Des chrétiens pour l’avortement ????

vendredi 19 janvier 2018

Nous avons reçu ce communiqué. Qu’en est-il exactement ?

Le Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne se désolidarise de La Marche pour la Vie organisée ce dimanche 21 janvier 2018

En tant que mouvement chrétien, nous ne nous reconnaissons pas dans cet appel relayé par de nombreuses associations, fidèles et responsables catholiques. Nous dénonçons les messages de culpabilisation, d’intolérance et de haine portés lors de cette marche, sous couvert de valeurs chrétiennes.

« Nous ne voulons pas imposer une manière de penser la foi mais nous voulons vivre l’ouverture et le dialogue pour nous faire grandir les uns et les autres. »

Extrait du Rapport d’Orientation du MRJC 2014-2021

Nous défendons le droit fondamental pour les femmes et les couples d’avoir recours à l’IVG. Ce droit assure la liberté de conscience. L’IVG est une démarche personnelle parfois complexe et difficile notamment au vue des démarches administratives et médicales pouvant être lourdes et culpabilisantes.

C’est pourquoi nous défendons avant tout le droit pour toutes les personnes d’avoir accès à l’information sur les sexualités et les moyens de contraceptions, à des soins gynécologiques, et à un accompagnement dans leurs démarches notamment de parentalité. En ce sens la fermeture de planning familiaux et la multiplication des déserts médicaux dans nos banlieues et dans nos campagnes ne fait qu’accroitre les inégalités d’accès au soin. Nous défendons une présence locale et régulière des acteur.e.s de la santé pour conseiller, sensibiliser et soigner les habitant.e.s de ces territoires.

Nous, mouvement chrétien, sommes solidaires des combats pour l’émancipation personnelle et collective !

Hugues BOITEUX

Secrétaire National

2, rue de la Paix

93500 PANTIN

Tél : 01.48.10.38.30

Twitter : MRJC_com

Facebook : MRJC Jeunes Ruraux

Site : www.mrjc.org

Pour soutenir les actions du MRJC, RDV sur notre page donateurs !

& Rendez Vous du 2 au 5 août 2018 à Besançon pour la Paix : www.rendezvous2018.eu

Messages

  • A mon avis, l’assassinat (meurtre avec préméditation ) par avortement est le pire crime contre l’humanité. Rien ne peut le justifier , sauf s’il faut obligatoirement choisir entre le vie de l’enfant à naître et le vie de la mère et, ici seulement, se pose un problème de conscience . Dans les Dix Paroles de Dieu à Moïse, il est écrit sur les Tables de la Loi : " tu n’assassineras pas ". Ces jeunes sont donc contre Dieu !! Qu’ils regardent le film "Le cri silencieux " afin de voir ce que c’est.
    Autrefois ce crime était puni par les Cours d’Assise.

  • Je ne comprend pas la position que vous affichez.. il ne s"agit pas de condamner...

  • navrant ; les soixante huitards ont fait des petits...

  • La marche pour la vie serait facteur d’intolérance et de haine ? Quid des 200000 avortements annuels dans le silence des pratiques de mort ? Quid de la souffrance post avortement et regrets toute la vie ?
    Dans les conditions actuelles où la difficulté ou simplement l’imprévu d’une grossesse mènent directement à l’avortement sans délai, il n’est pas négligeable de faire émerger un contre- pouvoir qui puisse encourager les femmes hésitantes à porter un enfant . Il est moins question de culpabiliser que d’encourager et accompagner.
    D’autre part il est impossible de nier aujourd’hui scientifiquement que l’embryon est un être humain à la phase 1 de son développement..
    Les mouvements chrétiens quels qu’ils soient ne peuvent remplacer une ignorance par une autre et faire de l’accueil de la vie un simple cas de conscience individuelle mais un appel à accueillir son frère en danger de mort.

  • Vous approuvez donc le massacre des millions d’innocents éliminés dans notre pays depuis l’industrialisation, légale et remboursée par la collectivité, des avortements.
    C’est votre droit.
    Vous êtes responsables de vos affirmations.
    Reconnaissez aux autres chrétiens le même droit et la même responsabilité.

  • Cette position pro avortement tout en se disant mouvement chrétien est une aberration." Tu ne tueras pas" est un des dix commandements que le Seigneur lui-même a affirmé.
    Il ne faut pas confondre le fait de s’intéresser à la souffrance des femmes confrontées à ce problème et la souffrance que l’avortement engendre à son tour. La mort d’un enfant quel que soit son âge ou son stade de développement reste la mort. Car il s’agit bien de cela puisque si l’avortement n’avait pas lieu, l’enfant vivrait. Ajouter de la souffrance à la souffrance au nom d’une prétendue pitié est un défaut de raisonnement majeur. Si ce Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne veut agir pour ces femmes, qu’il fasse ce qu’il faut pour adopter ces enfants ou mieux pour aider ces femmes à les élever elles-mêmes. Être chrétien implique bien souvent d’être en contradiction avec son temps. Il en était de même aux temps romains quand les chrétiens s’élevaient contre les jeux du cirque où des gens se battaient et se massacraient pour le plaisir du peuple.

  • Vous publiez n’importe quoi, maintenant ?

  • Le message du MRJC reflète l’esprit du monde.
    Posons nous la question : Qu’aurait dit et fait le Christ en pareille situation ?
    N’aurait il pas dit de défendre la vie depuis la conception !
    Est ce une émancipation perso et collective que de tuer 200000 enfants par an en France ?
    Vivons dans le monde tout en n’étant pas de ce monde.

  • Cette déclaration du Mouvement Rural de la Jeunesse Chrétienne, la veille de la Marche pour la Vie, est inadmissible et destructrice. Chacun a le droit de s’exprimer suivant ses convictions surtout lorsqu’il s’agit de la vie d’un foetus déjà enfant de Dieu. Il ne s’agit pas de culpabiliser, d’intolérance encore moins de haine mais de défendre un droit Naturel voulu par Dieu en vue de la procréation de Son peuple (le MRJC est bien un Mouvement qui se prénomme Chrétien !!!). Défendre l’ IVG pour tuer et faire souffrir moralement une femme est contraire à l’aide physique et morale qui doit être apportée à cette femme en attente de un enfant en l’entourant d’amour, de respect et de dignité.

  • On croit rêver en lisant ce manifeste !
    Ce mouvement n’est :
    - ni rural : siège social à Pantin
    - ni jeune : formatage des jeunes par de vieux soixante-huitards
    - ni chrétien : comme l’illustre ce rapport d’orientation

  • La lecture de ce texte me donne envie de pleurer, mais il vaut mieux prier pour ce Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne encore victime d’une certaine idéologie .
    Où sont "les messages de haine , de culpabilisation, d’intolérance portés lors de cette Marche pour la Vie" ? Ils n’existent pas ! Pourquoi nier comme l’avait dit Mère Térésa en 1979 que "Le plus grand destructeur de la paix est le crime commis contre l’innocent enfant à naître" ? Pourquoi refuser de voir les ravages de l’avortement ?
    Comme l’avait demandé Jean-Paul II "Il est urgent qu’il y ait une mobilisation générale des consciences pour mettre en oeuvre une grande stratégie pour le service de la Vie".

  • Je partage entièrement la position du Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne qui se désolidarise de La Marche pour la Vie. La décision d’interrompre une grossesse étant toujours un choix difficile, si une femme prend cette décision c’est qu’elle a des motifs importants pour le faire. Le corps d’une femme lui appartient et lui imposer une grossesse par la force s’apparente à un viol.

  • Infirmière IDE
    j’ai passé 18 ans en ouvrant une maison d’accueil pour aider les femmes souhaitant garder leur enfant .
    et accueil , accompagnement des personnes en post ivg en grande souffrance ...
    La douleur de ces femmes , d’hommes également, est très profonde ; il leur faut un long chemin pour se reconstruire ....
    Nous ne pouvions que les entourer , les accompagner , sans jugement ...
    Les responsables c’est la société , le corps médical ....
    combien de lieux leur a t on ouvert face à leurs difficultés passagères ?
    Troubles psychologiques , troubles dans leur sexualité , agressivité ///tout cela est tu.......
    Je ne peux me taire face aux souffrances rencontrées et veut parler en leur noms ....

  • 1°) L’IVG a été classée comme un crime par une encyclique . Dont acte
    2°) Vous utilisez l’écriture inclusive, signe de la pensée unique et "politiquement correcte"
    Bonne journée

  • Madame,
    Monsieur,
    je viens de lire dans son intégralité le texte du MRJC que vous citez afin de vérifier vos dires à la source.
    A aucun endroit je n’ai vu ce propos dans le texte du Rapport d’Orientation du MRJC 2014-2021 . Merci de m’expliquer d’où vous tirez cet extrait cela m’interresse.
    Cordialement

  • La position du MRJC est incompréhensible : l’avortement est l’assassinat d’un enfant innocent et qui ne peut se défendre, il est contraire à tout l’enseignement de l’Eglise ; le Christ a dit "Tu ne tueras point" et aucun raisonnement ne peut justifier une dérogation à ce principe en faveur de l’avortement
    Plutôt que de chercher des justifications à ce qui est un crime, nous devons lutter pour aider les femmes en difficulté qui veulent garder leur enfant pour contrecarrer la propagande pro- avortement qui gagne du terrain même dans les milieux chrétiens.

  • Le manifeste déplore l’accroissement de l’inégalité aux soins. Peut-être.
    Mais l’avortement n’est pas un "soin" ...

  • Le corps d’une femme ne lui appartient absolument pas, pas plus d’ailleurs que celui d’un homme.
    Il serait plus juste que le MRJC change de nom pour le MRJ.
    Il ne se passe plus grand chose en paroisse rurale aujourd’hui en France.
    Merci à France Catholique de diffuser ce genre d’article, cela permet de mieux comprendre la situation catastrophique de la foi catholique dans notre belle campagne.
    Je ne rejoindrai pourtant pas la ville pour autant, car la chrétienté reviendra en France, comme l’a prophétisé Marthe Robin, et ce sera par la jeunesse. Soyons patients.
    Il est important de défendre le droit à la vie, car comme le disait Mère Thérésa, si vous tuez un enfant à naître, pourquoi demain ne pas tuer aussi votre voisin ?

  • Le corps de la femme lui appartient. Avant le rapport sexuel, elle fait ce que bon lui semble - en fait elle devrait, comme chacun, choisir ce qui est le bien.
    Après rapport et fécondation, son corps lui appartient, mais pas celui de l’enfant qu’elle porte en elle et qu’elle a, par son comportement, appelé à la vie. Ici s’applique pour elle - comme pour tous - la loi divine et naturelle : tu ne tueras pas.
    Il faut l’aveuglement du péché pour ne pas voir que les choses sont aussi simples que cela, qu’un mal ne peut être appelé bien, que le mal ne peut en aucun cas être une réponse adaptée. Dieu est simple.
    Être chrétien, ce n’est pas seulement le dire, "avoir été baptisé un jour bien lointain"... c’est croire en la parole de Vie de Jésus, c’est le confesser dans ses actes et dans ses choix. Dur chemin dans lequel la complaisance au mal ne peut être que chute, comme il arrive, hélas, mais jamais choix délibéré.

  • Le corps du bébé n’appartient absolument pas à la femme.

    Le MRJC devrait plus justement s’appeler le MRJ.
    Ce n’est pas chrétien de promouvoir la contraception ou l’avortement.

    L’esprit du monde a vraiment pénétré les instances dirigeantes du MRJC.

    Que nos prêtres défendent la vie et arrêtent de courber l’échine devant ces chrétiens qui suivent la mort, sous prétexte de belles idées larges et de droits de l’Homme.

    Lorsqu’il leur sera demandé : qu’as-tu fait de ton frère le plus vulnérable, que répondront-ils ?
    Nul ne devrait avoir la liberté de tuer.

  • Le MRJC...
    Que ou qui représente-t-il ?
    Pas grand chose de chrétien, et quasiment rien de catholique...

  • J’ai recherché et trouvé sur le site Mrjc le "Rapport d’Orientation du MRJC 2014-2021", et je ne vois pas le passage que vous citez concernant l’avortement.
    Cette information est-elle exacte ?
    Pouvez-vous préciser vos sources ?
    De même pour leur prise de position sur la marche pour la vie
    merci

  • Le corps de l’homme (et donc aussi de la femme), ne lui appartient pas.

    1 Corinthiens 6,19 :
    Ou ne savez-vous pas que votre corps est un sanctuaire du Saint Esprit qui est en vous et que vous tenez de Dieu ?
    Et que vous ne vous appartenez pas ? Vous avez été achetés bien cher !
    Glorifiée donc Dieu dans votre corps.

  • La réponse est là :
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2018/01/le-mouvement-rural-de-la-jeunesse-chr%C3%A9tienne-recadr%C3%A9-par-le-secr%C3%A9taire-g%C3%A9n%C3%A9ral-adjoint-de-la-cef.html

    Pas surpris mais quand même indigné par la réponse de Vincent Neymon, directeur de la communication - secrétaire général adjoint et porte-parole adjoint de la Conference des évêques de France qui termine par : " Au sein de lEglise même, on peut être perdu parfois."
    Mais, Monsieur Neymon, il ne tient qu’à vous de communiquer avec les êveques sur le sujet, sur la base par exemple de :
    Donum Vitae de 1987
    Dignitas Personae de 2008
    Deux documents assez courts, (30 pages environ) simples et faciles à comprendre
    Vous méprisez ces enseignement de l’Eglise, selon vous :"un règlement à suivre"
    Mais en réalité, il s’agit de l’expression de la Vérité dans la recherche du Bien que l’Eglise poursuit depuis la nuit des temps. Cette Vérité est non seulement énoncée dans ces documents, mais tous ses fondements en sont expliqués en détail.
    Quand l’Eglise aura-t-elle une parole claire sur les sujets Bioéthiques ?

    Pour mémoire : l’épiscopat finance à hauteur de 18% le budget du MRJC.

  • Bonjour, 2 messages indiquent avoir lu intégralement le rapport d’orientation et ne pas avoir trouvé le passage cité, mais ils n’ont visiblement pas compris le contenu du communiqué.
    En effet celui-ci cite une phrase : « Nous ne voulons pas imposer une manière de penser la foi mais nous voulons vivre l’ouverture et le dialogue pour nous faire grandir les uns et les autres. » et indique en-dessous qu’il s’agit d’un extrait du rapport d’orientation, ce qui est parfaitement exact et vérifiable (p. 29 dudit rapport).
    Les phrases se trouvant en-dessous ne font pas partie de ce rapport, il s’agit d’une prise de position du secrétaire général Hugues BOITEUX (qui reflète probablement l’opinion générale des adhérents de ce mouvement) non avalisée par le rapport. Ce mouvement, digne émule des "anciens " mouvements de la paix suscités par les officines communistes moscoutaires de la "guerre froide", se présente comme un mouvement de philosophie soixante-huitarde, pleine de bons (apparemment) sentiments, destinée à prôner un droit à une interprétation individualiste et personnalisée du message du Christ, opposé au devoir d’obéissance à l’enseignement du Christ et au Décalogue.
    Le rapport d’orientation utilise d’ailleurs un vocabulaire marxiste-léniniste que ne renierait pas un bon socialiste des années 80 ! Si les jeunes agriculteurs n’ont, pour les représenter, que le choix entre ce mouvement et celui des Jeunes Agriculteurs, ils sont mal partis !

  • À qui appartient l’œuf, à l’oiseau, au poussin ou au Créateur ?
    Cette Copropriété a vocation à s’entendre !

  • La publication de ce texte par FC est d’utilité publique... Cela permet aux catholiques de savoir qu’il existe, depuis longtemps, des mouvements engagés dans "l’action", qui se prétendent catholiques mais qui sont souvent aux antipodes des enseignements du magistère (*)
    C’est parfaitement évident à la lecture du communiqué MRJC.
    C’en est même caricatural !

    Pour voir dans les appels à défiler dans une "Marche pour la Vie" des « messages de culpabilisation, d’intolérance et de haine portés lors de cette marche, sous couvert de valeurs chrétiennes. », il faut être singulièrement tordu...

    Qu’y a-t-il de chrétien et d’évangélique dans de tels propos ? C’est tout juste digne de publications de groupuscules d’extrême gauche...

    * voir les dérives et égarements de l’ancienne joc et de ses avatars, tel le MRP, qui ont fabriqué infiniment plus des militants et des personnages politiques que des chrétiens pratiquants fidèles au magistère de l’Eglise...

  • Merci à Gds de nous avoir donné la bonne source du texte, c’est en effet scandaleux qu’une association chrétienne puisse tenir de tel propos. Le débat est à ré ouvrir dans notre société, Xavier Bellamy a fait d’ailleurs une bonne intervention dans C Politique à la minute 21 https://www.youtube.com/watch?v=BS66TdjTT6g

    .

  • qui est l’évêque référent de ce groupuscule qui présente un intérêt archéologique certain et
    à ce titre mérite d’être conservé en l’état pour l’édification des générations à venir !

  • je trouve la position du mrjc bien triste, elle apporte beaucoup de confusion et s’oppose au message de l’évangile.

  • Oui je partage cette tristesse et indignation
    Je suis dans un lieu où passe beaucoup de monde... et j’écoute des femmes qui ont vécu un ou plusieurs avortements... comment peut on croire que cet " infanticide " soit une libération pour la femme !! Il faut qu’elle soit totalement formatée et aveuglée...
    " il y a des démons qui ne se chassent que par le jeune et la prière "

  • Lors de l’Annonciation, en même temps que sa maternité, la Vierge Marie apprend que sa vieille cousine Elisabeth est enceinte de 6 mois, elle qu’on appelait « la stérile ».
    Aussitôt, Marie se met en marche pour rejoindre sa parente.
    De Nazareth à Hebron où habitent Elisabeth et Joaquim il y a 4 jours de marche. Marie arrive donc chez sa cousine moins d’une semaine après l’Annonciation.
    Techniquement, en arrivant chez Elisabeth, Marie n’a pas passé la date de ses règles. Elle en est encore à zéro semaines d’aménorrhée...
    En tant que Chrétiens, nous croyons que Jésus est vrai Dieu et vrai Homme. Dans son incarnation, il est vrai homme. Ce fœtus de moins d’une semaine est vrai homme, il est revêtu de toute la dignité d’un être humain, et de tout l’amour Divin (« Tu m’as tissé dans le sein de ma mère « Ps 139).
    Au moment de la Visitation, non seulement Jean-Baptiste, dans le sein de sa mère tressaille d’allégresse de la présence de Jésus dans le sein de Marie (qui n’est qu’un embryon de moins d’une semaine), mais encore Elisabeth est illuminée de l’Esprit Saint qui lui révèle la présence de cet enfant en Marie.

    Instinctivement nous savons que l’être humain existe et est respectable autant que n’importe quel autre être humain depuis l’instant de sa conception, mais encore, les Écritures, qui pour nous sont la Parole de Dieu, donc notre foi, nous le confirment avec le psaume 139 (et d’autres passages de l’Ancien Testament), l’Annonciation, l’incarnation et la Visitation, et le dogme de Jésus et vrai homme confirmé au Concile de Nicée Constantinople.

    Voilà pourquoi la foi Catholique est résolument et naturellement opposée à l’avortement. ou alors ce serait renier sa propre foi.

    Reste la question de la loi : la loi l’autorise et s’opposer à la loi est un délit. Dans l’Antiquité, la patricien romain avait droit de vie ou de mort sur sa femme ses enfants et ses esclaves. C’était la loi. Mais cette loi est contestable. Soyons clairs : faire de l’obstruction serait un délit, mais émettre son opinion ne doit pas en être un. Ou alors il y aurait délit d’opinion, ce qui n’est pas encore inscrit dans la loi française je crois...

  • L’Annonciation, la Visitation et l’Incarnation auraient-elles pu avoir lieu sans la conception virginale de Marie, d’une part, et d’autre part, la naissance de Jésus, vrai Dieu et vrai homme aurait-elle été possible sans le "Fiat" de cette
    jeune fille de Nazareth ? Si le "ton" - ou la traduction - du message l’informant qu’elle allait donner naissance à un fils et qu’il s’appellera Jésus peut paraître un ordre, il n’en est rien, Dieu n’a rien imposé, l’Annonciation peut se comprendre plutôt comme une nouvelle qui attend une réponse qui est le "Oui" de Marie.

    Ce sont là des événements qui ne relèvent pas d’une parthénogenèse au sens de la biologie contemporaine, et la conception virginale de Marie prend sa source dans son Immaculée Conception, dans son être entièrement donné à Dieu.

    Pour en terminer, si l’action défavorable des catholiques à l’avortement, la PMA - et peut-être bientôt la GPA - était évaluée comme le seul souci de conformité aux différents conciles, ce serait une compréhension étriqué et réductrice de la réalité, donc sérieusement indigente. Non, l’action des catholiques dans ce contexte est motivée par une vue très large projetée sur l’avenir en prenant parfaitement en compte dérives et dévoiements risquant de survenir. La vie humaine devrait-elle ne procéder que de gamètes savamment - et froidement - manipulés ?

    Et puisque "conciles", "psaume" et "d’autres passages de l’Ancien Testament" sont mentionnés, on pourrait citer, dans la même veine, le fameux échafaudage de
    "la Tour de Babel" et son destin. Pour simple rappel.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.