Comment célèbre-t-on le Carême... dans le Kerala, en Inde ?

vendredi 8 mars 2019

Aujourd’hui, l’Œuvre d’Orient a eu la chance de recevoir John Kurichianil O.S.B. , père abbé à l’abbaye Saint Thomas, à Kappadu, dans le diocèse de Kanjirapally, au Kerala. Une communauté de rite syro-malabare.

Le lieu a été fondée en 1986 puis érigé en Abbaye en 2004 et rattaché à la Congrégation Bénédictine de l’Annonciation. Le père était accompagné de Nathalie Raymond, traductrice.

« Dans le rite latin, le Carême commence le mercredi mais chez nous il commence le dimanche qui le précède, c’est ce qu’on appelle le premier dimanche de Carême. À ce dimanche suit le lundi des cendres. Nous commençons le Carême avec cette idée de repentance, de rédemption que symbolise les cendres. Ensuite c’est un période de jeune et d’abstinence pendant 50 jours. À Kappadu nous ne mangeons ni viandes, ni œufs, ni poissons.

La semaine Sainte commence avec le Dimanche des Rameaux pendant lequel, contrairement à la messe en rite latin, nous ne lisons pas tout le récit de la Passion mais uniquement l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem.

Pendant le Triduum pascal, les messes sont toutes célébrées le matin, pas le soir contrairement au rite latin. Pour le samedi Saint, la messe, la bénédiction de l’eau baptismale et le renouvellement des vœux du baptême a lieu le matin, alors que tout cela est fait pendant la Vigile pascale dans le rite latin. Nous célébrons la messe de la Résurrection à 2 heures ou 3 heures du matin le dimanche. Toutes les églises sont pleines ! »

Nous souhaitons un bon Carême aux chrétiens du Kerala !

https://oeuvre-orient.fr/actualites/comment-celebre-t-on-le-careme-dans-le-kerala-en-inde/

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication