Du 10 au 16 Mars 2019 - Ire semaine de Carême

par le père Michel Gitton

vendredi 8 mars 2019

Dimanche de la Ire semaine de Carême (Année C)

Jésus qui s’est inscrit dans l’histoire d’un peuple, qui a assumé toute l’aventure d’Israël et nous installe dans la suite (Deutéronome 26, 4-10).

 Adorons le Dieu fidèle qui nous rejoint dans son Eglise.

Point spi : offrons une part des fruits de notre travail.

Jésus qui nous indique le pas à faire, la petite démarche qui nous fait entrer dans le chemin du salut (Romains 10, 8-13).

 Adorons la Parole qui est tout près de nous, dans notre bouche et dans notre cœur.

Point spi : donnons tout son sens à notre profession de foi.

Jésus qui nous entraîne avec lui au désert pour affronter Satan (Luc 4, 1-13).

 Adorons le Guide sûr qui a affronté pour nous les dangers de la route et les a surmontés.

Point spi : restons sur nos gardes, ne nous laissons pas surprendre par la tentation.

Lundi de la Ire semaine de Carême : Le jugement dernier (Matthieu 25, 31-46)

Jésus qui mettra fin un jour aux équivoques, qui révèlera la ligne de démarcation aujourd’hui cachée entre le péché et la sainteté, mais déjà, par sa seule présence, il « dévoile les pensées secrètes d’un grand nombre ».

 Contemplons le Seigneur de gloire, le Juge ultime, présent dans le Serviteur souffrant, acceptons d’être remis en cause totalement par lui.

Point spi : aimons la vérité, n’ayons pas peur de s’éclairer.

Jésus qui peut être si caché et si présent à la fois : tous nos choix concernent notre vie avec lui, et pourtant nous pouvons dire : « Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu … ? »

 Adorons Celui qui nous laisse de l’espace pour que nous décidions librement, que nous reconnaissions peu à peu sa présence.

Point spi : voyons Jésus dans chaque situation concrète, acceptons son silence et sa soudaine intervention.

Jésus qui se veut jusqu’au bout solidaire de ses « petits », au point de prendre sur lui les négligences qui les affectent.

 Vénérons Sa manière de prendre sur lui les rejets, les calomnies dont sont l’objet ses amis, adorons Jésus présent dans Son Eglise.

Point spi : soyons solidaires de nos frères chrétiens persécutés.

Mardi de la Ire semaine de Carême : La prière filiale (Matthieu 6, 7-15)

Jésus qui retire peu à peu de notre prière tout ce qu’elle comporte de volonté propre, de tendance à imposer à Dieu notre volonté à nous.

 Adorons le Serviteur qui dit jusqu’au bout : « que ta volonté soit faite », adhérons à son obéissance filiale qui ne réclame rien pour lui.

Point spi : apprenons à dire avec tout notre cœur « que ta volonté soit faite », aimons cette volonté.

Jésus qui donne une forme à la prière, où la demande se glisse dans la contemplation, où la considération de nous passe après la considération de Dieu.

 Adorons Celui dont la prière plonge ses racines dans la vie trinitaire, adorons le Parfait Adorateur, écoutons-le, suivons-le.

Point spi : ayons le goût du Saint Nom de Dieu.

Jésus qui nous initie peu à peu à la réciprocité (« comme nous pardonnons »), comme des enfants aimés qui apprennent à se conduire en frères.

 Adorons Celui qui a voulu dire « nous », considérons Celui qui a voulu être le Frère universel.

Point spi : ne nous conduisons pas en enfants gâtés, refusons de fermer notre cœur à ceux qui frappent à la porte et demandent pardon.

Mercredi de la Ire semaine de Carême : Jonas (Luc 11, 29-32)

Jésus qui résiste à notre volonté égoïste de voir des signes pour nous engager à coup sûr, qui bouscule notre prétention à juger avant de nous donner.

 Adorons le Dieu mystérieux et déconcertant qui s’est révélé aux Pères, retrouvons la liberté d’un Dieu qui n’est pas notre chose et qui réclame notre obéissance.

Point spi : accueillons ses appels sans discuter.

Jésus qui donne des signes, mais de préférence ceux que nous n’attendons pas, ceux qui ne s’éclairent que lorsqu’on a commencé à marcher avec lui.

 Vénérons le Verbe incarné venu nous manifester par des signes non équivoques l’Amour du Père, reconnaissons Celui qui ne nous demande pas de le chercher dans le vide (cf. Isaïe. 45, 15-26), accueillons Sa lumière surabondante.

Point spi : sachons lire les signes du passé, ne soyons pas ingrat pour les grâces reçues.

Jésus qui se fait pour nous le signe, le vrai : sa vie parle d’elle-même, ses gestes, ses paroles devraient nous suffire largement pour comprendre.

 Adorons le Verbe porteur d’une parole définitive, regardons avec ses yeux le monde qui nous entoure.

Point spi : voyons dans l’Eucharistie le grand « signe » de son amour.

Jeudi de la Ire semaine de Carême : La supplication confiante (Matthieu 7, 7-12)

Jésus qui nous ouvre le secret de sa confiance sans borne, qui nous veut audacieux dans nos demandes et qui s’étonne de nous voir agités et troublés.

 Contemplons le Fils tout abandonné aux mains de son Père.

Point spi : osons tout demander, non par force mais avec confiance.

Jésus qui nous explique ce que c’est qu’un père comme le Père du ciel, qui ne cesse de trouver de nouvelles images pour nous dire sa bonté.

 Vénérons le Fils en extase devant son Père.

Point spi : redisons-nous que nous n’avons jamais été abandonnés.

Jésus qui nous devance par ses dons pour nous empêcher de nous cramponner sur nos droits et avantages.

 Adorons notre grand Frère qui nous donne une place dans la famille, gratuitement.

Point spi : donnons sans attendre, n’exigeons pas que la justice nous soit rendue.

Vendredi de la Ire semaine de Carême : La conversion sans délai (Matthieu 5, 20-26)

Jésus qui a l’audace de proposer aux pécheurs mal dégrossis qui l’entourent une vie de sainteté supérieure à celle des pharisiens.

 Contemplons Sa manière visionnaire de regarder nos vies, lui le Voyant.

Point spi : retrouvons la foi en un avenir lumineux.

Jésus qui prend très au sérieux ce que nous jugeons des peccadilles, qui nous révèle la profondeur du mal et le prix de l’amour.

 Reconnaissons l’Innocent, celui qui n’a aucune complicité avec le mal, adorons le Très-Saint.

Point spi : examinons sérieusement notre vie.

Jésus qui exige un changement d’attitude pour tout de suite, qui n’accepte pas les longs compromis.

 Vénérons l’Agneau qui transforme des loups en brebis.

Point spi : ne remettons pas à demain les choix nécessaires.

Samedi de la Ire semaine de Carême : L’amour des ennemis (Matthieu 5, 43-48)

Jésus qui a payé très cher l’amour des ennemis, qui est passé le premier sur la route.

 Adorons le Fils éternel, pardonnant à ses bourreaux.

Point spi : ne léchons pas nos plaies, regardons celles des autres.

Jésus qui met le doigt sur la fausse sagesse du monde, qui rend folles ses maximes peureuses et vindicatives.

 Adorons la Vraie Sagesse qui panse et guérit.

Point spi : ne disons jamais : « trop bon, trop bête ».

Jésus qui a une si haute idée de nous.

 Adorons l’Ami exigeant qui veut tout, tout de suite.

Point spi : osons l’impossible, ne nous croyons pas si infirmes que cela.

— 

Photo : © Florence Louvet

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.