Commentaire du Père Michel Gitton

31e dimanche ordinaire C

2006

Le livre de la Sagesse nous parle le langage du bon sens et de la raison : "tu n’as de répulsion envers aucune de tes œuvres ; car tu n’aurais pas créé un être en ayant de la haine contre lui". Le dogme de la création suppose la bienveillance de Dieu pour ce qu’il a fait : "et Dieu vit que cela était bon". Pour l’homme lui-même, chef d’œuvre de son travail créateur, Dieu vit que "c’était très bon". Malgré le péché, malgré les malentendus qui durent, Dieu garde cette bienveillance pleine de miséricorde. Il n’aime pas à détruire. Bien plus, il cherche à reprendre l’égaré et à l’avertir. Car sa bienveillance n’est pas une indulgence molle, c’est un appel à se relever.

Quand les mœurs divines sont vécues par Jésus venu sur terre, cette miséricorde se colore d’étonnantes nuances. Nous en avons un exemple merveilleux avec l’épisode de Zachée. Jésus ne reproche rien, il ne donne pas non plus un pardon que l’autre ne lui demande pas, il s’invite. En agissant ainsi, il détruit sans rien dire l’obstacle, invisible mais bien réel, qui arrête l’homme pécheur et l’empêche d’avancer : ce complexe fait de peur d’être jugé, de déplaisir de se voir traité en paria, de désagrément devant la perspective d’un changement qui bouleverserait les habitudes, de scepticisme sur les possibilités de mener une autre vie. Tout cela fait qu’on aime mieux se pelotonner dans sa petite vie et ne rien attendre. Mais Jésus vient et il fait fondre tout cela comme neige au soleil, il ne pose pas de conditions, il semble tout ignorer et il gagne tout : le cœur de cet homme, de ce " fils d’Abraham " fait pour la promesse.
Saint Paul nous dit la joie du Christ devant le pécheur pardonné : "Jésus aura sa gloire en vous et vous en Lui". Car si l’homme fut le chef-d’œuvre de Dieu par sa création, il l’est bien plus encore dans sa recréation. Avoir permis à l’homme d’échapper à sa perte, avoir fait tomber ses liens et lui avoir rendu le goût du bonheur, c’est cela sa grande victoire.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.