3124-Que devient le Père Michel Viot  ?

lundi 16 juin 2008

par le Père Michel GITTON
.

Ordonné diacre dans l’Église catholique le 2 mars 2003, prêtre le 29 juin 2003, le Père Michel Viot - dont on se souvient qu’il fut inspecteur ecclésiastique de l’Église évangélique de France jusqu’en 2001 - a accompli deux années de vicariat dans la paroisse de Romorantin (41). En sep­tembre 2004, il a été nommé aumônier de la Maison d’arrêt de Blois (120 à 140 détenus), en moyenne 25 inscrits à l’aumônerie. Il leur rend visite tous les vendredis après midi et y célèbre la messe à peu près tous les quinze jours, le dimanche à 8h30.

Au début de l’année 2005, l’évêque l’appelle à la charge de curé à Blois et l’installe en septembre de cette même année comme titulaire à la paroisse Saint-Pierre, Notre-Dame des Grouëts (9182 habitants). Il poursuit pour tout le diocèse ses cours mensuels de formation biblique. Fin août 2006, l’évêque lui demande de prendre en charge le secteur paroissial d’Herbault (3317 habitants), à 15 km de Blois. Il en devient administrateur et le demeure jusqu’à ce jour dans l’attente de la formation d’une E.A.P dont il sera probablement le modérateur. Il fait de plus quelques conférences sur certaines périodes de l’histoire de l’Église, principalement la réforme luthérienne ou sur l’aumônerie des prisons.

Récemment, le 19 avril 2008, il a fondé avec des laïcs et d’autres prêtres l’association « Écouter avec l’Église » (loi 1901) dont l’objet de faire connaître et de diffuser la pensée et les enseignements du Magistère de l’Église catholique dont le concile Vatican II constitue une référence essentielle en notre temps. Pour ce faire, tous les moyens de communication y compris l’internet pourront être utilisés : publications, colloques ou autres manifestations.

Cette association est bien évidemment catholique mais elle est aussi ou­verte à des membres observateurs ou observateurs extérieurs non catholiques qui peuvent apporter, s’ils le désirent, leur contribution à la compréhension-réception des textes du Magistère Catholique. Le Père Michel Viot confirme ainsi son souci de l’œcuménisme et son désir de voir manifester d’une manière plus visible la dimension universelle du Successeur de Pierre.

C’est pourquoi il a été invité à Rome pour l’audience générale du mardi 28 Mai 2008, à l’issue de laquelle il a fait partie des quelques personnes qui ont été présentées au Saint-Père. Celui-ci l’a félicité pour son parcours spirituel, la fondation de l’Association « Écouter avec l’Église », et lui a donné sa bénédiction.

Pour adhérer à cette association, pour la soutenir financièrement, ou pour y agir d’une manière active (et pourquoi pas les deux à la fois ?) écrire à : « Association Écouter avec l’Église », 49, place Allain-Targé - 49400 Saumur, ou par courriel :

tremoric@free.fr

Au cours de l’année paroissiale 2008-2009, le Père Michel Viot prononcera neuf conférences à la Maison Diocésaine de Blois sur l’encyclique Spe Salvi (Sauvés dans l’Espérance) du Pape Benoît XVI.

Selon le souhait du Saint-Père et de son évêque, le Père Viot va remettre à l’honneur le chant grégorien au sein du rite romain dans sa forme ordinaire en français. Pour le moment, une fois par trimestre, dans les paroisses qu’il dirige. Il prévoit aussi, toujours une fois par trimestre des messes en Gospels dans le souci de l’évangélisation des jeunes et disons-le nettement, de « concurrencer » les assemblées évangéliques.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication