Imprimer cette page

La théorie du Gender au lycée

Objection de conscience

par Gérard Leclerc

lundi 30 mai 2011


La nouvelle est tombée ces jours derniers, sans avoir été reprise encore par les grands moyens d’information. Pourtant son importance morale la situe au niveau des enjeux supérieurs de civilisation dont parlait le cardinal André Vingt-Trois à propos de la révision de la législation sur la bioéthique. Que la théorie du gender soit inscrite dans les programmes officiels de SVT (Sciences de la Vie et de la Terre) en classe de Première constitue une agression caractérisée de nos consciences de pères et mères de familles, d’éducateurs et, tout simplement, d’êtres humains. Il s’agit, en effet d’imposer une idéologie fabriquée aux États-Unis et dont le caractère philosophique, militant, voire intrusif, est patent. L’Éducation nationale veut faire avaliser, sous le biais de la science, un échafaudage intellectuel qui s’oppose aux grandes traditions de l’humanité, à l’aune d’un constructivisme généralisé qui fait de l’arbitraire la clé de notre humanité.

Il s’agit d’abord d’une arme à déconstruire l’identité sexuelle. Nous ne sommes plus définis comme hommes et femmes mais comme pratiquants de certaines formes de sexualités  : homosexuels, hétérosexuels, bisexuels, transsexuels. Les libéraux-libertaires ont fait une propagande effrénée dans le monde entier pour banaliser cette conception et délégitimer les représentations communément admises jusque-là. Ce qu’on ne sait pas encore en France, c’est que la théorie des genders se trouve actuellement en crise et provoque des remises en cause de la part de ses concepteurs, comme Judith Butler. En effet, on finit par s’apercevoir que c’est la structure morale fondatrice de notre humanité qui se trouve finalement détruite par l’arbitraire. Le refus des interdits les plus structurants débouche sur un nihilisme absolu qui permet toutes les transgressions, notamment celles qui se sont produites sous la férule totalitaire au XXe siècle.

La décision du ministre de l’Éducation nationale d’imposer cette idéologie irrationnelle et inhumaine à des adolescents est un scandale considérable. Seule la mobilisation des consciences fera reculer ce qu’il faut dénoncer sans relâche comme un crime contre l’Esprit, d’autant plus odieux qu’on prend la jeunesse en otage.

http://www.france-catholique.fr/Gender-a-l-Ecole.html

26 Messages de forum

  • 30 mai 2011 19:36, par fantonia

    quelles actions mettre en place concrètement pour éviter cela ??

    • Objection de conscience 30 mai 2011 22:12

      a) Si Dieu nous avait voulu identiques et non complémentaires dans nos belles différences, il ne nous aurait pas faits XY et XX.

      Le chômage n’a jamais été aussi menaçant, la situation internationale avec des risques de graves conflits est plus que tendue et ils sont là à imposer de tels enseignements contraires à tout et même au simple bon sens.
      Le malin est vraiment en pleine action et sait prendre des alliés là où il faut même si ces derniers sont persuadés du contraire. Il avance toujours masqué, c’est toujours sa plus grande force...

      b) à part mettre nos enfants dans des écoles hors contrat que peut-on faire ?

      • Objection de conscience 5 juin 2011 16:09, par Jean-Marie Achéritéguy

        Oui, que peut-on faire ? Prier, là de suite : Père, délivre-nous du Mal. De ce Mal qui séduit les multitudes en se faisant passer pour Bien.
        Pas un jour sans sa dose quotidienne d’humanisme, celui qui introduit aux plus impensables transgressions en les présentant comme fondamentalement bonnes et nécessaires, synonymes de progrès et de liberté, modernes en un mot.
        On voit bien que le but est la destruction de la vie, de l’homme, de la femme, de la communion homme-femme, de l’amour, celui reçu de la tradition judéochrétienne. L’offensive me paraît être d’une puissance inconnue jusque-là. Elle vise à faire basculer les esprits dans un relativisme "intégral", dogmatique et incontestable. S’y opposer exposera à des poursuites judiciaires. Ce qui est d’ores et déjà le cas. Il est d’autant plus aisé de circonvenir les consciences que le fondement moral de notre société est soumis depuis des siècles..., à l’incessante accusation d’obscurantisme, qui, selon les révoltés de tous les temps, génère une morale liberticide et ennemie du bonheur. Lequel ne peut plus se concevoir que sans aucun interdit de principe ni aucune limite au bien-être. La théorie du gender est intrinsèquement perverse. Elle est proposée à une société qui de surcroît ne cesse de s’infantiliser et de se déresponsabiliser. Qui ne croit plus en Dieu et tente de ce fait de jouir de la vie en éludant par tous les moyens la réalité de la mort. Tout ce qui vient raviver le rêve de vie sans limite est accueilli avec une sorte de joie irrationnelle. L’heure est vraiment grave, sans pessimisme, mais avec une saine et vive inquiétude. Des enfants auxquels on affirme que la différence sexuelle n’est qu’une apparence sans fondements et sans conséquences, ces enfants qui devront aussi choisir leur "orientation" sexuelle, dont les parents seront eux-mêmes des "égaux" plutôt que des parents, dans des familles complétement déconstruites, coupées de la tradition qui a fondé notre civilisation, ces enfants qui déjà supportent mal les contraintes de la vie réelle, n’auront plus rien sur quoi s’appuyer pour décider de ce qui est bien ou mal. Ce sera donc le règne de l’arbitraire du sentiment et du profit psychologique immédiat. Un monde invivable où la loi sera encore celle du plus fort, du plus beau, du plus malin, du plus opportuniste, du plus séduisant et séducteur, du plus apte à procurer du rêve de bonheur, etc. La Modernité avait pour ambition d’abolir la loi du plus fort, elle en accouche une forme nouvelle et plus maligne. La barbarie avance masquée.

        Abba, père, envoie ta lumière et ta vérité, que Jésus nous équipe pour ce temps chaotique et qu’il accomplisse, par nous aussi, des signes et des prodiges.

    • Objection de conscience 31 mai 2011 07:55

      on pourrait mettre en place une pétition à adresser au ministre de l’Education Nationale

      • Objection de conscience 2 juin 2011 22:49, par R.Badreau

        Cette idée de pétition, si elle peut raisonnablement s’exercer à grande échelle (à voir), peut être une bonne idée

    • Les questions sur le genre ou sexe social font partie de la tradition américaine des gender studies. Les universités françaises s’intéressent de plus en plus à ces thèmes.

      http://www.lefigaro.fr

  • 30 mai 2011 20:46

    Il est certain que c’est un pas de plus vers la déstructuration de la jeunesse .Il s’agit clairement d’un viol des consciences .L’état déborde de son rôle .Il est évident qu’il faut agir , à commencer par la direction de l’enseignement catholique dont le silence est assourdissant .Espérons que c’est seulement moi qui ne suis pas au courant de leur réaction !...

  • 30 mai 2011 20:50, par QUIETUS

    Le seul moyen de s’y opposer est de le faire savoir, d’alerter les députés et les sénateurs, les conseillers généraux et les conseillers régionaux, les maires et les associations de parents d’élèves (UNAPEL en fait partie) membres du conseil supérieur de l’éducation qui auront à se pencher sur ce programme le 9 juin 2011.
    La réaction virulente des parents peut seule déclencher le bruit médiatique qui forcera la presse, la grande presse à se pencher publiquement sur la question et à retarder le vote du conseil, peut-être même le ministre à retirer ce programme de l’ordre du jour en attendant qu’il soit revu.
    Une séance de la commission spécialisée lycées prépare l’examen de tous ces programmes en vue du conseil supérieur de l’éducation du 9 juin. Cette commission spécialisée lycées se tient le 1er juin.

  • 30 mai 2011 20:53, par Alain de Chantérac

    Y aura t il encore un député courageux pour prendre la tête d’une nouvelle rebellion ?
    Encore un point non négociable, sur lequel il faudra bien interpeller publiquement les candidats en 2012 et leur soutien, qui devront s’avancer relativement masqués s’ils veulent ratisser "large".
    D’autres possibilités : un concours de dessin/affiches humorisitiques sur le gender..
    Une contre-édition de livre SVT, présentant objectivement la théorie du gender, avec son caractère pernicieux et sa logique totalitaire, conforme à la loi naturelle et qui deviendrait de facto seul accessible aux écoles qui revendiquent un caractère catholique ( avec prise de position sans ambiguité des OGEC, APEL et des évêques).
    Le bon moment les JMJ de Madrid ?

    • Objection de conscience 31 mai 2011 11:17, par JEAN

      Bonjour monsieur alain de chanterac, je comrends votre inquiétude. Le nouvel ordre mondial est en train de se mettre en place il est en soi une necessité mais il est aussi une occasion pour ceux qui le dirigent de tout permettre pour asseoir leur pouvoir. Le problème c’est qu’il dispose de tous les moyens pour parvenir à ses fins qui sont la globalisation des économies des cultures et des civilisations. Ce n’est qu’un début en 2012 la pression va s’accentuer pour une mise en place en 2016 qui trouvera sa finalité aux alentours de 2030.Je vous invite à consulter la video du père jésuite REGIMBALD qui traite très bien de ce sujet. Face à celà les politiques, dont je fais partie ne sont que des marionnettes aux ordres .. Je crois qu’il est temps de réagir sur ces sujets en proposant un moratoire de l’action politique et de déclencher une prise de conscience universelle dans le monde face à ce qui se dessine pour l’humanité.Ce pouvoir veut détruire tout ce qui le gene les dictatures comme les démocraties, et mettre en place une société de plaisirs et de servage dans laquelle les hommes se complairont et oublieront de se révolter se croyant en démocratie alors qu’ils subiront un totalitarisme controlant tout par les technologies.La lutte des saints doit toujours déboucher sur l’espèrance surtout dans les périodes les plus troublées de l’histoire de l’humanité.L’égoisme et la tièdeur sont en train de tuer le monde réveillons les consciences de nos politiques pour qu’ils soient attentifs à la morale qu’à la casuistique qui banalise le mal pour le faire aimer des hommes. Très cordialement Pierre JEAN

      • Objection de conscience 2 juin 2011 09:18, par Oriane Borja

        Il est important d’analyser la question de savoir pourquoi cette idéologie a traversé l’Atlantique, qui tire les ficelles, à qui profite (au sens très bassement pécunier) le crime.

        Et l’on s’aperçoit encore et toujours que les pédagogos n’en finissent plus de jouer les idiots-utiles du monde marchand, l’Ocde et l’Omc en ont rêvé, ils le permettent, le cautionnent et le valident, la vérité scientifique n’est pas un problème pour les autoproclamées sciences de l’éducation, qui n’ont jamais démontré que leur vacuité.

        Les nouvelles théories, c’est le nouvel âge, la poule aux oeufs d’or, le monde de l’édition n’en attendait pas mieux, toujours une mode de plus à se mettre sous la dent, un monde sans fin ce nouveau monde.

        Derrière l’arrivée de ces nouvelles théories, on retrouve le nouvel ordre éducatif mondial piloté par l’Ocde et les autres organisations économiques et financières internationales, ils adorent les délires de type sectaire, ça les engraisse et asseoit leur domination.

        L’Ocde entend bien uniformiser le monde selon ses propres codes, à bas l’Histoire, à bas les peuples, leurs us et coutumes, vive le nouvel ordre à ses ordres.

        OECD Social Institutions And Gender Index (SIGI)
        Gender Studies Gender Equity Trackbacks OECD Social Institutions and Gender Index (SIGI)
        The OECD Social Institutions and Gender Index (SIGI) is a statistical tool which measures discrimination that restricts women’s ability to access resources in 102 developing countries. It was launched by the OECD in 2009. The SIGI uses 12 innovative indicators based on social institutions, norms and cultures and measures their impact on women and relationship to sexual discrimination and inequalities in political and economic participation. The 12 indicators are grouped into 5 categories : family code (marriage and family authority practises) ; physical Integrity (measures of violence against women), son preference (inbalances in gender infant mortality), civil liberties (freedom of movement, freedom of dress) and ownership rights. The website includes the full results and country rankings. It includes podcasts, press releases and information on the methodology used to compile the index. From Intute.ac.uk
        http://www.oecd.org/dev/gender/SIGI

        Gender studies is quintessentially interdisciplinary. It is an excellent area for lifelong learning, providing perspectives and information that will illuminate personal experience and enhance career prospects.

        Le LLL est le nouvel ordre éducatif mondial initié par Jacques Delors et parrainé par l’Ocde qui encourage vivement l’essor du marché éducatif, une activité des plus lucratives, quasiment le premier marché mondial si les instances économiques et financières internationales finalisent sa mise en coupe réglée.

        http://www.wikio.fr/article/mondial...

        http://www.wikio.fr/article/ecole-l...

        http://www.wikio.fr/article/cachez-...

        http://www.wikio.fr/article/fil-pat...

        http://www.wikio.fr/article/ocde-de...

        • Objection de conscience 4 juin 2011 11:45, par Réginald de Coucy

          Pourquoi cette idéologie a traversé l’Atlantique ? Tout simplement à cause des vents dominants !

          Il est constant d’observer que les différentes modes, qu’elles soient musicales, culinaires (si l’on peut user de ce terme pour désigner des pratiques désastreuses) ou idéologiques empruntent les grands courants marins pour venir quelques lustres plus tard lécher nos côtes, aborder et s’installer sur nos terres comme en pays conquis.

          L’explosion des médias et des moyens de communication instantanés a accéléré très fortement le temps d’arrivée des modes et multiplié celles-ci au détriment de notre "éco-système" et de ses us locaux.
          Le gender en est un exemple typique qui vient se rajouter sur une pile, désormais impressionnante, de règles morales, styles de vie et mouvements de pensée issus d’outre-Atlantique (et, plus généralement, du monde anglo-saxon) qui prétendent supplanter notre vieille morale judéo-chrétienne européenne et notre culture multi-séculaire.

          Plus que l’objection de conscience, nécessaire mais passive, pour répondre à cette Abjection de conscience, il faut une résistance active. L’exercice de la citoyenneté est l’un des moyens qui s’offrent à cette résistance. La vie spirituelle en est un autre, non des moindres.

          Nos ancêtres se sont battus avec obstination pendant des siècles contre l’envahisseur - autrichien, anglais ou bourguignon, qui prétendait réduire à merci l’intégrité du royaume et s’en accaparer la souveraineté.

          Aujourd’hui c’est un ennemi qui prétend instaurer sournoisement un totalitarisme de la pensée et réduire à merci les notions fondamentales anthropologiques, notamment tout ce qui fonde l’identité sexuelle.

          Le combat ne fait que commencer...

  • 30 mai 2011 21:13

    Entièrement d’accord avec vous.
    Il faut agir et vite pour que nos enfants n’aient pas les livres en question à la rentrée.

  • 30 mai 2011 21:28, par Willy68

    notre ministre est-il franc-mac ? Ceci expliquerait cela !

  • 30 mai 2011 21:51, par jean-paul.tellier

    Obtenir la désincription sans délai de la théorie du gender et des commentaires associés des programmes scolaires : contacter M Chatel !
    Diffuser largement cette nouvelle pour que tous les media en parlent
    Obtenir de la conférence des évèques de France une vigoureuse prise de position que les laîcs se feront un devoir de soutenir
    Organiser un référendum sur ce problême
    Contacter nos élus et leur faire savoir que nous tiendrons le plus grand compte de leur position dans les futurs scrutins
    Jean-Paul Tellier
    4 enfants - 12 petits enfants

  • 30 mai 2011 23:00, par gilles286

    Qu’est-ce qui se passe dans la tête de ce ministre ?
    D’où viennent ses idées farfelues ? C’est le même qui veut augmenter la durée des études de médecine en espérant ainsi avoir plus de médecins à la fin ?
    Comment raisonne ce monsieur ? et quelles sont ces réelles motivations ?

    Et que faire, donc, si ce n’est le limoger ?

  • 31 mai 2011 08:42, par Danaïde

    S’attaquer à ses enfants pour démolir une société : c’est d’une efficacité redoutable et insidieuse...
    Il faut commencer par faire connaitre le contenu de cette théorie fumeuse, qui apparait inofensive pour beaucoup de personnes désinformées...
    Il faut aller dans les écoles faire de l’information...
    Il faut faire pression sur le ministre de l’Education...
    Qui d’autre fait du buzz pour que nous puissions leur apporter notre soutien ? quelle association rejoindre ?
    Quelle pétition signer ?

  • 31 mai 2011 09:46, par Jamar

    Rien, décidément ne les arrête. Ces gens qui osent se réclamer du Général, en sont parfaitement indignes. Il n’y a pas de différence entre un vote PS et un vote UMP. Les uns comme les autres se nourrissent du même poison mortifère pour l’Homme... Jamar.

  • 31 mai 2011 10:14, par POTIMA

    Au fait, il est quoi ? ce ministre

    sans sexe défini, hermaphrodite ou sa définition sexuelle est elle encore à déterminer ?

  • 31 mai 2011 11:57, par Liberté politique

    Avertie la semaine dernière par le lycée saint Joseph de Draguignan (Dominicaines du Saint-Esprit) qui venait de recevoir les nouveaux manuels de SVT des classes de 1ere L et ES issus de cette réforme (Nathan, Bordas et Belin), la commission bioéthique du diocèse de Fréjus-Toulon a pu mesurer la gravité des changements opérés par le ministère de l’Education nationale par rapport aux précédents programmes. De même, la direction diocésaine de l’enseignement catholique a été immédiatement alertée.

    par Pierre-Olivier Arduin

    http://www.libertepolitique.com/lib...

  • 31 mai 2011 13:42, par Jérôme

    Bonjour,

    La classe politique qui nous dirige depuis 35 ans est comme les écuries d’Augias.

    Un grand nettoyage s’impose, vivement 2012 !!!! Une vague Marine pourrait bien monter et balayer toutes ces ignominies...

    Pour ce qui est de l’affaire, mes sentiments sont au-delà la simple indignation...c’est du dégoût !!!!

    Fraternellement dans le Christ !

  • 1er juin 2011 09:59, par asro

    Ce que vous écrivez est très interessant.
    Auriez vous quelques sources sur le retour arrière de Judith Butler et d’autres de ses comparses ?

  • 3 juin 2011 05:55

    Ne pourrait-on envisager que des professeurs de sciences catholiques se regroupent pour publier un livre de SVT de première conforme à la loi naturelle telle qu’elle est enseignée par l’Eglise et que les parents puissent acheter en lieu et en place de celui qu’on voudra leur imposer en matière de protestation ou utiliser dans le cadre de l’instruction à domicile ? Mais peut-être de tels ouvrages existent-ils déjà !

  • 3 juin 2011 15:33, par admin

    La direction de l’enseignement catholique s’inquiète de l’introduction en première de la « théorie du genre », contestant les différences homme-femme.

    http://www.lefigaro.fr

  • 16 juillet 2011 17:13, par Jacques Villemonais

    Je suis étonné lorsque je lis qu’il faudrait faire une pétition pour faire supprimer cette fumeuse théorie du genre. J’ai reçu d’autres propositions de pétition contre le ministre Luc Chatel qui depuis un an n’a toujours pas signé un décret (qu’il a sous le coude) pour remettre de la discipline dans les écoles où de sales gamins jouent les terreurs d’enseignants qui ne peuvent plus réprimer ces conduites de futurs terroristes. Qu’attend-t-il de nous autres , citoyens excédés ? Pour moi il n’y a qu’une seule pétition à faire :
    EXIGER LA DEMISSION IMMEDIATE DE CE MINISTRE, ce qui résoudrait (provisoirement) la question en attendant avec vigilance son remplaçant !!