Brûler le Coran ?

par Gérard Leclerc

jeudi 9 septembre 2010

Brûler le Coran ?

Il ne manquait plus que cela ! A l’occasion de la fin du ramadan, et à la veille de l’anniversaire de l’attentat du 11 septembre, un certain Terry Jones, pasteur d’une micro-Église évangélique américaine, se proposait de brûler des corans près du Point Zéro, là où les deux fameuses tours de Manhattan furent abattues. Composé d’une cinquantaine de membres, ce groupe d’excités met en procès l’islam, défini comme une religion diabolique qui cherche à dominer le monde. à l’heure d’internet, ce genre de provocation ne pouvait passer inaperçu et, en Afghanistan, en Iran, au Pakistan, en Indonésie... les islamistes en ont profité pour relancer leurs appels à la guerre sainte.

On s’interroge sur les motifs qui inspirent cette initiative qui ne peut qu’attiser la haine. On ne voit guère que le fanatisme dans la tête d’un fondamentaliste lui-même fasciné par un fanatisme concurrent, mais certainement pas des raisons d’ordre spirituel, ou encore moins des conseils tirés de l’Evangile. Finalement, la personnalité du pasteur Jones, éclairée par de nombreux témoignages de ses proches, apparaît sous un jour assez pathétique. à l’heure où je corrige ce texte, il avait renoncé à son projet, mais semblait persuadé d’avoir obtenu en échange que le projet de mosquée soit déplacé...

Plus largement, on s’interroge sur l’attitude des chrétiens face à l’extrémisme. Certains, qui ne sont pas prêts à se lancer, heureusement, dans pareilles extrémités, n’en font pas moins preuve d’une fébrilité qui pourrait devenir dangereuse. Bien sûr, il ne s’agit pas de sombrer dans l’angélisme, mais l’exemple si prégnant des moines de Tibhirine devrait plutôt constituer, à l’heure de la sortie du film « Des hommes et des dieux », le point de repère de ceux qui comprennent le véritable défi de l’Evangile. n

A partir d’une chronique lue par Gérard Leclerc sur Radio Notre-Dame le 9 septembre.

Messages

  • Le Parti Chrétien-Démocrate condamne le projet d’un pasteur américain de brûler le Coran à l’occasion du prochain anniversaire du 11 septembre, dénonçant un acte haineux et contraire à la liberté religieuse.

    Pour Christine Boutin, « La liberté de conscience et de religion est consubstantielle à la démocratie. S’opposer à la destruction d’un Coran comme d’une Bible, c’est s’opposer à tout fondamentalisme, c’est défendre la liberté de croire et de pratiquer son culte. »

    La Présidente du Parti Chrétien-Démocrate poursuit : « un tel acte ne peut en aucun cas constituer une réponse aux terribles offenses du 11 septembre. On ne répond pas à la violence par la violence, même symbolique.

    A l’occasion de la fin du Ramadan, qui coïncide cette année avec le Nouvel an juif, je veux rappeler le respect que nous devons avoir pour tous les hommes et femmes qui s’appuient sur leur croyance pour œuvrer dans le sens de la paix. »

  • Le Conseil National de Evangéliques de France (CNEF) condamne avec la plus grande fermeté le projet de Terry Jones de brûler publiquement le Coran.
    Il comprend la légitime émotion que ce geste peut susciter et souligne que Terry Jones et son groupuscule extrémiste sont à différencier des évangéliques, tant aux USA qu’en France.
    Le CNEF juge cette initiative totalement irresponsable et contraire aux valeurs de l’Evangile. Il rappelle son attachement à la liberté de pensée, de conscience et de religion. Il est possible d’avoir des convictions et de les exprimer sans pour autant être intolérant et irrespectueux : c’est une condition essentielle pour un vivre ensemble harmonieux.

  • "Lorsque le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt"... ici l’index d’un obscur et improbable Pasteur, grossi démesurément par des Médias malveillants, afin de détourner les regards d’une réalité inquiétante, celle d’un fanatisme islamique planétaire.
    La Presse française serait mieux inspirée de stigmatiser les musulmans français qui utilisent le Ramadan pour renforcer cette dérive. A Nice se sont des "jeunes" qui forcent un passant à jeter sa cigarette, car dans "leur" quartier (Notre Dame, au coeur même de la ville) on respecte le jeûne. Idem à Toulouse, autour de Notre Dame du Taur, coeur historique de la cité rose). Mes amis Chaldéens du Nord
    de la Capitale me disent les menaces et vexations qu’ils reçoivent quotidiennement pour davantage "respecter l’Islam", afficher leur adhésion à l’Oumma, surtout en période de Ramadan où "tout le monde surveille tout le monde" ! Ce ne sont que des exemples de ce qui se passe un peu partout en France.

    Arrêtons les commentaires angéliques. La première des charités que nous devons à notre Prochain est la vérité. Elle vous rendra libres rappelait Saint Jean ... et elle vous aidera à mieux discerner le Bien Commun.

  • « Pour Christine Boutin, « La liberté de conscience et de religion est consubstantielle à la démocratie. S’opposer à la destruction d’un Coran comme d’une Bible, c’est s’opposer à tout fondamentalisme, c’est défendre la liberté de croire et de pratiquer son culte. »

    Si on pouvait brûler « Le » Coran cela se saurait...

    En l’occurrence, il ne s’agit que d’un citoyen américain qui veut brûler "200 exemplaires écrits" d’un texte traitant de religion, et sacré pour un milliard de musulmans.

    Contrairement aux fanatiques qui ont commis les attentats du 11 septembre 200, qui eux sont responsables de la mort de 3000 personnes et de toutes celles qui sont mortes à la suite des conséquences, qu’ont provoqués ces attentats...ce Pasteur, certes Evangélique, certes fondamentaliste, probablement à tendance fanatique ne veut tuer personne, ni brûler des musulmans, ni leurs mosquées....

    Il fait juste une provocation désespérée car il ne supporte pas la provocation, soutenu par Obama et les "intellectuels" New-Yorkais, de construire une mosquée, camouflée en "centre culturel" à deux pas du lieu où leurs coreligionnaires, au nom de leur Dieu, ont assassinés plus de 3000 personnes, probablement aux cris « d’Allah Akbar ! ».

    Mme Boutin confond tout : le fait de brûler un Coran que l’on a acheté, et chez soi, n’est pas une atteinte à la liberté religieuse...cet acte n’empêche aucun musulman de pratiquer sa religion aux USA...ni ailleurs dans le monde. Le fait que cet acte soit précéder d’une déclaration publique n’y change rien...

    C’est juste une provocation, certes "idiote", mais surtout dangereuse à cause de la dangerosité de ceux qui, sous prétexte de se sentir offensés, en profiteront pour commettrent les actes de violence dont ils sont coutumiers, et qui n’hésiteront pas à mettre la planète à feu et à sang...

    Pour eux cet autodafé de 200 exemplaires du Coran mérite la mort (j’ose espérer – je suis sûr -que Mme Boutin n’est pas de cet avis)...

    Alors ne mettons pas sur le même plan, un Pasteur de 30 fidèles qui veut brûler des livres, et des fanatiques qui tous les jours s’illustrent par leurs crimes.

    Bien sûr que le fondamentalisme est un danger, ne croyons pas que l’Eglise Catholique en soit préservé, ni même du fanatisme.

    Certes il est préférable que ce Pasteur ne mette pas ces menaces à exécution, comme il est préférable que les musulmans, qui veulent à tout prix installer une mosquée près de « Ground Zero », renoncent à leur projet provocateur.

    Le fait qu’il n’y ait pas de chrétien prêt à venir les égorger ou à mettre la planète à feu et à sang, en réponse à leur provocation (ou leur maladresse), n’est pas une raison suffisante pour persister dans l’erreur.

    Certains musulmans dans les pays démocratiques, sous prétexte de « liberté religieuse » sont passés maitres dans la provocation et usent avec un art consommé, la position victimaire, pour imposer peu à peu leur loi dans les pays dans lesquels ils vivent…ils trouvent même des alliés au sein même de nos sociétés, et plus étonnant au sein même de communautés de croyants, dont les frères sont persécutés par certains de leurs coreligionnaires à cause de leur foi !

    Que l’on ne s’y trompe pas, je ne fais pas l’éloge de la provocation, je veux juste dénoncer une outrance dans les propos condamnant ce Pasteur (qui comme les imams dans l’islam ne représente que lui-même et n’est soumis à aucune autorité supérieure), et rappeller que dans un pays libre et laïque, chacun fait ce qu’il veut des livres qu’il possèdent même lorsqu’il s’agit d’ouvrages reproduisant des textes religieux….(une fois que vous avez lu « Prions en Eglise », où la parole de Dieu est imprimée, qu’en faites vous ?....)

    Nos pays libres et démocratiques ne doivent pas se transformer, par peur des agresseurs violents, en pays où les religieux font régner leur loi, sous peine de mort…

    L’intimidation violente et criminelle d’une partie des musulmans nous conduisent trop souvent à « modérer nos propos » par peur des représailles, même quand ce que nous avons à dire est simplement la vérité…

    Il nous faudrait un peu plus de courage et de mesure…

    il est inutile de faire le jeu des adversaires de la liberté.

    Mais il est vrai que le projet de ce Pasteur est grave car il peut servir le prétexte aux fanatiques,pour tuer, brûler, saccager, comme ils l’ont fait au moment "des caricatures".

    Ce qui est grave, ce sont les conséquences possibles et non pas l’acte en lui-même, il est important de le dire.

    Ah désolé, j’allai oublier les phrases magiques et obligatoires en France, sous peine de procès, dès qu’on s’exprime sur l’islam et les musulmans : « L’islam est une religion de Paix et de Tolérance » « pas d’amalgame ! », « il n’y a que les faux musulmans qui peuvent être violents »…

    Au fait poser vous la question, que ce passerait-il dans le monde si un imam du fin fond d’un pays musulman menaçait de brûler 200 Bibles ou 200 Evangiles ?

    Combien d’émeutes, combien de bâtiments brûlés, combien de personnes blessées ou assassiner, combien de boycott ? combien de déclarations de dirigeants diu monde musulman pour le condamner et l’en empêcher ?

    Je ne signerai pas cet article, car dans un pays où l’organisatrice d’un apéro rosette pinard doit en demander l’autorisation en Préfecture et subit des menaces de mort pour avoir oser en faire le projet, un texte comme le mien trouvera sûrement un musulman qui se sentant offenser, se croira fonder à défendre l’honneur de son Dieu et de son prophète en prononçant une fatwa contre moi.

    Non l’islamophobie n’est pas un racisme, c’est juste la conséquence des nombreux meurtres perpétrés par des criminels se réclamant de cette religion.

    Personne n’a peur de l’islam, mais beaucoup de gens ont peur du fanatisme musulman.

    P.S. Ce soir c’est la fin du Ramadan, nos édiles et nos Eminences ne manqueront pas d’aller manger la chorba avec leurs frères musulmans pour la rupture du jeun….

    Et les cars de CRS de se poster un peu partout dans nos villes, près des Centre-Ville, des Centres Commerciaux ou des « Quartiers sensibles » pour prévenir les « débordements » de « quelques jeunes » qui pourraient vouloir « faire la Fête »…

    N’oubliez pas de mettre votre voiture à l’abri…sauf si vous voulez en changer et que vous êtes bien assurés...

  • J’ai décidé que le 11 septembre prochain, pour chaque Coran que l’église (mentionnée plus haut) brûlera au nom de Dieu, je distribuerai un Coran dans une église se trouvant sur le territoire américain pour qu’il y soit ajouté à la bibliothèque de ladite église. Car il semble, à cette époque importante de l’histoire, que je ne puisse lutter contre cette haine qu’à travers des actes d’amour et de paix .

    Voir en ligne : http://oumma.com/Le-Coran-pour-la-p...

  • Quand on prétend citer, il faut tout citer !

    Suite du message précédent :

    “Je suis un homme de foi. J’ai été pasteur pendant vingt-cinq ans au sein de l’église méthodiste unie. C’est de ce profond engagement aux principes de ma foi que je sens la nécessité de faire quelque chose – n’importe quoi – face au crime haineux qu’une église chrétienne, Dove World Outreach Center, s’apprête à commettre à Gainsville, en Floride, le 11 septembre 2010. (…) Que peut-on faire ? Je vous encourage à acheter un exemplaire du Coran et à en faire don à votre église ou lieu de culte. Si nous ne pouvons pas accroître la tolérance à l’intérieur des Etats-Unis et dans notre monde, je crains qu’un avenir très violent ne nous guette. Le 11 septembre 2010, en réaction à la destruction par le feu du Saint Coran, je choisirai – en tant que pasteur – de semer l’amour et la tolérance en distribuant des exemplaires du Coran aux églises locales où les ouvrages ne risquent pas d’être seulement un geste symbolique de paix et de tolérance religieuse mais où ils pourront être lus pour mieux comprendre que, tout comme la chrétienté, l’islam est une religion complexe, subtile et dynamique qui puise ses origines dans la clémence, la justice et la paix”

    "Le Coran pour la paix : ce que l’on peut faire
    par Le pasteur Wayne Lavender - le vendredi 10 septembre 2010"
    article complet visible à :
    http://oumma.com/Le-Coran-pour-la-paix-ce-que-l-on

    Pour ce Pasteur, « brûler 200 exemplaires du Coran » est un « crime haineux », alors que ce « crime » n’existe pas dans la loi de son pays !

    Je note que ce Pasteur « tolérant » est du même avis que « les islamistes »…

    Que préconise-t-il ?

    Acheter un exemplaire du Coran et en faire don à votre église…

    Voilà un Pasteur qui pour racheter les fautes d’un autre pasteur veut « annoncer le Coran » a son église et « semer l’amour et la tolérance en distribuant des exemplaires du Coran aux églises locales » , « où ils pourront être lus pour mieux comprendre que, tout comme la chrétienté, l’islam est une religion complexe, subtile et dynamique qui puise ses origines dans la clémence, la justice et la paix”.

    Que ferait-il, que dirait-il si il était imam ???!!!

    Cette intervention est emblématique de la confusion totale qui règne dans l’esprit de ce Pasteur protestant (et dans bien d’autres malheureusement »…)

    Il ne lui est même pas venu à l’idée d’envoyer Le Nouveau Testament à toute les mosquées du pays pour que les musulmans puissent le lire et ce rendrent compte qu’il n’y est question que d’Amour et qu’en Jésus-Christ « Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme ; » - on pourrait ajouter aujourd’hui, « ni musulman… » - car « ils sont tous un en Jésus Christ ».

    Comment Joseph Fadelle, descendant de Mahomet (auteur de « Le prix à payer ») a-t-il pu renier sa foi musulmane par la simple lecture du Coran, et ce Pasteur prétendre « semer l’amour et la tolérance » en incitant ses ouailles à le lire ?!!!

    (reamarquez ce Pasteur me fait penser au Père Delorme qui organise des conférences intitulées "aimer l’islam pour être de meilleurs chrétiens")

    Pauvres chrétiens avec de tels « pasteurs », les musulmans peuvent être tranquilles, nul doute que les chrétiens vont se convertir en masse…

    Seigneur prends pitié !

    Il est d’ailleurs pas impossible que des chrétiens inondent les églises de Coran, alors même que le Pasteur "criminel" n’aura même pas commis son "crime" !

  • Bonjour,

    Le fait de vouloir brûler des exemplaires du Coran manifeste une peur excessive et un manque de confiance dans le Christ. Il est intéressant de remarquer qu’une telle initiative vienne d’un protestant quand on sait à quel point le protestantisme est bibliolâtre, c’est-à-dire qu’il voue un culte démesuré pour la Bible.

    Cependant, il ne faut pas oublier que les Etats-Unis et leur libéralisme religieux ont découvert de façon violente l’Islam un certain 11 Septembre...

    Enfin, je veux dire mon effarement devant les réactions d’indignation à l’idée que des exemplaires du Coran puissent être brûlés et le peu de cas politico-médiatique qui est fait pour tous ceux qui meurent ou souffrent de l’Islam qui n’est rien d’autre que la mise en application du programme coranique...

    Je pense qu’il est bon que tout chrétien ait un exemplaire du Coran, et qu’il s’informe de cette religion. Je pourrais dire la même chose pour le Capital de Marx, ou d’autre ouvrages dont le contenu est franchement anti-chrétien, car il est toujours préférable de connaître l’autre et les idées qu’il véhicule.

    Je ne saurais trop conseiller la lecture de :

    Islam et judéochristianisme, de Jacques Ellul, éd. PUF

    Le Messie et son prophète, d’Edouard-Marie Gallez, éd. de Paris

    Et tant d’autres ouvrages qui ont le mérite de resituer l’Islam et le Coran dans l’histoire des idées religieuses, à savoir que l’Islam résulte d’une hérésie judéo-nazoréenne.

    Je vous propose de regarder un documentaire sur les origines du Coran, qui a été diffusé sur ARTE.

    L’intérêt de cette démarche est de se prémunir contre tout relativisme religieux, et d’être capable de dialoguer en vérité avec les musulmans, avec l’espérance de leur donner le goût des Evangiles.

    Fraternellement dans le Christ !

    Voir en ligne : Les origines du Coran

  • Et dire que personne ne s’offusque qu’en Algérie une personne puisse être emprisonnée pour détention de plus de deux Bibles, car deux Bibles c’est assez pour être accusé de prosélytisme !

    Et dire que l’Islam interdit la lecture de la Bible sous prétexte que les juifs et les chrétiens seraient des falsificateurs !

    Et dire que personne ne s’offusque de tous les crimes commis au nom par l’Islam et qui frappent tous les jours des chrétiens !

    Deux poids deux mesures ? oui, ou plutôt cette fâcheuse tendance irénique à vouloir la paix à tout prix sans le moindre effort de guerre ! Sans le moindre courage pour affronter l’exigence de vérité !

    Brûler un exemplaire du Coran est stupide : expliquer en quoi le Coran est un texte hérétique est intelligent !

    Il faut prier et agir pour la conversion des musulmans au Dieu d’Amour, mais ne nous berçons pas d’illusions, le combat sera rude, le chemin sera étroit !

    Voir en ligne : Evangile-Coran

  • Semble t il les promoteurs du projet de mosquée près de "Ground Zero" ne reculent pas malgré toutes les protestations et l’indignation des familles des victimes. Mais cela semble bien dans la stratégie de l’islamisme. S’imposer pour dominer.

    Les médias et les promoteurs du projet nous répétent que le centre islamique veut montrer un visage tolérant de l’islam. Mais quand on voit leur acharnement à vouloir mettre une mosquée sur la tombe des 3000 morts au nom de l’islam, on voit qu’ils n’ont aucun respect pour ceux qui ont été tués et blessés par cette interprétation très courante du Coran. Encore une fois, les musulmans veulent s’imposer en utilisant tous les moyens légaux et démocratiques. Ils utilisent la démocratie quand ils sont minoritaires. Ils prétendent être tolérants tant qu’ils sont très minoritaires. Par contre, ils utilisent la force quand ils sont majoritaires.

    Et n’y a t il pas eu dans tous les pays musulmans des manifestations d’allégresse après l’attentat du 11 septembre ?

    La liberté religieuse, d’accord, mais aussi le respect de la mémoire des morts et de leurs proches encore vivants.

    Bien sûr, brûler le Coran, c’est mal et cela sert les islamistes. Et brûler vive une jeune pakistanaise car elle a portée plainte à la justice de son pays après un viol par un musulman.

  • Un chien gardait des moutons.
    Bons gigots ! se dit le loup,
    qui bavait jusqu’au menton.
    Mais comment passer pour doux ?
    Le rusé se fit câlin,
    Plus aimable que le chien :
    Moi méchant ? Mais c’est mon frère.
    En mon coeur point de misère.
    Bêlant chassa donc mâtin,
    Et le loup devint gardien.
    La suite, on la devine.
    Car c’est le sort des idiots,
    D’être ainsi un bon festin.
    Agneau, oui, mais un gigot,
    Qui prend un loup pour un chien.

  • On s’en fout un peu que quelqu’un brule le coran. C’est débile , il fait ça pour qu’on en parle.
    Ca m’a fait penser que ma mère brulait ces images pieuses quand elle en avait trop, je pense, que c’était pour pas que les images soit souillés.
    Questions ; Qu’est qu’on fait des Corans usés ?
    Mais lit-on le Coran ?
    peut-on étudier le Coran ?
    Les musulmans que je connait lisent t’ils le Coran. Je suis sure que non, parce qu’il est en arabe.
    Leur imans se frotte les mains ; un troupeaux d’ignorants facile à manipuler c’est pratique.

  • Le Coran n’a pas été brûlé. Ouf !!! Mais je reste choqué de voir des gens qui manifestent à Ground Zero pour imposer une mosquée sur le lieu même où 3.000 personnes sont mortes tués par des islamistes inspirés par le Coran et l’islam. Même s’ils disent que des musulmans sont morts dans les tours, ils ont été tués par des islamistes. Quelle indécence d’oser crier et vociférer au nom de l’islam en ce lieu.

    Je constate aussi qu’il y a des non-musulmans qui soutiennent le projet de mosquée au nom de la démocratie. Ils ne connaissent pas la nature totalitaire et liberticide de l’islam. Ils deviendraient des "sous-hommes" ("dhimmis") ou fuiraient ou seraient tués ou deviendraient musulmans si les musulmans devenaient majoritaires car la démocratie disparaitrait au profit de la charia.

    Je ne comprends pas comment les musulmans, les médias (france-info,...) et les naïfs qui les soutiennent osent accuser d’intolérance et de fascisme ceux qui s’opposent à cette mosquée. Les juifs qui veulent préserver "Auschwitz" de toute récupération et faire de ce lieu un mémorial de la Shoah sont-ils intolérants et fascistes (nazis) ? C’est ridicule !!! Ground Zero ne doit pas être un lieu de promotion de l’islam mais un lieu de mémorial des crimes de l’islamisme.

    Regarder comment sont traités les dhimmis (non-musulmans) en Arabie Saoudite, Pakistan, Egypte, Iran, Philippines (Ouest Mindanao), Yémen, Algérie, Maroc, Soudan, Nigéria, Irak, Afghanistan, Inde, Indonésie, Malaisie, Turquie, Ouzbékistan... Est-ce pour cette tolérance là que les médias défendent l’islam ?

    Respecter les musulmans, d’accord. Mais pas jusqu’à nier la vérité sur l’islam et participer à son développement. Evangelisons les, proposons leur les évangiles. Aimons les mais soyons nous-mêmes.

    Le Cardinal Tauran avait dit que ceux qui craignaient l’islam ne connaissaient pas les musulmans. Y a t il beaucoup de musulmans au Vatican ? Personnellement je suis enseignant dans un quartier où il y a 90% de musulmans, je n’ai pas peur des musulmans et je crois même qu’ils sont la main de Dieu qui va ramener la France à la foi catholique.

    Par contre, je m’oppose aux islamistes et actuellement l’islam est très influencé par les islamistes radicaux. Et eux, ce sont des fascistes. Regardez les hezbollahs qui défilent à Beyrouth, ou les milices du Hamas, ne vous rappellent-ils pas les défilés des S A de Hitler ? On y voit la même fierté de tenir la force, le fusil, la domination sur les autres, l’idéologie de la brute, du guerrier.

    Nous aiderons les musulmans en résistant et en critiquant ce qui est négatif dans l’islam (statut de la femme, peine de mort en cas de conversion de l’islam à une autre religion, impossibilité pour une femme musulmane d’épouser un non-musulman, intolérance vis à vis des non-musulmans dans les pays à majorité musulmane, châtiments corporels et violence de tout ordre).

    Mais nous ne devons jamais oublier que parmi les musulmans, beaucoup vivent de ce qui est bon dans l’islam (aumone, adoration de Dieu) et écoutent leur conscience éclairée par le Saint-Esprit. Refusons l’islamisme et encourageons les musulmans qui discernent en eux-mêmes les appels de Dieu à l’amour, à la charité, à l’écoute intérieure.

  • De toute façon je vois pas pourquoi ça a autant choqué les musulmans, puisqu’on considère que ce sont les paroles de Dieu, elles ont donc une valeur spirituelle plus que matérielle. Il peut en brûler autant qu’il voudra, c’est son argent qu’il jette par les fenêtres !
    En tout cas moi en tant que musulman, c’est vrai que ça m’a un peu touché, mais ça m’a fait pitié de voir autant de haine !

    PS : une mosquée à New York : OK ; dans le plus riche quartier d’affaires du monde : N’importe quoi !! C’est pas comme s’il y en avait des tonnes de musulmans là bas !

  • mais vraiment ouff quil n’est pas bruler le Coran et pui sara toi t toi imagine on te tue parseque ta bruler le Coran pasteur il a eu peur de le bruler alors toi aussi é peur croi au moin au Allah

    merci musulman et fière de l’etre

  • Voici ce qu’écrit le Père Jourdan dans la revue Résurrection de Janvier 2008 : "Les musulmans ont un travail d’entrée dans la modernité et d’application de la raison critique au Coran qui sera terrible à réaliser pour eux. Il va bien falloir, comme dit Abd el Nour Bidar, dans son livre Self islam, déclarer caducs tous les versets du Coran contraires aux droits de l’homme. Il a le courage de voir qu’il y en a, et qu’il faut une réinterprétation substantielle, il dit un nouvel « Ijtihâd ». Abd el Majid Charfi, un autre de ces modernisants complètement ignorés de la communauté musulmane, a dit « il faut changer le statut du Coran. »
    Je crois qu’ils ne pourront pas échapper à la question des rapports entre raison et foi. Il faut que les chrétiens se rendent compte que le musulman entre dans cette période difficile. L’islamisme est un courant minoritaire,mais présent partout dans le monde où il y a de l’islam. Il est là pour exprimer cette peur devant cette raison critique qu’il va bien falloir accepter."

    Pour ce qui est du dialogue avec les musulmans, il dit que nous devons "être d’accord sur nos désaccords". C’est à dire qu’il faut un dialogue en vérité sur ce que chacun croit ou ne croit pas. Nous ne croyons pas que le Coran vient de Dieu, ni que Mohamed soit un prophète, mais nous pensons que le musulman peut sauver son âme en vivant ce qu’il y a de "bon" dans l’islam et en écoutant sa conscience.

    Pour nous, catholiques, nous pouvons lire "Dialogue et annonce", qui nous donne l’attitude juste dans ce dialogue.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.