Commentaire du Père Michel Gitton

22e dimanche ordinaire C

2006

La consigne d’abaissement que nous transmet le vieux sage (« plus tu es grand, plus il faut t’abaisser ») peut surprendre quand il s’agit de l’Ancien Testament où l’on imagine souvent que la force est la première qualité mise en avant. Preuve qu’il ne faut pas trop vite opposer la Loi et l’Evangile, « les doux habiteront la Terre », dit le psaume 36. Et puis c’est une vérité de bon sens que l’orgueil ne fait rien avancer. Etre humbles devant les autres, c’est reconnaître que nous ne sommes pas tout-puissants, que nous avons besoin d’eux, comme nous avons plus essentiellement besoin de l’aide de Dieu pour mener notre vie.

Jésus approfondit cette consigne et lui donnant un prolongement qui dépasse le monde présent : « qui s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé », sous entendu : par Dieu. Il ne s’agit pas d’une simple expérience mondaine où l’humilité se révèle payante et évite les remises en place humiliantes, il s’agit d’une orientation de toute notre vie par rapport à Dieu, seul à même de mesurer les vraies valeurs. Si nous voulons être élevés par Dieu, c’est-à-dire réussir notre vie, il faut prendre la voie de l’abaissement volontaire, accepter de ne pas nous imposer, suivre le Christ qui n’a pas cherché à être servi mais à servir. Le résultat n’est pas visible au premier regard, c’est pourquoi le Maître peut encore ajouter une recommandation qui suppose la même référence au jugement de Dieu qui triomphera au jour de la résurrection : ne pas agir vis-à-vis des autres dans la recherche d’une réciproque immédiate, seul le don gratuit a du prix.

Sans forcer les textes, on peut voir dans le passage de l’Epître aux Hébreux qui nous est lue une autre manière de faire fond sur l’invisible. L’auteur, pour redonner à ses correspondants le goût de fréquenter leurs assemblées liturgiques (déjà !), leur montre ce qui est en jeu dans ces rassemblements qu’ils peuvent trouver banals, surtout s’ils les comparent aux célébrations du Temple de Jérusalem. En réalité, ils s’approchent de la Jérusalem céleste, les anges sont là, les saints et Jésus lui-même…Ça vaut la peine, non ?

Bref, il s’agit de faire fond sur la parole du Christ et d’avoir les yeux fixés sur sa promesse, sans nous laisser arrêter par les aspérités de la route.

Un message, un commentaire ?


Les forums restent ouverts durant 15 jours après la date de publication

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.