la messe à Sainte-Marthe, alors qu’il revenait de Sarajevo : le Pape a déploré que certains aient « toujours besoin de nouveauté » et dépendent des «  voyants qui nous racontent aujourd’hui la lettre que la Vierge enverra à 16 heures ». 
«  Mais cela a quand même duré 34 ans, depuis le 24 juin 1981…  »

C’est une des choses qui font mal : cela a beaucoup duré. Certains étaient même très « accrocs » aux « messages ». Si les rumeurs étaient confirmées, cela irait dans le sens du… bon sens. Le seul message auquel il faut être « accrocs » c’est l’Évangile : plein d’effets secondaires bénéfiques ! Un message quotidien pas seulement à la messe mais à chaque fois que tu ouvres l’Évangile dans ta journée, comme le recommande le pape François.
Et en instituant la Commission guidée par le cardinal Ruini, Benoît XVI a pensé qu’il était temps, justement, de donner aux fidèles une réponse sûre. En attendant une déclaration officielle, j’aime cette position d’un théologien marial qui faisait observer que Medjugorje est « un lieu manifeste de conversion et de foi », ce qui « n’implique pas forcément la réalité des apparitions ». Il y a de nombreux sanctuaires, en France et dans le monde, dédiés à Marie, mais où elle n’est pas « apparue » : on n’y obtient pas moins de grandes grâces.

«  Qu’est-ce que je dois faire ?  »

Tant que Pierre ne parle pas, il reste à se préparer à accueillir avec confiance ce qu’il va dire, quoi qu’il dise.

«  Il va me falloir du temps... »

Cela tombe bien, le pape François se le donne à lui-même et à tous… Mais sans se mettre martel en tête : il suffit d’attendre paisiblement, sereinement, avec une grande confiance en Dieu, la parole de Pierre, qui a un regard universel, ne cherche que le bien de tous, et pas à flatter un parti, et surtout, qui ne juge pas. »

http://www.medjugorje.ws/fr/

http://www.lepoint.fr/societe/la-vierge-marie-est-elle-apparue-a-medjugorje-19-06-2015-1938041_23.php

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.